Paradox met en pause Imperator : Rome

Par pause, il faut comprendre qu’il n’y aura pas de nouveau contenu pour l’année 2021. Avec la PDXCON prévue pour la fin du mois et le fait que Imperator : Rome n’est pas le plus apprécié des amoureux du studio suédois, il y a de quoi avoir quelques craintes pour le futur du jeu.

Afin de préparer les joueurs et joueuses à ce qui les attend lors de la PDXCON (Convention Paradox Interactive) qui se déroulera du 21 au 23 mai prochain, Paradox a décidé de dévoiler quelques informations en amont. Dans un post sur le forum officiel, Bevan Davies (gestionnaire de portefeuilles) a donc expliqué la stratégie prévue pour le suivi des jeux du studio, et la répartition des équipes.

Pour faire simple, c’est plus de 150 développeurs qui sont répartis en 3 studios, avec l’objectif de développer de nouveaux jeux tout en se focalisant sur le suivi et la mise à jour d’un en particulier : PDS Red s’occupe de Crusader Kings 3, PDS Green de Stellaris et PDS Gold de Heart of Iron 4. Il manque donc deux jeux.
Le premier, c’est Europa Universalis 4, mais celui-ci est en fait confié à un studio externe, Paradox Tinto.

Je voulais annoncer la nouvelle afin de gérer les attentes de tout le monde : n’espérez pas trop de nouveautés concernant Imperator à la PDXCON, ou même de nouveau contenu pour 2021.

Bevan Davies

Le second, c’est Imperator : Rome. Et pour ce dernier, le choix a donc été fait de ne pas le confier à un studio, même externe, pour la simple raison que les autres projets en cours requièrent toute l’attention des équipes. Cela signifie qu’aucun nouveau contenu ne viendra faire son apparition pendant le reste de l’année. Ce qui peut amener à deux choses.

D’une part, la fin prématurée de Imperator : Rome. Il semble clair que, même pour Paradox, le jeu a désormais un statut « secondaire ». Sa sortie n’avait pas remué les foules, avec notamment des bugs et autres problèmes divers. Je vous invite à relire la critique de Tristan pour vous remettre dans le contexte. Malgré des correctifs et des extensions, le jeu est encore à l’heure actuelle en évaluation moyenne sur Steam, y compris pour les évaluations récentes. Même si Bevan Davies indique qu’il est prévu de « relancer les équipes » de Imperator : Rome en réorganisant tout ça, on a rien de vraiment précis. De quoi craindre une phase d’abandon progressive.

D’autre part, la volonté de revoir le catalogue de jeux. Crusader Kings 3 a eu des résultats incroyables, touchant bien au-delà du public de niche des épisodes précédents. Cette ouverture réussie aux néophytes pourrait bien avoir motivé Paradox à calquer la méthode à ses autres licences. Je ne veux pas faire trop d’hypothèses mais je rappellerai juste que : Imperator : Rome n’a que 2 petites années, que Heart of Iron 4 et Stellaris ont eu du contenu en 2021 et Heart of Iron en 2020. Ca nous laisse potentiellement une seule licence qui paraît assez à l’abandon pour être considérée comme nouveauté… Oui, je parle évidemment de Victoria et d’un potentiel Victoria 3. La fin du running gag Paradox serait-elle enfin envisageable ? Réponse sûrement le 21 mai pour la PDXCON.

Avatar
Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.