Battle for Azeroth fait une sortie remarquée : le récap de l’actu du 23 août 2018

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Battle for Azeroth s’est très bien vendu, de son côté, Battlerite Royale veut se vendre et Reigns s’allie avec Game of Thrones.

Encore un succès pour Blizzard

Pour le coup, je ne l’avais pas vu venir. Battle for Azeroth, la nouvelle extension pour le MMORPG de Blizzard World of Warcraft, s’est écoulée à 3,4 millions d’exemplaires le jour de son lancement. Un nouveau record pour la franchise qui en fait l’extension la plus vendue à ce jour. Autant dire que pour un jeu aussi vieux que World of Warcraft, bientôt 14 ans déjà, c’est très impressionnant.

Je ne sais pas comment Blizzard fait ça et pourtant, moi aussi j’ai cédé rapidement à la hype. Mais en jeu, je ne sais pas pour vous, Azeroth me paraît tristement vide et j’attends toujours 40 minutes pour rentrer dans un donjon, ce qui est déconcertant si Battle for Azeroth s’est vraiment aussi bien vendu que ça. Cependant, nous pouvons espérer que les royaumes se remplissent à nouveau avec la sortie du premier raid et du début de la saison PvP en septembre.

 

Battlerite Royale sera payant

Enfin du moins pour son accès anticipé. En effet, pour ceux qui voudraient jouer au Battle Royale dérivé de Battlerite dès septembre, il faudra débourser 19,99€. Alors, certes, ceux qui ont déjà payé pour le pack qui permet d’avoir tous les champions sur le jeu de base auront droit à un coupon pour profiter de -50% sur Battlerite Royale. Mais, 20€, pour une bêta glorifiée d’un battle royale qui n’était censé être qu’un mode de jeu supplémentaire, après avoir déjà payé le même prix pour Battlerite ? Pardon ?

Sur son blog, Stunlock Studios explique sa décision d’en faire un « stand alone » par tout le travail qu’ils ont fourni dessus, ne voulant donc pas que le titre ne soit qu’un mode de jeu médiocre. Malgré tout, j’ai du mal à comprendre cette mode de faire payer les gens pour jouer à une version non achevée d’un jeu et je suis extrêmement déçue, le concept me plaisait beaucoup et j’avais hâte de voir ce que ça allait concrètement donner avec leur style de jeu. Dommage.

 

Reigns s’aventure à Westeros

Le jeu de Nerial qui consiste à « swiper » à gauche ou à droite pour prendre des décisions en tant que roi (ou reine dans la dernière version) d’un royaume médiéval vient de trouver son partenaire parfait : Game of Thrones. On pourra y jouer plusieurs personnages de la saga et voir comment ils s’en sortiraient sur le Trône de Fer. Je n’ai jamais été autant hypée par un jeu mobile pour être honnête, même si je n’aime que moyennement Game of Thrones, et ça sera d’ailleurs l’un des seuls jeux que je recommanderai plus sur portable que sur PC. Le titre sera disponible dans le courant du mois d’octobre et j’espère qu’il gardera son ton décalé et qu’à un moment, il y aura un loup qui parle et qui ne sera nul autre que Satan.

 

Ailleurs dans l’actu

  • Nos deux vadrouilleurs sont revenus de Cologne en un seul morceau et avec plein de choses à vous raconter, attendez-vous à avoir des nouvelles d’eux très bientôt sur le site.

 

Fanny Dufour
Fanny Dufour

Passionnée de politique et maniaque de l'orthographe appréciant les jeux qui ont du sens et les indés.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.