PDXCON 2021 : Victoria 3 et résumé des autres annonces

Près de 11 ans ! Paradox Interactive a mis fin à l’attente interminable de nombreux joueurs et joueuses en dévoilant ce weekend que Victoria 3 était en développement. Une convention Paradox 2021 (PDXCON 2021) qui a aussi annoncé quelques autres nouveautés.

Ça y est, à l’instar de pas mal de monde, je l’avais pressenti : Victoria 3 sera une réalité. On imaginait presque Martin Anward, directeur du jeu, l’annoncer d’un « Je vous ai compris » à faire rougir un célèbre général français. Mais il a choisi plutôt de lancer un « There you have it » (Voilà, vous l’avez) qui sous-entend bien une réponse directe aux fans. Il faut dire que ceux-ci forcent depuis donc près de 10 ans pour obtenir la suite de Victoria 2, à grand renfort de memes, souvent plutôt marrants.

Le trailer étant là pour la hype, et Martin Anward étant surtout présent pour le show, il faut se tourner vers la page Steam, afin d’obtenir quelques informations. Celles-ci sont peu nombreuses mais permettent de constater une chose : il y aura du changement. Certes, on commencera toujours en 1836 (début plus ou moins admis de l’ère victorienne) jusqu’à 1936 (les prémices des derniers événements menant à la Seconde Guerre Mondiale). Mais tout se focalisera bien plus sur le maintien de l’équilibre de la société et des classes sociales qui la composent, afin de faire croître les nations naissantes autant que les puissants empires. L’économie devrait continuer de jouer un rôle de premier plan, Révolution Industrielle oblige. Le volet diplomatique et politique promet quant à lui d’être approfondi, ce qui risque de bouleverser certaines habitudes. Pour le meilleur ? On verra !

steam victoria3
Petit exemple pour illustrer l’interface qui va bien changer.

Ce n’était évidemment pas la seule annonce de la PDXCON 2021. On a ainsi pu apercevoir la première véritable extension pour Crusader Kings 3, intitulée The Royal Court. Au menu, une augmentation de l’aspect RPG en apparence, avec une salle du trône en 3D pour écouter les plaintes de vos vassaux et sujets autant que pour exposer aux yeux de tous vos trésors. Ça serait l’occasion aussi de faire intervenir différents personnages, comme par exemple le Goûteur Royal. On se demande bien pourquoi, un empoisonnement dans Crusader Kings, ça n’arrive jamais voyons… Des améliorations plutôt sympas, auxquels viendront s’ajouter une refonte du système de culture. Un moyen de palier certaines limites lorsqu’un empire commence à s’étendre un peu trop.

Parmi les autres noms de grande stratégie, on a Europa Universalis IV et Stellaris. Or, j’en parlais dans ma news récente, on a déjà eu pas mal de contenu dessus et les seules annonce étaient pour Stellaris, et étaient très légères. Par contre, petite surprise pour Heart of Irons IV. Après des remerciements aux joueurs et joueuses, Paradox a enfin levé le voile sur un des secrets les moins bien gardés de la société : l’arrivée prochaine d’une extension autour de l’URSS, intitulée No Step Back. Celle-ci sera en lien direct avec le patch de contenu Barborossa et devrait permettre aux soviétiques d’être un peu plus mis en valeur dans le jeu.

empire of sins pdxcon

Mais Paradox Interactive, ce n’est pas que de la grande stratégie. On a ainsi pu voir que Empire of Sin aura le droit à sa première extension, intitulée Make it Count. Elle ajoutera, entre autres, 5 nouveaux criminels, le « loan-sharking » (qui consiste en gros à des prêts douteux à des taux d’intérêts démentiels, suivis souvent de violences pour récupérer rapidement l’argent prêté) ou tout simplement la mécanique de chantage. Autre licence qui recevra du contenu, Cities: Skyline. Pas de chance, les adeptes du city-builder n’auront rien d’autre à se mettre sous la dent pour le moment qu’un pack de créateurs, donc une mise à jour surtout esthétique.

Enfin, dernière information, et assez intéressante : une extension arrive pour Prison Architect. Une extension qui fait plaisir car elle ouvre la voie à la réhabilitation des prisonniers plutôt que leur simple punition. Second Chances, son nom, introduira des moyens de préparer les détenus à leur vie d’après, une fois leur temps derrière les barreaux achevé : cours, apprentissages, et même… thérapie grâce aux animaux. Un futur « you can pet the dog » déjà validé. Une approche originale de l’univers carcéral assez rare pour qu’on s’y intéresse dès sa sortie, le 16 juin prochain (le 29 sur Switch). Si jamais vous voulez quelques précisions, sur Surviving Mars par exemple qui est très très rapidement abordé, rendez-vous sur le replay de la journée d’annonce de la PDXCON 2021.

Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé