Les bonnes nouvelles de la semaine : Bloodborne, Rusty Lake, des portages et Ori

Bon, écoutez, la situation n’est toujours pas bien enthousiasmante, le couvre-feu nul pour rattraper le confinement nul n’a pas été des plus efficaces, un cuistot sans papiers se fait expulser à cause de son enflure de patron – et des autorités – , la semaine a été ponctuée de décès franchement brutaux dans l’industrie, le directeur créatif de Season s’avère être une ordure, MAIS cette semaine a également vu se dérouler l’affaire GameStop, et voir des milliardaires chialer à la télé ça n’a pas de prix. Et pour couronner le tout, c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : un demake PS1 de Bloodborne, un nouvel épisode de la saga Rusty Lake, encore des portages et les créateurs d’Ori signent un partenariat avec Rainforest Trust.

Un demake PS1 de Bloodborne

On continue dans les bonnes nouvelles très Zali-core : après l’annonce de sortie du jeu Game Boy The Shapeshifter la semaine dernière, poursuivons aujourd’hui avec le développement d’un demake PS1 du Bloodborne de FromSoftware. Le titre est dans les cartons de Lilith Walther – développeuse du récent Arcus et lead designer du RPG Witch chez Heartstrings Studios – et Corwyn Prichard depuis 2015, régulièrement mis en pause puis repris au gré des projets perso de l’équipe, et inspiré par les divers mockups qui pullulaient à l’époque. Le projet a largement dépassé le stade de faux screenshot, puisque Lilith Walther commence à publier des vidéos de gameplay, donnant une idée plutôt précise d’à quoi pourrait ressembler ce demake, autant du côté graphismes que gameplay. Bloodborne PSX ne se contente d’ailleurs pas de transposer le titre de la PS4 à la PS1, en proposant notamment un mode multijoueur en écran partagé.

Le timing est particulièrement bon pour dévoiler les images du projet, à l’heure où des collectifs comme HauntedPS1 multiplient les projets – entre le récent cadavre exquis C.H.A.I.N. et le calendrier de l’Avent du mois dernier – et des chaînes comme LowSpecGamer s’amusent à sérieusement dégrader l’aspect des jeux. Je n’ai pas personnellement l’intention de passer du temps sur un demake de Bloodborne – ni sur aucun autre – , mais je continue d’admirer la créativité et la prouesse technique que constituent de telles œuvres.

Un nouvel épisode pour la saga Rusty Lake

Nous vous parlions récemment du passage du Flash sous navigateur à Steam de la saga Cube Escape – et tout le bien que nous pensions de ces titres – et j’ai de mon côté rattrapé les titres suivants, disponibles sur PC et mobile depuis quelques années déjà et d’une qualité similaire, si ce n’est supérieure. Je vous en conjure, jouez à Rusty Lake Roots.

La saga pourtant déjà bien remplie ne s’arrêtera pas à ce Cube Escape Collection, puisque le studio Rusty Lake vient d’annoncer le prochain opus : The Past Within. Après leurs diverses expérimentations de mise en scène – les chambres de Rusty Lake Hotel, l’arbre généalogique de Rusty Lake Roots – et de format – le film Paradox – leur prochain titre sera un jeu coopératif, proposant à deux joueurs, l’un dans le passé et l’autre dans le futur, de communiquer et de s’entraider pour progresser dans une même enquête. The Past Within devrait sortir en 2021 sur PC et mobile, sera cross-platform, et continuera de développer l’histoire de l’enquêteur Albert Vanderboom, protagoniste des Cube Escape.

Nos meilleurs portages de saison

Vous avez l’habitude : vos jeux préférés arrivent sur Switch, tous, c’est le plan et c’est comme ça. Les derniers exemples marquants étaient Dicey Dungeons et Grindstone – jouez-y – et cette semaine c’est au tour de Heaven’s Vault de débarquer sur la console de Nintendo. Notre bon Seastrom en avait pensé beaucoup de bien à sa sortie, et si vous êtes passé à côté, c’est le moment d’en rajouter une couche : le titre d’Inkle est une petite pépite indé, au concept original et maîtrisé, aux direction artistique plaisante et bande-son envoûtante. Le portage se tient franchement bien, ce qui ne surprend que très peu, Heaven’s Vault ayant été en amont pensé pour la manette – et demandant des performances suffisamment modestes pour tourner facilement sur Switch.

Logo de Slay the Spire

Le second portage ne concerne étrangement pas la Switch, mais Android, et il s’agit de la drogue dure qu’est Slay the Spire. Le jeu existe déjà sur environ toutes les plateformes possibles – même iOS depuis juin dernier – , a été annoncé en jeu de plateau en début de mois et sortira enfin sur les téléphones n’étant pas construits par Apple, le 3 février prochain. L’ayant déjà poncé sur PC et Switch, je suis actuellement en train de m’empêcher de craquer pour une troisième copie, mais de même que pour Heaven’s Vault, c’est l’occasion de recommander une fois de plus ce bijou de roguelite et deckbuilding qu’est le titre de Mega Crit Games – bien qu’un poil moche, mais ça se verra encore moins sur téléphone.

Les développeurs et éditeurs d’Ori signent un partenariat avec Rainforest Trust

Nous évacuerons la symbolique de suite, oui allez, on peut dire que cette fois-ci, Ori sauve une vraie forêt, c’est bon, vous êtes contents ? IAM8BITS, l’éditeur des deux jeux Ori sur Switch, ainsi que Moon Studios, le développeur, ont signé – de même que Skybound et Just for Games – un partenariat avec l’ONG Rainforest Trust. C’est 58 000$ – correspondant aux ventes d’Ori and the Will of the Wisps entre les 8 et 13 décembre 2020 – qui seront reversés à l’association, qui s’illustre notamment par la protection de plus de 10 000 hectares de forêt tropicale. Les dirigeant·es de IAM8BITS ont expliqué, des tremolos dans le clavier, leur admiration pour la représentation de la forêt et de la nature par Moon Studios, et cette envie de la protéger à leur tour. Peu importe cependant, s’il s’agit de s’acheter une image ou d’un geste sincère : ce sont de vrais dollars qui sont reversés à l’association, qui serviront à protéger de vraies forêts.

Communiqué de presse Ori and the Will of the Wisps

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Aujourd’hui je boude, car on m’a interdit de recommander la nouvelle érotique écrite par Francis, notre cher correcteur. Mais si vous écoutez Calvinball, vous en aurez peut-être un aperçu…

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé