Les bonnes nouvelles de la semaine : DELTARUNE, Flight Simulator, Rocket League et Hades

Mais dites voir, elle n’est pas beaucoup mieux que la précédente cette semaine, j’ai même l’impression qu’elle est pire. Heureusement, tout comme j’avais réussi la semaine dernière à slalomer entre les annonces nazes d’Ubisoft, j’ai pu cette fois-ci m’épargner les déluges d’articles sur les conférences Sony et Nintendo, pour avoir autre chose à vous raconter dans les bonnes nouvelles que le prix d’une certaine console qui vaut quasiment un mois de mon salaire. Aujourd’hui au menu donc : Toby Fox nous donne des nouvelles de DELTARUNE, Rami Ismail fait jouer Twitch à Microsoft Flight Simulator, Rocket League passe en free to play et Hades sort d’early access.

DELTARUNE est toujours en vie

Cela fait presque deux ans que le premier chapitre de DELTARUNE – sorti gratuitement par le virtuose Toby Fox sur PC en octobre 2018, puis sur PS4 et Switch – attend sa suite. Et si le chapitre 2 n’est pas encore prêt à se montrer, son créateur s’est fendu d’un long communiqué à son sujet et celui de la direction globale que prend le projet. DELTARUNE, second jeu de l’univers UNDERTALE – et second jeu tout court de son créateur, puisqu’il était plutôt musicien à l’origine – continue donc d’être chapitré et se veut beaucoup plus ambitieux que son prédécesseur, que ce soit en termes de narration, de graphismes ou de gameplay. Des ambitions qui posent un certain nombre de soucis et qui ont donné lieu à pas mal de tâtonnements ces deux dernières années, pour le mieux, selon Toby Fox.

Ainsi, après différents essais et recherches, l’équipe de DELTARUNE a finalement décidé de retourner sous GameMaker – à l’instar de Kan Gao et Freebird Games, qui continuent d’utiliser le moteur pour leur saga To the Moon – et s’est donc attelée au développement du chapitre 2 en mai 2020. Je dis l’équipe, car un des changements majeurs, c’est que Toby Fox n’est plus seul sur le projet, puisqu’il y a désormais trois autres personnes à plein temps, ainsi que quelques autres qui donnent un coup de main de temps en temps. En plus des attentes revues à la hausse pour DELTARUNE, l’arrivée de cette équipe est également là pour pallier le handicap de Toby Fox, qui a de plus en plus de mal à se servir de sa main et son poignet, l’obligeant à faire de nombreuses pauses, utiliser au maximum la synthèse vocale et passer par une pédale en lieu et place d’une souris. Pas la grande forme physique, donc.

DELTARUNE

Malgré tout, la sortie du chapitre 2 est estimée pour fin 2020 et l’expérience gagnée durant son développement devrait, selon le billet de Toby Fox, permettre de sortir les chapitres suivants plus rapidement, les grands axes et combats principaux étant déjà écrits et prévus. Ceci étant, l’équipe envisage de peut-être engager d’autres personnes pour les chapitres suivants, voire, soyons fous, pour développer plusieurs chapitres en parallèle (ça n’arrivera pas). Et malgré les réserves de Toby Fox et toutes les pincettes prises dans le communiqué pour dire que l’embauche d’une ou plusieurs personnes n’était vraiment vraiment pas sûre ni près d’arriver là maintenant, celui-ci a déjà reçu un bon millier de candidatures. En attendant, vous pouvez vous jeter sur UNDERTALE – avec 50% de risques de ne pas aimer, car le titre n’est visiblement du goût de tout le monde –, puis enchaîner sur le premier chapitre de DELTARUNE.

Twitch plays Microsoft Flight Simulator

Je vous avais dit il y a peu que malgré la fin de Vlambeer, nous entendrions très vite reparler de Rami Ismail et ce n’était pas pour jouer mon Julien Chi devin du jeu vidéo, mais plutôt car le bonhomme est si prolifique que j’avais vraiment peu de risques de me tromper. Son fait notable de la semaine, c’est cette prouesse d’avoir fait jouer un chat d’une centaine de personnes sur Twitch à Microsoft Flight Simulator grâce à un bot de son cru, comme à la bonne vieille époque des Twitch Plays Pokemon – trivia : c’était il y a 6 ans déjà ; autre trivia : son abréviation donne TPP – ou Dark Souls. Les multiples vidéos sont disponibles sur sa chaîne Twitch, si vous souhaitez admirer une petite foule faire décoller, atterrir ou faire faire des tonneaux à un Boeing 787 en envoyant des commandes à un bot. Plus globalement, vous pouvez aussi vous diriger vers son compte Twitter, puisque ses pérégrinations sur le simulateur de vol d’Asobo Studio datent de bien avant cette expérience, ainsi que celui de notre estimé Tristan, qui décidément est bien un des seuls de cette rédaction à jouer à des bons jeux ces temps-ci.

Rocket League passe free to play

Souvenez-vous l’année dernière – c’était il y a si longtemps, les news étaient dans un format différent à l’époque, de bien sombres heures –, Psyonix avait subi un shitstorm et review bombing carabinés en annonçant le passage de Rocket League sur l’Epic Games Store, suite à leur rachat. Le passage sur la plateforme la plus détestée des bébés Cadum et joueurs toxiques s’effectuera ainsi le 23 septembre prochain et sera accompagné de quelques broutilles dans la foulée, comme par exemple sa transition en free to play – ce qui me permettra peut-être enfin de m’y réessayer, ce jeu me faisant me sentir au moins aussi boomer que devant Fortnite. En parlant de Fortnite, personne ne sera surpris d’apprendre que la sortie de Rocket League sera accompagnée d’un cross-over spécial avec le battle royale d’Epic, sous le nom de Llama-Rama.

Rocket League

L’annonce s’est accompagnée d’une mise à jour plutôt conséquente, ajoutant la possibilité d’une progression multiplateforme, afin de continuer sa partie déjà existante sur Epic, et de quelques trucs de type statut spécial pour gonfler l’égo des anciens et améliorations de confort côté interface, chats et nerfs de hitboxes. Et puisque les affaires sont les affaires, toute personne téléchargeant Rocket League à sa sortie sur Epic se verra offrir un bon d’achat de 10€, tandis que sera lancée la saison 1 et que le studio tentera de vous refourguer des packs spéciaux.

Une sortie d’early pour Hades

Compliqué de le nier, je vous bassine avec la progression du développement de Hades depuis un an, puisque je suis avec intérêt chaque mise à jour du roguelite de Supergiant, en early access depuis décembre 2018 – ça ne nous rajeunit pas, je n’étais même pas encore chez TPP. Alors choisissez, vous pouvez vous réjouir de la sortie en V1.0 de Hades sur Steam, Epic et Switch – avec possibilité de cross-platform, si vous comptez acheter le jeu plusieurs fois, personne ne vous jugera – ou pousser un soupir de soulagement à la pensée de me voir lâcher une de mes obsessions – heureusement qu’il m’en reste plein d’autres – et de ne plus avoir à subir une news sur quatre qui parle des mises à jour d’une early.

Hades sort d'early access

Ceci étant, vous pouvez toujours retourner lire le papier de Fanny, qui était élogieuse dès le début de l’early – et ainsi comparer la progression du développement, une bien belle avancée et un cas d’école d’early access maîtrisée de bout en bout. Et puisque tout sort en même temps à cette période, c’est un autre roguelite qui passera en V1.0 le mois prochain en la personne de ScourgeBringer, le jeu d’action prometteur de Flying Oak Games.

Bonus

C’est l’anniversaire de mon papa, bon anniversaire à lui, d’autant que je suis particulièrement réjoui du cadeau particulièrement intéressé que je lui ai fait héhéhé.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé