The Last Remnant retiré de Steam et autres actus hors Gamescom : le récap de l’actu du 26 août 2018

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : quelques informations éclipsées par la frénésie de la Gamescom, avec au programme les bonnes ventes d’Unavowed, le retrait de The Last Remnant de Steam, des nouvelles de Disco Elysium, et l’annonce pas du tout surprise d’un nouveau Ys par Falcom.

Il ne sera bientôt plus possible d’acheter The Last Remnant

Nous vous en parlions dans un podcast avec l’ami Jok il y a quelques temps, mais voilà dix ans que The Last Remnant, JRPG assez moyen directement venu des âges sombres de Square Enix, a pointé le bout de son nez. Pas une grande réussite, malgré de très bonnes idées, The Last Remnant a été l’un des premiers jeux japonais disponible sur Steam, à une époque où seuls quelques dizaines de titres sortaient par an sur la plate-forme de Valve, presque tous occidentaux. Considérée comme la meilleure version, largement plus fluide, complète et moins buggée que la dramatique version Xbox 360, la version PC était de l’avis générale la seule qui vaille la peine d’être lancée en 2018. Cela ne sera plus possible après le 4 septembre, où le jeu ne sera plus vendu, ni physiquement, ni en version dématérialisée.

Il est assez rare que des jeux de ce calibre disparaissent de la plate-forme de Valve sans raison, mais Square Enix a été particulièrement laconique dans son communiqué, signalant simplement qu’il sera bien entendu toujours possible de télécharger et lancer le jeu pour ceux qui le posséderaient déjà dans leur ludothèque. Le jeu est actuellement vendu 10€, et il vous reste une petite semaine pour les investir dans une des curiosités rôlistiques de la fin des années 2000.

Disco Elysium bouge encore et sera jouable à la PAX West

Disco Elysium Pax

C’était un des grands absents de la Gamescom : le RPG steampunk procédural mystérieux aux combats basés sur les dialogues Disco Elysium (anciennement No Truce With the Furies) commence à se poser en arlésienne du jeu indépendant. Nous vous en avons déjà parlé plusieurs fois, et à chaque fois la même question : finira-t-il par sortir un jour ? Successivement annoncé pour 2016, 2017 et 2018, avant d’être reporté à une date inconnue, le jeu estonien semble s’être embourbé dans des problématiques de développement assez complexes, et le Studio ZA/UM semble avoir été très légèrement dépassé par ses grandes ambitions.

Toujours est-il que Disco Elysium bouge toujours, et sera jouable à la PAX West de Seattle, à partir du 31 août prochain, et que le studio tiendra une conférence/carnet de développement fin septembre lors de l’EGX de Birmingham. Disco Elysium sera publié, et c’est un fait intéressant, par la plate-forme Humble Bundle, dont ce sera l’une des premières productions majeures.

On a adoré Unavowed et, bonne nouvelle, le public aussi

Unavowed ventes

C’est non sans émotion que Dave Gilbert, patron du studio Wadjet Eye et cerveau derrière la série Blackwell et le tout récent Unavowed, a pris la parole suite à la sortie de ce dernier il y a quelques semaines. En effet, si j’avais été extrêmement charmé par le point and click rétro à l’écriture renversante du studio, la grande inconnue au lancement du jeu restait sa capacité à se vendre, dans un environnement extrêmement concurrentiel dans le domaine des jeux d’aventure.

Mais d’après Gilbert, non seulement le public est au rendez-vous, mais Unavowed serait, de très, très loin, le plus impressionnant démarrage pour un jeu du studio, avec des retours extrêmement positifs (88 sur Metacritic et reviews « très positives » sur Steam). Plutôt une bonne nouvelle pour l’avenir du studio, et de ce qui pourrait devenir une suite à ce superbe jeu.

Falcom travaille sur un nouveau jeu Ys C’EST TRÈS SURPRENANT.

Ys VIII -Lacrimosa of DANA- banner

Le mystère était à peu près aussi épais que l’intrigue d’une BD adaptant la vie d’un Youtubeur, mais oui, Falcom, très actif éditeur de JRPG travaille bien à la suite de sa très longue série YS, débutée il y a maintenant plus de 30 ans sur PC-88 et MSX. L’épisode VIII avait été très apprécié par votre serviteur, et la série poursuit depuis son inlassable œuvre de portage PC et Switch et de remaster et ressorties diverses de ses nombreux épisodes passés (avec par exemple 9 titres estampillés Ys disponible sur Steam).

Le prochain épisode mettra à nouveau en scène l’inusable Adol, le chevalier aux cheveux rouges, et se déroulera chronologiquement après les événements de YS VIII, ce qui est loin d’être une évidence, les différents titres de la série se passant à des époques variées de la vie du jeune héros, et la chronologie de la série ayant été modifiée plusieurs fois au gré des remakes de divers épisodes.

Ailleurs dans l’actu

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.