Les bonnes nouvelles de la semaine : Devotion, Persona 5, The Hu et des kiwis

J’ai hésité à vous faire une news de mille mots en écrivant 500 fois ANIMAL CROSSING, mais aussi incroyable que ça puisse paraître, il y avait d’autres choses positives cette semaine ! Au menu des bonnes nouvelles donc : les jeux de Red Candle Games entrent à la Harvard-Yenching Library, Atlus vire les séquences problématiques de Persona 5, The Hu rend disponible son titre Sugaan Essena et la coop locale a encore de beaux jours devant elle.

Detention et Devotion à la Harvard-Yenching Library

Il y a précisément un an, en février 2019 donc, Devotion – le titre horrifique de Red Candle Games – était sauvagement poussé à la porte de Steam, autant par Valve que par les utilisateurs chinois. Deux ans de travail pour un projet censé pérenniser le studio taïwanais – ainsi qu’une œuvre importante dans le cœur de ses auteurs – balayés par une vanne – oubliée, selon leurs dires – à propos du président chinois et leur ayant valu un review bombing aux proportions dantesques pour la douzaine de personnes que représente l’équipe. Malgré les plus plates excuses à répétition du studio et l’élimination immédiate de la blague, Devotion a dégagé – probablement pour toujours – de la plateforme de Valve et toutes les vidéos et bandes-annonces ont été retirées de la chaîne de l’éditeur. Bien que caressant vaguement l’espoir de revoir leur titre sortir un jour, Red Candle Games reste tout de même debout, et se concentre désormais sur un nouveau titre – sans horreur et je suppose sans vanne sur le président chinois – en espérant que le public continue de les suivre.

Et si Devotion n’est toujours pas revenu à la vente – et si cela se fait un jour, ce sera probablement dans longtemps et pas sur Steam (Epic, il y a peut-être un truc à jouer là) – il n’est en tout cas pas perdu pour tout le monde, puisque le studio a récemment annoncé son ajout – aux côtés de Detention, leur précédent titre et adapté au cinéma en septembre dernier – à la Harvard-Yenching Library. Bien que située sur son campus, cette bibliothèque ne dépend pas d’Harvard, mais de l’Institut Harvard-Yenching – dédié à l’étude de la culture asiatique et à l’origine de nombreux partenariats avec l’Asie du Sud et de l’Est – et se pose comme la plus grande collection d’œuvres asiatiques – ouvrages, scans, pièces rares, majoritairement gérés et apportés par les professeurs asiatiques ayant enseigné à Harvard – en dehors de l’Asie. La présence de ces deux titres dans cette collection aura au moins le mérite de conserver une copie de Devotion si celui-ci ne ressort jamais, ainsi que de reconnaître l’existence de l’œuvre et du travail de Red Candle Games.

Atlus retire les séquences homophobes de Persona 5

Alors que la sortie de Persona 5 Royal arrive à grands pas, Atlus annonce retirer de l’édition – seulement occidentale – les scènes homophobes du jeu original, lesquelles présentaient à plusieurs reprises les hommes gays comme des prédateurs sexuels s’en prenant à des lycéens contre leur consentement, le tout bien sûr enrobé du stéréotype d’hommes maniérés et efféminés. Les séquences avaient été largement critiquées par les fans, l’auteur Katsura Hashino n’étant pas à son coup d’essai – Persona 4 et Catherine contenaient déjà des séquences, voire des pans entiers de scénario salement homophobes et transphobes – et son départ de la licence en 2017 pour aller travailler sur Project Re Fantasy a probablement facilité cette décision.

Enfin, s’il est vrai que l’homophobie est un réel problème au Japon, fermer les yeux ou excuser ce genre de propos dans les œuvres japonaises sous couvert de « différences culturelles » est aussi malhonnête que dangereux. Les associations et personnes LGBT+ existent bien entendu au Japon et accepter l’homophobie de leur pays comme un pan intouchable de leur culture revient quasiment à invisibiliser leurs luttes et leur existence. Saluons donc le choix d’Atlus, qui, qu’il soit cynique et à but commercial ou non, fait au moins partir les messages de son jeu dans le bon sens. Si Persona 5 est un excellent jeu et touche très juste sur de nombreuses questions, il n’en reste pas moins important de garder un œil critique sur certains messages divulgués. Et si la modification n’est que pour le public occidental, espérons que leurs prochains jeux ne contiennent pas ce genre de scènes tout court.

The Hu sort officiellement le thème de Jedi : Fallen Order

Si vous avez joué à Jedi : Fallen Order, vous ne pouvez pas avoir oublié Sugaan Essena (ou Black Thunder, si vous ne parlez pas couramment mongol) du groupe de metal mongol The Hu, entre autre (mais ne spoilons pas) thème d’introduction du jeu. Si vous n’y avez pas joué et que vous n’êtes pas Murray, qu’est-ce que vous attendez exactement, vous ne savez pas que c’est un GOTY ? Si comme moi vous avez adoré le morceau et l’avez poncé sur YouTube en upload non-officiel, réjouissez-vous : le morceau est désormais officiellement disponible sur Spotify et iTunes, ainsi qu’un clip tourné pour l’occasion.

Si lire des sous-titres en anglais et vous fader de la promo assez peu subtile ne vous pose pas de problèmes, le groupe The Hu a également donné une interview (assez consensuelle certes, ça reste un outil de promotion publié par EA, mais néanmoins intéressante) pour parler du morceau, de sa composition et son écriture, spécialement réalisées pour le jeu, ainsi que du groupe en lui-même, de leurs instruments, techniques vocales et techniques de composition de façon plus globale. Espérons maintenant que le groupe fasse son retour avec la suite du jeu, qui semble de plus en plus être dans les cartons d’EA et Respawn depuis le succès du premier.

Nous continuerons de jouer sur le même canapé en 2021

L’année 2019 avait vu l’explosion d’Overcooked 2, la sortie de Heave Ho et l’arrivée du Steam Remote Play Together, 2020 s’annonce bien partie avec la sortie approchante de Moving Out et nous savons désormais qu’il sera possible de compter sur 2021 pour continuer sur la lancée de la coop locale.

En effet, le tout jeune studio Stonewheat & Sons, associé à l’éditeur Sold Out (qui distribuera également Moving Out, comme quoi), a annoncé la sortie de leur premier jeu, KeyWe, pour 2021. Celui-ci proposera d’incarner deux kiwis (les oiseaux, pas les fruits) travaillant dans un bureau de poste et s’associant pour effectuer toutes les tâches que ce travail implique : taper des télégrammes, expédier des colis, gérer la circulation du courrier. Le tout sans bras donc. Le studio promet un jeu jouable seul, en coop locale ou en ligne – mais à l’instar d’Overcooked, visiblement bien plus pensé pour la coop -, des environnements absurdes et chaotiques, une gestion des saisons, des kiwis personnalisables. La démo du titre sera jouable à la PAX le 27 février et j’avoue avoir hâte de lire les premiers retours.

Bonus

Je vous l’avais bien dit : dévoiler son code source, c’est chouette – bien que courageux – car en plus de comprendre comment il marche, on peut l’utiliser. C’est ce qu’a fait Derek Harvey, concepteur de jeux pour Android, en adaptant VVVVVV pour GPi CASE. Et c’est vraiment sympa à regarder.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.