E3 2021 : On vous résume le Ubisoft Forward

Les conférences s’enchainent et nous laissent peu de répit. Mais s’il en est une dont on sait d’avance qu’elle ne nous assommera pas à coups de dizaines de jeux lancés dans le plus court laps de temps possible, c’est celle d’Ubisoft. Clean, efficace, Ubisoft nous apporte toujours un petit moment de calme bien huilé et prédictible pour souffler un peu. Revenons sur ce que nous avons pu voir pendant cet Ubisoft Forward qui a duré une grosse heure.

L’éditeur français a ouvert sa conférence sur une longue présentation de Rainbow Six Extraction, le stand alone en coop. Plein d’infos et d’images sur ses mécaniques, ce qui est plaisant parce que moi je ne comprenais pas ce que c’était. Dans Extraction, il sera possible, à 3 ou en solo, de parcourir des missions divisées en 3 niveaux (imaginez Left 4 Dead). Dans chaque zone il faudra remplir un objectif sans se faire tuer par les aliens qui rodent. On peut jouer infiltration ou tirer dans le tas, sachant que la seconde option rend le tout plus difficile. Petit twist sympathique, si un coéquipier est mis à terre, il est envoyé en prison façon Fort Boyard (bon, plutôt en stase ici) et les autres joueurs devront le libérer. Concernant son grand frère Rainbow Six Siege, vous serez très heureux et heureuses d’apprendre qu’il sortira le 30 juin sur Stadia…

S’en est suivi le reveal de Rocksmith + qui Ô SURPRISE avait fuité avant la conf. Ça a l’air ultra prometteur pour pas mal de raisons. Déjà, les joueurs pourront utiliser leur propre instrument (guitare acoustique, électrique ou basse) et leur téléphone comme micro. Mais c’est surtout pour son contenu et les méthodes d’apprentissage proposées que le jeu attire l’attention. Il sera possible de passer par toute une interface type logiciel professionnel pour débuter, puis se rendre dans le jeu en lui-même avec des séquences comme dans le précédent opus où les notes apparaissent à la Guitar Hero. Les morceaux ont été retravaillés pour aider à l’apprentissage et retranscrits aussi à la note près pour les plus avancés. Bref, ça promet et ça sort cette année. Une bêta fermée est prévue sur PC.

Troisième et dernier gros morceau de ce Ubisoft Forward, Riders Republic a l’air cool. C’est Steep mais en été… mais aussi en hiver, en plus déjanté, avec plein de gens, plein de sports (vélo, parapente, snowboard, ski, wingsuit…) et plein de cosmétiques à déverrouiller. Ça sort le 2 septembre prochain.

En vrac enfin, la firme de Yves Guillemot – qui nous a cette année encore gratifié de son plus bel accent français pour nous dire à quel point il nous aimait pendant cette année difficile mais j’avoue qu’on a eu un peu de mal à comprendre de quelle partie difficile il parlait wink wink – nous a balancé quelques infos sur les autres jeux à venir. On aura donc le droit l’année prochaine au jeu Avatar : Frontiers of Pandora (faut bien communiquer sur le film hein). Même s’il avait déjà fuité, courtoisie de Nintendo, on a pu voir l’annonce de Mario + Rabbids Sparks of Hope. Ça a l’air très joli, et nul doute qu’il fera le café encore une fois comme son grand frère à sa sortie en 2022. De son côté, Far Cry 6 ressort de cette conférence non pas avec un prix, mais bien deux ! Son désormais célèbre award du jeu le moins politique du monde ne sera plus seul sur son étagère puisque le prix de la race la moins présente du monde leur est remis. Pourquoi ? Car, après une cinématique moche (désolé mais on ne reconnaissait pas Far Cry) suivie d’un discours d’amour à la gloire de l’écriture des méchants (sur le devant de la scène des jeux de la série depuis le 3e épisode), les développeurs ne nous ont pas montré du gameplay, qu’on aurait aimé voir. Non. Ils nous ont présenté leur premier DLC qui nous fera jouer dans l’esprit des anciens méchants de Far Cry.

Just Dance 2022 a eu droit à son segment dédié, présenté par le chanteur et chorégraphe Todrick Hall qui nous a annoncé que son morceau Nails, Hair, Hips, Heels serait entièrement retravaillé pour le jeu qui sortira le 4 novembre sur consoles et Stadia (prrrrrft). La deuxième extension d‘Assassin’s Creed Valhalla, appelée « Le Siège de Paris » s’est dévoilée, ainsi que le mode Discovery Tour, qui nous permettra d’incarner des personnages randoms dans l’univers viking. Sachez qu’Ubisoft ne compte pas s’arrêter là avec leur jeu en monde ouvert puisqu’une nouvelle extension a été teasée et les développeurs nous ont dit que le jeu bénéficiera d’un suivi sur plus d’un an contrairement à avant. Attendez-vous à beaucoup de contenu en plus.

Et voilà qui termine notre résumé de cet Ubisoft Forward. Maintenant on retourne encaisser les 75000 annonces des 36 conférences qui arrivent.

Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé