Ubisoft se lance dans les NFT et ça va mal finir

Un mal de tête vous prend lorsque vous entendez le terme « NFT » ? Eh bien avalez tout de suite un antalgique de votre choix car Ubisoft a décidé de lancer sa plateforme « Ubisoft Quartz » pour vendre des items crypo-bullshit et allonger la durée de vie de ses jeux.

Ubisoft a lancé en début de semaine sa nouvelle « expérience » sur laquelle les pigeons joueur.ses pourront acquérir des Digits, les premiers NFTs maison d’Ubisoft, et les utiliser dans les jeux de l’éditeur.

Pour le moment limités à Ghost Recon Breakpoint, ces Digits sont des éléments purement cosmétiques qui n’influencent pas le gameplay. Ubisoft assure que ces items seront en nombre limité et que le nom de leur propriétaire sera inscrit dans leurs métadonnées, la carotte étant qu’une fois lassé.e, le.a dit.e propriétaire pourra les vendre comme bon lui semble. Pour attirer le chaland, les premiers Digit seront gratuits pour les joueur.ses inscrites à Quartz et ayant accumulé quelques heures de jeu, on peut supposer qu’il en sera de même pour les prochains items.

Ubisoft quartz
Je dis pas que c’est moche. Je dis juste que devoir jouer 100 heures pour récupérer un pantalon que tu peux retrouver au rayon chasse et pêche de Décathlon c’est peut-être un peu fort de café.

Libre à vous d’investir ou non dans ces Digits, mais il est important de signaler qu’Ubisoft se dédouane d’ores et déjà des risques inhérents à cette fusion nucléaire à l’air libre que sont les NFTs et au fait de passer par un tiers pour toutes les transactions. Même si vous êtes le.a propriétaire d’un de ces NFTs, l’éditeur souligne que toute modification du Digit ou encore son utilisation pour faire de la pub quelles qu’elles soient sont interdites. On pourrait donc résumer ça en : « Donc en fait le skin vous appartient mais en fait pas vraiment. » On comprend vite que l’intégration des Digits à Ghost Recon Breakpoint servira de crash test et, si les premiers retours sont positifs, on les verra déferler en masse sur les licences plus populaires, comme Assassin’s Creed par exemple, mais pour l’instant ça ne se présente pas très bien.

Alors qu’Ubisoft est à deux doigts de passer le mur du son vu la vitesse à laquelle ils ont sorti Quartz pour surfer sur la vague des NFTs, on attend toujours des mesures sérieuses pour contrer la politique toxique et viriliste de l’entreprise.

Kalkulmatriciel

Cc c Kalkul. J'adore parler à tous les PNJ, mettre des mandales et saboter les coop.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé