Bandai Namco se lance dans le metaverse

Bandai Namco a annoncé son intention de créer son propre metaverse, le truc tout claqué que veut lancer Meta (ex-Facebook). Le mot est à la mode (comme les NFTs, n’est-ce pas) donc la plupart des grosses entreprises veulent leur part du gâteau, même si elles n’y comprennent rien.

Dans la présentation du plan d’action à moyen terme de l’entreprise, Bandai Namco a annoncé vouloir développer son propre metaverse pour se rapprocher des joueur.ses, utiliser au mieux ses licences et améliorer sa présence à l’international.

Ainsi, dans le communiqué absolument vide de sens, on apprend que « dans ce metaverse, [Bandai Namco prévoit] des espaces virtuels qui permettront aux clients de profiter d’un large éventail de divertissements basés sur les licences de l’entreprise, ainsi que des structures qui tireront parti des points forts propre à Bandai Namco pour fusionner des produits physiques avec des éléments numériques« . Sans aucune image pour donner une idée d’à quoi ça pourrait ressembler, on peut donc s’attendre à une grosse soupe de pixels sur fond de NFT qui n’intéressera pas grand monde, dans lequel Digimon Survive est sorti et/ou Peppa Pig ira boire des coups avec les boss d’Elden Ring.

Bandai Namco
Mais oui c’est clair.

L’entreprise souhaite créer un cadre qui offre la possibilité à ses partenaires commerciaux et aux fans d’échanger, et d’établir une communauté soudée entre Bandai Namco et les joueur.ses. Reste à voir si cette volonté de fédérer les fans des différentes franchises sous une même bannière numérique aboutira ou non, cependant il est regrettable de constater que le vent de folie du metaverse, de la blockchain et du NFT souffle fort sur à peu près tous les géants du secteur alors que les joueurs et les joueuses n’en veulent tout simplement pas et l’ont montré à de multiples reprises. Malheureusement on risque de manger de cette soupe encore quelques années.

Kalkulmatriciel

Cc c Kalkul. J'adore parler à tous les PNJ, mettre des mandales et saboter les coop.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé