Les bonnes nouvelles de la semaine : Loop Hero, des changements d’avis et Mii Channel

Hé bon écoutez, c’était encore pas bien fou cette semaine je crois, entre le gros concours d’indécence pour le 8 mars et l’absence de perspectives enthousiasmantes pour la situation sanitaire et politique. Alors haut les cœurs, la situation est pourrie, mais c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : Loop Hero se vend par palettes, des modifications qui ont probablement sauvé des jeux et une reprise du thème du Mii Channel.

Loop Hero cartonne

Nous parlerons plus en détails du roguelite de Four Quarters dans un futur proche sur le site, en attendant il semblerait qu’il n’y ait pas que notre rédaction à être tombée dans la drogue dure : Loop Hero s’est écoulé à 500 000 exemplaires en une semaine. C’est beaucoup d’exemplaires – et c’est probablement dû à la com de Devolver, couplée à l’accueil dithyrambique de la presse, du public, des vidéastes et quelques figures de la scène indé. Le studio s’est fendu d’un petit communiqué de remerciements, accompagné d’annonces pour la suite. Le prochain patch contiendra ainsi quelques améliorations de confort plus que bienvenues, à commencer par la possibilité de sauvegarder pendant une expédition – j’ai maudit son absence bien trop de fois déjà – , d’accélérer la vitesse du jeu – OUI, ENFIN – , ainsi que l’ajout d’un deck de pouvoirs à gagner en battant les boss. La feuille de route annonce sur le moyen terme l’ajout de nouvelles classes de personnages, de nouvelles cartes – et donc de nouvelles synergies et transformations – et de nouvelles pistes pour la BO, déjà bien sympa. Loop Hero a ainsi de beaux jours devant lui, et Four Quarters semble bien déterminé à alimenter la bande de junkies que nous sommes de nouveau contenu. Sauvez-nous.

Artwork de Loop Hero, représentant un squelette entouré de fioles et de bocaux.

Et puisque l’on en est à se réjouir de titres qui se vendent bien, sachez que 13 Sentinels Aegis Rim a dépassé la barre des 400 000 copies vendues – ce qui est franchement honorable, pour un jeu aussi peu conventionnel – , probablement boosté par les récentes promos du PSN sur les jeux japonais (j’ai totalement craqué à ce moment-là), tandis que Little Nightmares II a sérieusement dépoté, en s’écoulant à plus d’un million d’exemplaires en un mois.

Des changements pour le mieux

Même si vous n’avez pas joué à Hades, vous le savez probablement : tout le monde déteste Thésée (et la police, mais on s’éloigne du sujet). Ce petit branleur insupportable vote probablement pour Debout la France avec son petit polo sur les épaules, et agrémente un fort pic de difficulté du jeu de petites phrases exaspérantes. Et nous l’avons échappée belle, car il était initialement prévu comme personnage principal. Enfin, pas tel quel, bien sûr, et c’est ce que nous explique The Verge. Le titre était conçu à la base pour mettre en scène Thésée dans le labyrinthe, dont l’architecture aurait changé selon les runs. C’est au retour de vacances que Greg Kasavin a apporté l’idée de Zagreus et Hades, trouvant que ces personnages étaient finalement peu représentés. Les premiers tests avec Thésée ayant été peu concluants, avec une ambiance jugée trop sombre et un personnage principal trop ennuyeux, le projet a finalement été redémarré pour finir tel que nous le connaissons. Ouf.

Concepts art de Hades, représentant des recherches d'apparence pour Zagreus et Thésée.

Et dans la série « ouf, ça aurait été tout pourri », Lance McDonald fait son retour dans cette rubrique, après avoir une nouvelle fois farfouillé dans des fichiers de jeu. On avait parlé de ce dernier pour son incroyable trouvaille à propos de NieR: Automata et du dernier secret restant enfin percé à jour, ainsi que pour ses tests pour faire tourner Bloodborne à 60fps. C’est de nouveau dans le titre de FromSoftware qu’il est allé gratter, et ce sont des dialogues inutilisés pour la poupée du rêve du chasseur qui ont cette fois été exhumés. Ces derniers semblent indiquer que le scénario était à la base prévu pour se dérouler dans le délire fiévreux d’une personne mourante ou malade clouée au lit, résumant ainsi tout l’univers du titre à un bête « tout n’était qu’un rêve ». Ouf, bis.

Une reprise du Mii Channel Theme

Si vous êtes un·e régulier·e des bonnes nouvelles – déjà, merci, des bisous sur vous – , vous vous souvenez peut-être d’Alex Moukala, et de ses reprises funk d’OST. Ce dernier a proposé aux musicien·nes d’internet de le joindre pour jammer sur le cultissime thème du Mii Channel, et pas moins de trente personnes ont répondu à l’appel. Par dessus la basse de Moukala, on peut ainsi y entendre le violon de Jeff Ball (Steven Universe The Movie), les guitares de Family Jules (Crypt of the NecroDancer), la voix de Julia Handschin (Watch Dogs), les claviers de Lena Raiiiiiiiine ou la game boy de Curiousquail. Du très beau monde, donc. Le visionnage de la vidéo est bien entendu plus que recommandé si vous souhaitez avoir au moins 2min44 de bonheur dans votre journée, ainsi que l’exploration des discographies et productions des différentes personnes ayant participé au projet.

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Cette semaine, on triche encore, puisque c’est Zali qui nous recommande le roman Lignes, de Ryu Murakami, dont chaque chapitre va raconter un bout de la nuit de quelqu’un à Tokyo. À la fin de chaque chapitre, qui est une mini histoire, on enchaîne avec un autre personnage croisé dans la précédente, qu’on va suivre pendant une heure, ainsi de suite jusqu’au lever du Soleil. Une jolie ode au Tokyo nocturne des années 90.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé