L’indé matin : BRIEFS 2022 – an absurd collection

C’est un nouveau lundi miteux qui se dessine, et pour ne pas céder à la morosité du début de semaine, l’indé matin met en lumière un jeu indépendant, tout juste ou bientôt sorti, qui nous a tapé dans l’œil. De quoi repartir du bon pied, avec curiosité en bandoulière et foi en l’humanité. Ce matin, c’est compil’ de jeux malins (j’ai cherché une rime, y’a que ça qui est venu) avec BRIEFS 2022 – an absurd collection.

Décidément, que de collections sont passées dans l’indé matin dernièrement. Peut-être une frustration d’avoir eu moins de temps que voulu pour faire l’inventaire des sorties hebdomadaires. Peut-être également l’envie de traiter une autre manière de « faire jeu », y compris le développement, l’édition et l’activité de jouer, comme on l’évoquait déjà avec la mosaïque Errances créée par le Pang Pang Club. Autre amalgame pour autre manière d’envisager la création, cette fois : BRIEFS 2022 – an absurd collection rassemble les jeux, développés ou arrangés pour l’occasion, de six développeurs·euses qui répondent au thème de l’absurde. Une démarche soutenue par gold extra, collectif d’artistes autrichien, et Xalavier Nelson Jr., figure du jeu indépendant (An Airport For Aliens Currently Run by Dogs, Space Warlord Organ Trading Simulator), qui entend se poursuivre dans le futur et promeut le jeu vidéo comme média éminemment politique. Et drôle.

sisyphe mais c'est un typing game
Mondays: a Sisyphean Typing Game.

Accueillie sur le compte itch.io de Causa Creations (Path Out), BRIEFS 2022 prend le parti de mettre en avant, à prix libre, six titres aux temps de développement et de jeu courts. Un peu de Flash sans Flash ? Peut-être bien, d’autant que trois d’entre eux sont jouables sur navigateur : This is a black parallelepipedon in a yellow field de Laughing Pineapple, visual novel au titre malevitchien et à l’intrigue enfumée, Mondays: a Sisyphean Typing Game de Max et Alex Robins, où la quête d’argent se confond avec la fastidieuse occupation du bougre grec, et Mosa Lina du chouchou Stuffed Wombat, qui trouve encore le moyen de twister un attendu du jeu vidéo, l’immersive sim.

Le reste de la compilation, honteusement non-jouable sur navigateur, comprend Duck Date, dating sim de Zhenia Puzankov avec un canard désagréable qui prend plaisir à nous mansplainer la vie (la version de base est sans voyelles ; une autre version existe avec un chat mais restons sérieux deux minutes), Buildingo: The city builder of a working man de Marta Fijak et Joanna Kizinska, variation de city builder joué par un streamer peu doué et dans lequel vous incarnez le travailleur à l’oeuvre avec son petit marteau pour construire une ville entière, ainsi que Have-Nots Unforgiving de Cannibal Interactive, RPG dans un monde où les ressources sont confisquées par un groupe réduit de la population, mais laquelle c’est un mystère (non c’est les riches). Bref, il y a de quoi occuper toutes vos pauses déjeuner de la semaine et ainsi pourquoi pas découvrir les univers de plusieurs créateurs et créatrices indépendants.

BRIEFS 2022 – an absurd collection est disponible (à prix libre, donc gratuit si vous le souhaitez) sur itch.io depuis le 6 juillet – et ce pendant 10 ans, vous avez le temps.

Bonus : Et comme c’est dur de faire un choix excluant (même si en ce moment c’est un peu la dèche), on vous signale également les sorties d’Intruder in Antiquonia (08/07, PC), point’n click situé dans une ville qui honnit Internet, et de Resonance of the Ocean (09/07, itch.io et Steam), joli free-to-play dessiné et de bord de mer.

Pour le reste des sorties, c’est vers les miettes de l’actu qu’il faut se tourner et cette semaine, tout le monde reprend du service.

Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant indés et D&D (Dreyer et Digimon).

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé