Les bonnes nouvelles de la semaine : des jeux pour le confinement, la remise en route d’inklewriter, des employés en télétravail et une localisation française

Je n’ai a priori pas besoin de vous rappeler pourquoi ces temps-ci, c’est la merde, je vais donc seulement souhaiter que tout va bien chez tout le monde et que vous et vos proches êtes en sécurité et en bonne santé, et passer directement aux bonnes nouvelles. Au menu du jour donc : de quoi vous occuper pendant le confinement, la ressortie d’un outil de création de jeux narratifs, les équipes de Square et Ubisoft à l’abri et la localisation française de Keep Talking and Nobody Explodes.

Plein de jeux gratuits pour rester à l’intérieur

Alors que le nombre de pays placés en confinement ne cesse d’augmenter, certains développeurs indés se sont mis à distribuer leurs jeux gratuitement ou pour de tout petits prix. C’est le cas de Terry Cavanagh, qui a mis en stock 1000 exemplaires gratuits de VVVVVV, SuperHexagon et du fantastique Dicey Dungeons, mais également de Lena Raine, dont le très chouette ESC est toujours en prix libre sur itch.io, Rami Ismail, qui a exceptionnellement bradé Nuclear Throne sur Steam et itch.io, Edmund McMillen et son Stay Inside Bundle comprenant quasiment tous ses jeux, Football Manager 2020, en accès gratuit jusqu’à fin mars ou encore GoG et itch.io et leur liste de jeux gratuits. Bref, il y a de quoi faire, pour rien ou presque rien.

Deux rappels cependant : si bien sûr vous en avez les moyens, n’hésitez tout de même pas à donner un peu de thunes à ces studios, qui, je le rappelle, sont des indés et de petites structures. Enfin, éloignons-nous presque un court instant du jeu vidéo pour rappeler que toute la journée de vendredi sur Bandcamp, tout achat d’album était intégralement reversé à l’artiste, sans commission du site. Bandcamp proposant une large quantité de bandes-son de jeux vidéo, vous voyez où je veux en venir.

Inkle Studios remet en ligne Inklewriter

Inkle Studios, les talentueux développeurs britanniques de 80 Days et surtout Heaven’s Vault (et actuellement sur le développement de Pendragon, dont vous pouvez admirer le très court making of de la composition par Laurence Chapman) ont décidé de remettre en service leur outil de création de jeux narratifs Inklewriter, retiré l’année dernière. L’outil, ressorti dans une nouvelle version, plus stable, dotée d’une nouvelle base de données et désormais open source, permet d’écrire facilement des nouvelles interactives à embranchements. Bien que plus limité et léger que le propre outil du studio, Ink, Inklewriter s’en inspire fortement et a largement été utilisé et éprouvé depuis sa sortie en 2012, autant à des fins scolaires, qu’amatrices ou professionnelles.

Si vous aviez déjà eu l’occasion de tester l’outil, sachez qu’il est possible d’importer vos anciennes histoires sur cette nouvelle version, tout est expliqué ici, et si vous êtes nouveaux, tout est bien expliqué également.

Square Enix et Ubisoft ont renvoyé leurs équipes chez elles

Dans un récent communiqué, Square Enix a annoncé avoir pris au sérieux et en avance les mesures de précaution face au covid-19 et a ainsi renvoyé travailler chez elles toutes les équipes basées aux États-Unis, en Europe et en Asie et limité au maximum et depuis le mois dernier déjà, leurs voyages à l’international et déplacements au bureau. Toutes les équipes continuant le développement de Final Fantasy VII remake étant en télétravail, le titre est toujours prévu pour le 10 avril. En revanche, s’il sera effectivement disponible en dématérialisé, l’éditeur a tenu bon d’ajouter que les ventes et livraisons du jeu en physique seraient reportées. Une décision dont certaines enseignes, comme GameStop, pourraient prendre de la graine, puisqu’en dépit de toute décence et bon sens, ceux-ci ont décidé de rester ouverts, ayant annoncé aux autorités que leur activité faisait partie des ressources essentielles. Ben voyons.

Commnuiqué Ubisoft

Dans un communiqué bien plus bref, mais aux conséquences similaires, Ubisoft a également annoncé avoir passé tout le monde en télétravail dans toutes les zones touchées par le virus, souhaitant préserver en premier lieu ses équipes. Ces décisions sont finalement normales et l’inverse aurait été profondément scandaleux, mais réjouissons-nous de savoir toutes ces personnes à l’abri chez elles et non entassées dans des bureaux pour faire tenir les services en ligne. Oui, même Uplay, quelle idée.

Une localisation française officielle pour Keep Talking and Nobody Explodes

Bien que disponible depuis longtemps de manière non-officielle, la localisation française de Keep Talking and Nobody Explodes ainsi que son manuel sont désormais disponibles, sans avoir à passer par les mods. Pour rappel, le titre de Steel Crate Games propose de désamorcer des bombes en coopération, en posant une personne devant les explosifs et une ou plusieurs autres devant un guide de désamorçage. Tout l’enjeu du titre sera de parvenir à communiquer de la manière la plus efficace possible, afin de désamorcer les différents modules dans le temps imparti. Un jeu aussi abordable que difficile et reposant évidemment grandement sur la compréhension du manuel, rendant la traduction de ce dernier essentielle. Le studio n’a pas sorti de nouveau titre depuis celui-ci en 2015, mais s’est efforcé, avec l’aide de sa communauté, d’ajouter les différentes localisations les unes après les autres afin de le rendre accessible au plus grand nombre. Une excellente occasion de (re)découvrir ce très bon jeu.

Keep Talking and Nobody Explodes

Bonus

Dicey Dungeons. Sur Switch. Cette année. Oui oui oui.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.