E3 2021 : On vous résume le Nintendo Direct

C’était la dernière des grandes conférences de cet E3 2021 : le très attendu Nintendo Direct, dont on attendait beaucoup après une série de conférences pas toujours incroyables ces derniers jours, même si certaines surnageaient clairement. Et franchement, nous n’avons pas été déçus pendant ces 40 minutes de trailers et d’annonces.

C’est au rythme d’un jeu toutes les deux minutes avec quasiment aucun blabla que nous avons été noyés sous un flot d’annonces plutôt réjouissantes, même si Nintendo en garde encore clairement un peu sous la pédale pour le reste de l’année : pas de Switch Pro, pas de Pokémon, pas de Bayonetta 3, mais beaucoup de surprises, de portages et un poil d’humour assez rafraichissant.

Pour une fois, on échappe au point « épéiste dans Smash Bros« , puisque c’est Kazuya de Tekken qui a été annoncé dans un trailer hilarant où le rejeton Mishima jette l’intégralité du casting du jeu dans un volcan, selon la tradition familiale. Davantage d’infos dans quelques jours. Moins surprenant, l’annonce de l’arrivée de Life is Strange : True Colors en septembre et de Life is Strange : Remastered Collection un peu plus tard sur Switch. Là encore, le trailer était plutôt chouette avec une petite séquence animée des plus agréable.

Autres portages, ceux des Gardiens de la Galaxie, comme si les 20 minutes de présentation pendant la conférence Square Enix n’avaient pas été assez douloureuses, puis de Worms Rumble, sorti l’année dernière sur PC. De son côté, le superbe JRPG d’Artisan Studio Astria Ascending reçoit une date : ça sera pour le 30 septembre. Passons sur le constructeur d’universités Two Point Campus : on l’a vu quasiment dans toutes les conférences !

Petite surprise du côté des franchises Sega, avec le remaster HD des trois premiers épisodes de la vieille série Super Monkey Ball, qui arrivera le 5 octobre sous le doux nom de Super Monkey Ball : Banana Mania. Ne regardez pas les pro gamers, vous allez vite avoir le tournis. Nous avons eu ensuite droit à un petit focus sur Mario Party Superstars, une compilation des mini-jeux les plus populaires de la série. On notera que le multi a pas mal été mis à l’honneur de ce Nintendo Direct, confirmant la place centrale de la firme japonaise dans le domaine. Rendez-vous avec vos amis, des chips et de la mauvaise foi le 28 octobre.

Un petit tunnel relativement dense est ensuite venu annoncer des portages Switch de Just Dance 2022 (comme d’habitude), Cruis’n Blast (t’es qui) et Dragon Ball Z Kakarot (c’est pas grave c’était déjà moche)… Non sans avoir d’abord balancé une grosse surprise : l’arrivée le 8 octobre prochain de Metroid Dread, premier épisode 2D réellement inédit de la série depuis 19 ans. Signé par les espagnols de MercurySteam à qui on doit déjà l’épisode Samus Returns sur 3DS, le jeu s’annonce plutôt prometteur et dynamique malgré une 3D un poil cracra.

On passe bien vite sur Mario Golf (on l’avait déjà vu il y a quelques mois) qui arrive toujours en juin et sur Monster Hunter Stories 2 : Wings of Ruin que nous avons déjà croisé plusieurs fois pendant l’E3, pour se concentrer sur la grosse annonce suivante. Le nouveau WarioWare : Get it Together arrivera dès le 10 septembre avec son cortège de mini-jeux débiles et sa direction artistique joyeusement crétine. On a hâte.

Grosse grosse hype en ce qui me concerne à l’annonce d’une date pour Shin Megami Tensei V (12 novembre) : on garde l’interface de l’épisode crossover avec Fire Emblem, on balance une D.A. post-apocalyptique désespérée, et on en envoie une copie à Zali merci c’est pour le travail. Même chose pour le jeu horrifique Project Zero : La Prêtresse des Eaux Noires, un des derniers jeux Wii U qui n’avait pas encore été porté sur Switch. Il le sera d’ici fin 2021. Forcément je suis un peu moins saucé par la compilation des trois Danganronpa intitulée Danganronpa : Decadence, mais c’est juste parce que j’ai déjà fait la trilogie deux fois…

Nous avons eu ensuite un long segment que je qualifierai de « tunnels et autres remasters un peu moches » : les DLC de Doom Eternal (déjà dispo), Tony Hawk Pro Skater 1+2 (25 juin) Strange Brigade (dispo dès ce soir) puis Advance Wars 1+2 Reboot Camp, remaster des deux premiers épisodes de la série stratégique au tour par tour de Nintendo et qui arrivera début décembre.

Après un rappel de l’arrivée de Mario + The Lapins Crétins : Sparks of Hope en 2022 est arrivé le dernier segment, consacré à la franchise Zelda. Plutôt malin : un enchaînement de trucs un peu osef avant de balancer la purée attendue depuis des mois par tous les amateurs de la série. Un season pass de L’Ère du Fléau, tout d’abord, puis un rappel de l’arrivée en juillet du remake HD de Skyward Sword… Et puis l’annonce lunaire d’un Game&Watch Zelda avec 3 épisodes classiques de la série doté d’un « minuteur interactif » parce que, je ne sais pas, sans doute que quelqu’un dans la division des gadgets chelous de Nintendo s’ennuyait en télétravail.

Mais tout ceci n’était bien entendu qu’un avant-goût du premier trailer de The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2, deux ans après son annonce. Si on en sait encore assez peu et que la date de sortie (2022) semble tellement hypothétique qu’il faudrait inventer de nouveaux adverbes pour tempérer notre impatience, les quelques images présentées étaient très engageantes. Je les résumerai ainsi : le royaume d’Hyrule, mais dans le ciel. Ce qui rétrospectivement rend encore plus difficile l’idée de rejouer à Skyward Sword, si vous voulez mon avis.

Quelle aventure ! S’il y a encore quelques rageux pour ne jamais être contents quoi que Nintendo fasse, de notre côté on est plutôt ravis de ce qu’on a vu : des annonces, de nombreux portages Switch, beaucoup de contenu, et des images pour un titre majeur attendu depuis des années. Sans aller jusqu’à dire que Nintendo a « sauvé l’E3 » en cette année un peu terne, on ne boudera pas notre plaisir : ce Nintendo Direct était vraiment chouette.

zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé