Battle Brothers, Big Fish Games, Ashly Burch: Les miettes de l’actualité du 13 septembre

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. Une semaine assez tranquille dans la mesure où je ne m’occupe pas de couvrir les âneries annoncées par Ubisoft. Donc, on va plutôt se concentrer sur un nouveau DLC pour Battle Brothers, sur une histoire de licenciements chez Big Fish Games et sur un portrait de la doubleuse Ashly Burch.

Battle Brothers se dote d’une troisième extension

Voilà qui ne me rajeunit pas, car Battle Brothers, on en a déjà parlé ici il y a plusieurs années. Mais près de cinq ans après sa première version, le jeu de stratégie d’Overhype Studios continue de recevoir des mises à jour et des extensions. La troisième extension majeure, Blazing Deserts, s’intéresse particulièrement au sud de la carte du jeu, le nord ayant déjà été exploré dans Warriors of The North, un précédent DLC.

Divers ajouts accompagneront un nouveau terrain de jeu et une nouvelle faction : équipements, événements, PNJ, et une fin de campagne retravaillée. Enfin, je dis accompagneront, mais en fait elles les accompagnent déjà, l’extension étant sortie il y a un mois pour une quinzaine d’euros.

250 licenciements et un mémo sordide chez Big Fish

Big Fish Games Downsize
(Vue d’artiste)

Big Fish Games, la société de Seattle qui a inondé les années 2010 de jeux d’objets cachés, de match-3 et de merdouilles à microtransactions a surtout fait parler d’elle ces derniers temps pour les divers procès (perdus) auxquels elle a fait face. La société était accusée, entre autres, de violation répétée de la loi sur les jeux d’argents dans certains états américains.

Début septembre, 250 des 600 salariés de l’entreprise, appartenant au fabricant de machine à sous Aristocrate Leisure, ont découvert leur licenciement dans un mémo envoyé à l’ensemble de la société. Particulièrement cynique, ce mémo révélé par Geekwire affirmait que ce genre de choses était tout à fait normal pour faire croître l’entreprise, que tout allait pour le mieux, et que de toute façon c’était comme ça et puis c’est tout. Depuis le confinement aux États-Unis, qui a causé un boom du jeu en ligne sur mobile, les jeux de paris et de casinos de Big Fish Games ont généré des revenus considérables.

Un portrait d’Ashly Burch, que vos oreilles connaissent sans doute très bien

ashly burch doublage

Vous l’avez certainement entendue tellement de fois que vous n’y faites plus attention, mais c ‘est devenu une des voix majeures du monde méconnu du doublage de jeu vidéo dans le monde anglo-saxon : Ashly Burch a eu droit à un reportage il y a quelque temps sur Kotaku. Un témoignage intéressant de l’actrice derrière Aloy, Tiny Tina ou plus récemment Parvati, qui s’est aussi distinguée dans le doublage de dessin animés (Steins;Gate, Adventure Time), et dont on a pu apercevoir les talents d’actrice dans la récente série Mythic Quest.

Les autres trucs

Les jeux à paraître du 14 au 20 septembre : je vous le disais la semaine dernière : septembre c’est l’ENFER, et des dizaines de jeux de toutes tailles et de tous genres sont déversés dans un tombereau infini et illisible semaine après semaine. Par un hasard du calendrier, la semaine prochaine est un tout petit peu plus calme, mais c’est seulement parce que la suivante, PLUS D’UNE TRENTAINE DE JEUX majeurs sont annoncés sur une période de dix jours.

Welcome to Elk preview
Welcome to Elk

En vrai, je dirai même que cette semaine, coincée entre deux périodes de folie furieuse dans les sorties, est un répit de courte durée, mais un répit qui ne marquera pas l’histoire du jeu vidéo, tant les quelques titres de ces prochains jours semblent destinés à n’avoir aucun impact d’aucune sorte sur celle-ci. Qu’à cela ne tienne, vous serez sans doute ravis d’apprendre que vous pourrez désormais acheter :

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé