Les bonnes nouvelles de la semaine : Wipeout, Rain World et du speedrun

Avec les élections qui approchent à trop grands pas et la situation internationale toujours aussi peu réjouissante, laissez-moi vous dire que la positive attitude n’est vraiment plus présente que chez Lorie et Jean-Pierre Raffarin. Fort heureusement, l’industrie vidéoludique n’est pas que crunch, abus et fermetures de studios et, à force de presser, on arrive toujours à en sortir quelques news sympathiques : c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu, le site Forest of Illusion diffuse le code source du vénérable Wipeout, Videocult et Akupara Games annoncent une extension pour Rain World et la communauté de Celeste organise un petit marathon de speedrun caritatif.

Forest of Illusion diffuse le code source de Wipeout

Wipeout, c’est ce jeu de course futuriste culte, sorti originellement en 1995 sur PlayStation et PC, avant d’être décliné sur différentes plateformes (Saturn, Nintendo 64, Amiga), puis racheté par Sony en 1999, qui étendra encore la licence sur toutes ses consoles portables et de salon (oui, même la PS Vita). Et s’il n’y a pas (pour le moment) d’épisode ou de compilation PS5, nous nous intéressons aujourd’hui au tout premier épisode, dont le code source a été publié par le site Forest of Illusion.

Le duo, composé de togemet2 et Marionova64, travaille depuis 2018 à la préservation de l’histoire de Nintendo, en postant les codes sources de titres et en ressortant de la benne les prototypes les plus oubliés ou improbables (voici par exemple les prototypes de Mario’s Time Machine sur SNES ou de D&CO sur Nintendo DS). C’est le code du jeu complet qui est ici fourni pour Wipeout, dans ses versions PC et PlayStation, grâce au contributeur March42. Forest of Illusion précise que le code est publié à des fins éducatives et de préservation du jeu vidéo, et qu’il n’est pas même pas certain qu’il soit compilable et jouable – on fait confiance à la communauté pour s’en charger. Il s’agit d’une des plus grosses sorties du site depuis sa création, au point qu’il ait crashé quelques heures sous le poids des fréquentations. Forest of Illusion est heureusement bien rétabli, et je recommande fortement de fouiner dans le reste de leur collection.

Une extension pour Rain World

S’il y a bien une activité à laquelle excelle le jeu indé, c’est nous présenter d’adorables bestioles, et les plonger dans des univers et situations cauchemardesques, afin de susciter chez son public des émotions aussi charmantes que l’effroi, la déprime ou le désespoir. Dans Rain World, la bestiole charmante est un chat-limace ; la situation désagréable est la disparition de sa famille et sa difficile survie au sein d’un monde post-apocalyptique, dans lequel il est autant la proie que le prédateur. Fun !

Si la proposition avait divisé à sa sortie en 2017 – on verra comment ça se passe en Mardi Douleur d’ici quelques mois – pour des raisons de difficulté effroyable, d’explications cryptiques et d’une certaine répétitivité, tout le monde semble au moins assez d’accord quant au côté fascinant de l’univers et de sa direction artistique, au point que Rain World a réussi à fédérer une petite fanbase autour de lui. Bonne nouvelle, cinq ans après sa sortie, le titre de Videocult se voit agrémenté de sa première grosse extension.

Nommée Downpour, cette dernière verra apparaître cinq nouveaux chats-limaces, de nouveaux biomes et dangers environnementaux (pour plus de souffrance) ainsi que deux modes de jeu. Le Challenge Mode vous fera manger vos dents, tandis que le Safari Mode vous permettra de vous promener dans les tableaux déjà visités, en contrôlant les créatures qui les peuplent. Édité désormais par Akupara Games (Spinch, Mutazione, GRIME) – prenant ainsi la suite d’Adult Swim Games – le DLC n’a pas encore de date de sortie prévue, mais vu la surproduction actuelle, nous saurons être patient·es.

La communauté de Celeste organise un marathon de speedrun

L’évènement revient pour sa troisième édition et se nomme ARCHIETHON III : Ascension. Organisé par la communauté du désormais classique Celeste, le marathon contiendra des runs de bien d’autres titres que le platformer d’EXOK Games, comme les chouettes OMNO, Grapple Dog, DELTARUNE, Bug Fables ou encore l’immense mod Spring Collab. Tout comme les évènements de Games Done Quick, l’argent récolté durant l’Archiethon sera versé à une ONG. Il s’agira pour cette édition de Out Youth, organisation texane œuvrant pour l’accompagnement et l’aide aux personnes LGBTQIA+ – mission d’une importance toute particulière ces derniers temps. Les speedruns auront lieu sur la chaine Twitch de la communauté de Celeste à partir du vendredi 8 avril et continueront jusqu’au lundi 11. Le planning complet est disponible ici, et vous pourrez constater avec joie que des créneaux ont été prévus pour le sommeil, et avec moins de joie qu’avec le décalage horaire, ils tombent en pleine journée pour nous.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé