Les bonnes nouvelles de la semaine : Disc Room, Dinosaur Planet, Ink et Bomb Rush Cyberfunk

Jeudi dernier se tenait un concours de « qui annoncera le moins de trucs possible » entre notre premier ministre et Sony, et malgré l’absence cruelle d’intérêt du State of Play, notre gouvernement l’a remporté haut la main. Bravo, au moins une réussite dans leur palmarès. En attendant des mesures plus concrètes qu’un couvre-feu et surtout un plan de vaccination clair et efficace, c’est tout de même l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : Disc Room se passera dans 69 ans pour toujours, une vieille version de Star Fox Adventures refait surface, Inkle Studios sort la version 1.0 d’Ink et la Team Reptile donne quelques nouvelles de Bomb Rush Cyberfunk.

Disc Room se passera 69 ans dans le futur pour toujours

Allez, une petite news shitpost pour démarrer le week-end, on l’a tous et toutes bien mérité. C’est Jan Willem 1/4 de Disc Room, 1/2 de Vlambeer Nijman qui nous l’apporte, en déclarant que son titre se passerait pour toujours 69 ans dans le futur. Hé oui, à sa sortie en octobre dernier, le carton d’intro expliquait que l’action se déroulait en 2089, une information désormais modifiée, puisque la découverte du disque se passe maintenant en 2090, se passera en 2091 l’année prochaine, etc… Il espère ainsi éviter aux gens le phénomène qui a pu se produire avec Retour vers le futur 2 en 2015, quand le calendrier a atteint la date fatidique du 21 octobre, ou qui pourrait arriver en 2035 pour les fans d’XCOM 2. Ceci est bien entendu parfaitement inutile, mais je dois avouer trouver cette considération assez mignonne et amusante, d’autant qu’elle me permet de vous recommander une nouvelle fois de jouer à Disc Room – en attendant de pouvoir trouver ce fichu Turbo Mode – , ainsi qu’à Minit et au récent Minit Fun Racer, par les mêmes créateurs.

L’ancêtre de Star Fox Adventures ressurgit

Le déterrage de vieilles builds n’en finit visiblement pas. Il y a trois semaines, c’était la version Xbox annulée de GoldenEye et l’alpha de DuckTales qui ressortaient, et cette semaine nous resteront avec Rare, puisque c’est un autre de leurs titres, Dinosaur Planet, qui fait parler de lui.

C’est cette fois-ci le groupe Forest of Illusion, collectif dédié à la préservation des jeux Nintendo, qui a réussi à se procurer un disque contenant une build relativement avancée (1er décembre 2000) du jeu Dinosaur Planet, en l’achetant à une collection privée suédoise. Ce dernier, initialement prévu pour sortir sur Nintendo 64, a finalement été annulé par Nintendo et Rare, pour finalement sortir en 2002 sur GameCube, sous le nom de Star Fox Adventures. Comme l’explique Forest of Illusion, le jeu est actuellement jouable, bien que peu stable, et ce sur aucun émulateur. La build est trouvable ici même, ainsi que pas mal d’autres curiosités et vieilleries Nintendo. Le collectif travaille actuellement à la rendre plus fonctionnelle, alors si vous ne brûlez pas d’impatience à l’idée de poser vos mains dessus, il peut être judicieux d’attendre encore quelques mois pour s’y lancer.

L’outil Ink d’Inkle Studios passe en version 1.0

Souvenez-vous, l’année dernière Inkle Studios remettait inklewriter en ligne, afin de notamment inciter les joueurs et joueuses à leur envoyer des récits – rémunérés – pour Pendragon. Bien que pratique et facile à utiliser, l’outil reste plutôt limité, et ne permet de créer que de courtes histoires interactives assez basiques. Le studio utilise ainsi un outil bien plus puissant, Ink, permettant une bien plus grande complexité d’embranchements, de situations et de scripts. Ce dernier a fait ses preuves dans les autres succès du studio, 80 Days et Heaven’s Vault en tête.

Financée en partie par le Patreon du studio et le programme Epic MegaGrant d’Epic Games, la version 1.0 d’Ink intègre – en plus de pas mal de nouveaux réglages, améliorations de confort et résolution de bugs – la nouvelle fonction sobrement nommée Shared-state Story Flow. Sous ce nom barbare se cache la possibilité de passer d’une conversation avec un PNJ à une autre, chacune pouvant avoir un impact sur celle se tenant en parallèle. Le concept reste, je trouve, assez flou pour le moment, mais j’ai plutôt hâte de voir ce que Inkle – et la communauté, le logiciel étant open source – va pouvoir en faire. La doc et la version 1.0 de l’outil se trouvent sur le site du développeur, ainsi que le plugin permettant de l’intégrer à Unity.

On en sait un peu plus sur Bomb Rush Cyberfunk

Bon, alors, la principale nouvelle, c’est que c’est repoussé à 2022, oups. Mais ce n’est pas tout ! Bomb Rush Cyberfunk, c’est cette suite spirituelle de Jet Set Radio – au point d’avoir récupéré son compositeur, Hideki Horny on Main Nagamura – et développée par la Team Reptile, le studio derrière les excellents Lethal League et Lethal League Blaze. Le report reste au moins l’occasion de voir un nouveau trailer, permettant de se faire une idée un peu plus précise du gameplay – globalement du patin à roulettes partout dans la ville (même au plafond), des graffitis, des gangs rivaux et de la funk. Je suis déjà conquis. Le trailer est également l’occasion d’annoncer la sortie sur consoles, en plus du PC.

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

C’est encore Un Rieur qui nous recommande aujourd’hui le recueil Demain les chiens, de Clifford D. Simak. Il s’agit d’une suite de contes de science-fiction, échangés par des chiens. Et on aime les toutous, chez TPP.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé