Ys 6, Alice Recoque, Fire Emblem : Les miettes de l’actualité du 14 février 2021

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. Cette semaine : Ys 6 va ressortir en free-to-play, on déplore la disparition d’Alice Recoque, et Fire Emblem Heroes va s’enrichir du portier le plus sympa du jeu vidéo.

Ys 6 va bénéficier d’une sorte de remake sous forme de free-to-play

Je vous en ai parlé il y a peu concernant le neuvième épisode de la franchise. Ys : Nihon Falcom me semble dépenser beaucoup d’énergie dans des dizaines de portages et de remakes, et pas beaucoup dans une modernisation de la formule. Nouvelle illustration avec ce nouveau remake pour Ys 6, un jeu déjà porté sur une demi-douzaine de plates-formes dans des versions diverses.

Originalement intitulé Ys 6 : The Ark of Napishtim, ce nouveau portage réservé aux supports iOS et Android aura un gameplay assez différent du modèle original : fini le hack & slash solo à la Zelda, bonjour le free-to-play online à microtransactions. Bien entendu, le jeu est pour l’occasion rebaptisé Ys 6 Online : The Ark of Napishtim, et on ne va pas se mentir, ça n’a vraiment pas l’air bien.

Pionnière de l’informatique et de l’IA, Alice Recoque s’est éteinte à l’âge de 91 ans

alice-recoque mort

Le saviez-vous : avant que les femmes ne soient en grande partie évincées du domaine de l’informatique pile au moment où l’activité est devenue rentable au début des années 70, ces dernières étaient massivement présentes à tous les niveaux de la recherche fondamentale et appliquée en la matière. Les entreprises insistaient même à l’époque sur les qualités purement « féminines » nécessaires pour faire de l’informatique : « suivre une recette », « être rêveur », « s’occuper d’une machine nécessite de bien connaitre l’économie domestique »… Jusqu’à ce qu’au moment de la hausse des salaires, les entreprises du secteur se mettent brutalement à recruter des hommes puisque l’informatique était soudainement et mystérieusement une affaire de qualités dites « masculines » : méthode, rigueur, endurance et esprit de conquête. Toute cette tragique histoire de l’effacement (rapide et brutal) des femmes de l’informatique était très bien racontée en 2019 dans une exposition à la Gaîté Lyrique.

Cette très forte présence des femmes dans les années 40 à 70 dans le domaine de l’informatique, en particulier dans la France des Trente Glorieuses qui investissait beaucoup ce champ de recherche, explique que nombre des pionniers du domaine soient en réalité des pionnières, souvent injustement oubliées. Alice Recoque était l’une d’entre elles. L’informatique moderne lui doit une somme de recherches conséquente dans le domaine de l’IA, des langages de programmation et de l’architecture informatique. Certes, ce n’est pas tout à fait du jeu vidéo, mais il me semblait important de rappeler le parcours de ce grand esprit qui nous a quittés le 28 janvier dernier.

On va pouvoir jouer avec le gentil garde du portail dans Fire Emblem Heroes

Fire emblem gardien du portail

Voici qui est très bête, mais aussi très rigolo : un sondage de popularité a lieu chaque année pour décerner le prix du personnage que les usagers de Fire Emblem Heroes (le jeu sur mobile pour prendre vos sous, tiré de la célèbre franchise de tactical RPG de Nintendo) souhaitent voir rejoindre le casting du jeu. Les deux personnages les plus populaires sont ainsi sélectionnés : un personnage féminin et un personnage masculin. Cette année, la communauté s’est mobilisée pour offrir une victoire absolument écrasante au soldat anonyme qui garde la porte de l’école dans laquelle se déroule Fire Emblem : Three Houses sur Nintendo Switch.

Ce personnage sans nom ni visage, qui n’a d’autre rôle dans l’intrigue que garder une porte, était devenu un meme dès la sortie du jeu, tant son côté bonhomme, jovial et toujours content de vous saluer avait séduit la communauté. Hé bien voici son second moment de gloire. Comme quoi, le gatekeeping, ça peut mener à quelque chose.

Les autres trucs

Les jeux à paraître du 15 au 21 février : ça fait plusieurs semaines que je vous préviens, mais ça y est on est dedans, on est noyés sous les nouveautés dans un flot continu et indigeste qui va durer pendant environ deux mois. Une catastrophe en termes de veille documentaire que le gouvernement qualifierait sans doute de « simple plateau élevé », mais moi je vous le dis sans trembler : il y a trop de jeux qui sortent par rapport à la taille du marché.

Entendons-nous bien, beaucoup de jeux de ces prochaines semaines s’annoncent excellents, et l’année 2021 sera sans doute un très bon cru vidéoludique. Mais chaque printemps apporte son lot de post mortem de jeux laissés sur le bas-côté d’un marché où il n’était tout simplement pas possible de trouver une place, et ça me rend un peu triste. Alors soutenez les développeurs, et investissez dans :

  • Nerve, un jeu où l’on fonce sur des routes psychédéliques en esquivant des obstacles.
  • Chronicle of Innsmouth : Mountains of Madness, un jeu inspiré du seul auteur littéraire que les développeurs de jeu semblent connaître.
  • Speed Limit, un de ces jeux d’arcade rétro qui mélangent plein de jeux rétro (oui c’est un genre à part entière).
  • Nebuchadnezzar, le meilleur et seul simulateur de ville mésopotamienne.
  • 30XX, un clone de Mega Man et suite de 20XX.
  • Mutropolis, un jeu d’aventure dont le héros s’appelle Henry Dijon.
  • Lemon Cake, un simulateur de boulangerie.
  • Rustler (Grand Theft Horse), pour les nostalgiques des premiers GTA, c’est la même chose mais avec des chevaux.
  • Voyage, un jeu contemplatif impliquant des voyages dans le temps.
  • The Shore, le walking sim atmosphérique à tentacule de la semaine.
  • Fallen Legion Revenants, troisième épisode de la série de RPG Fallen Legion des Indonésiens de YummyYummyTummy
  • Learning Factory, un jeu où on construit des usines automatiques pour apprendre des choses à des chats… Me posez pas de question.

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.