Les bonnes nouvelles de la semaine : Prince of Persia, Dicey Dungeons, AGDQ et Nobody Saves the World

Bonne année, meilleurs vœux les ptits TPPos, tout ça. Alors, on aime ou on aime pas cette première semaine de 2022 à base de taux d’incidence qui crèvent le plafond, de grosses compagnies et d’artistes qui foncent tête baissée dans les NFT, tandis que la catastrophe climatique poursuit son petit bonhomme de chemin ? Ouais hein. En attendant, je propose d’utiliser ces bonnes nouvelles de rentrée pour ressortir quelques news qui ont eu l’audace de passer pendant les vacances, et de compléter avec quelques infos fraîches de cette semaine. Aujourd’hui au menu : le premier Prince of Persia accessible sur navigateur, un gros mod de Noël pour Dicey Dungeons, le lancement de l’AGDQ et une date de sortie pour Nobody Saves The World.

Le premier Prince of Persia accessible sur navigateur

C’est grâce au Russe Alexander Guryanov, alias caiiiycuk, et au site DOS Zone que le platformer culte de Jordan Mechner est jouable sur navigateur sans avoir à ressortir les disquettes et le PC sous MS-DOS qui va avec – je ne suis pas si vieux, mais c’est pourtant de cette manière que je l’ai découvert. Le titre tourne grâce l’API js-dos, également conçue par caiiiycuk, permettant de faire fonctionner sous navigateur des programmes DOS. Le résultat s’avère particulièrement satisfaisant et cette version de Prince of Persia s’avère tout aussi jouable qu’à l’époque – c’est-à-dire très peu, mais si vous voulez votre dose de nostalgie ou de curiosité, c’est vraiment tout pareil qu’en 1989.

Prince of Persia 1989

Si Prince of Persia fait partie des derniers arrivants sur le site – et se trouve en tête de paragraphe pour cause d’attachement personnel -, il est loin d’être le seul à être passé entre les mains de Guryanov et DOS Zone, puisque vous pourrez y trouver – dans une tout aussi bonne qualité – les versions web de, pêle-mêle, DOOM, Aladdin, Warcraft, Heroes of Might and Magic 2, Command & Conquer, Sim City ou encore XCOM. Une initiative toujours aussi importante, qui s’inscrit dans ce mouvement de préservation et sauvegarde du jeu vidéo, aux côtés de ce qui a pu se faire avec le Flash en 2019 ou les récents cas de retro-ingénierie de titres Nintendo. Et si peu de ces titres sont vraiment très agréables à jouer de nos jours, leur conservation – et leur accès pour tous·tes – demeure une action primordiale si l’on souhaite voir se dessiner et perdurer une culture et une histoire vidéoludiques. Précisons tout de même que le titre, ainsi que beaucoup d’autres de cette liste, étaient loin d’être perdus, puisque émulés depuis un bon bout de temps, notamment grâce à des communautés comme Abandonware France, et que Jordan Mechner avait rendu public le code source de Prince of Persia en 2012.

Un mod de Noël pour Dicey Dungeons

Dites donc, je vous vois oublier progressivement mon GOTY 2019, vous n’avez pas honte ? Heureusement, ce n’est pas le cas de Terry Cavanagh, qui continue de sortir de grosses mises à jour régulièrement, ni de sa communauté, qui mod le titre avec brio. C’était déjà le cas de l’incroyable Megaquest en 2019 et de sa saison 2 en 2020, lesquels ajoutaient un nombre considérable d’épisodes, d’ennemis et d’objets – l’équivalent en contenu d’un nouveau jeu complet – et c’est désormais le cas du très chouette Christmas Special, disponible depuis le 24 décembre.

Dicey Dungeons Christmas Special

Développé par un collectif de fans, ce mod de Noël propose un nouvel épisode par personnage ainsi qu’un épisode bonus permettant d’incarner Lady Alea – l’antagoniste du jeu de base -, dans sa lutte contre Mariah Carey. Ces épisodes supplémentaires sont l’occasion de caser une quinzaine de nouveaux ennemis (dessinés – visiblement sous Paint – par Mondaybear21), une quantité assez colossale de nouvelles armes et une toute nouvelle bande-son composée par un certain XAngelMoonX. Si ce mod n’est pas un contenu officiel, il a toutefois été testé et validé en amont par Cavanagh – de la même manière que Maddy Thorson avec le Spring Collab Mod de Celeste. Et si les mods et le contenu créés par la communauté n’ont certainement pas besoin d’être validés par leurs créateurs ou créatrices, il reste assez agréable de voir ces concepteurs et conceptrices partager et mettre en avant les créations en lien avec leur œuvre.

L’AGDQ démarre ce week-end

Comme tous les ans depuis maintenant 12 ans, ce début de mois de janvier verra le lancement de l’AGDQ (Awesome Games Done Quickly), cet évènement caritatif (cette année au profit de la Prevent Cancer Foundation) mettant la pratique du speedrun à l’honneur. Et comme toutes les éditions depuis le début de la pandémie, l’évènement se déroulera à distance, histoire de ne pas speedrunner également le Covid-19. Enfin, comme d’habitude, le programme sera composé de classiques (Mega Man 2, The Legend of Zelda : Oracle of Seasons, Half-Life 2 ou encore Dark Souls) et de nouveautés, que l’on a assez hâte de voir speedrunnées à l’AGDQ pour la première fois. Je guette personnellement Deathloop, Chicory, It Takes Two, Returnal et Psychonauts 2, mais comme tous les ans, les bonnes surprises proviendront probablement des jeux les moins attendus. Le coup d’envoi de l’évènement se fera dimanche 9 janvier à 18h sur Nioh 2 et les performances s’enchaîneront sans pause jusqu’au dimanche 16 avec Metal Gear Solid. L’AGDQ 2022 sera diffusée sur Twitch, et vous pouvez d’ores et déjà consulter le programme.

Bannière AGDQ 2022

Une date de sortie pour Nobody Saves the World

On a un peu trop tendance à résumer les Canadiens de Drinkbox Studios au très bon Guacamelee, le metroidvania indé – désormais considéré comme un classique – à base de luchadores, de poules et de mondes parallèles ; en oubliant qu’ils sont également derrière le bien sympathique Severed, et les médiocres Tales From Space et Guacamelee 2. Et après 4 ans d’absence, le studio revient avec un nouveau titre, cette fois-ci bien éloigné de l’univers mexicain cliché des Guacamelee et des mécaniques d’action/plateforme du metroidvania. Il s’agira de l’action RPG de fantasy Nobody Saves the World, dans lequel notre personnage aura la capacité de se transformer en une quinzaine de créatures différentes (allant du cheval à la souris, en passant par le magicien ou le zombie), auxquelles il sera possible de combiner pouvoirs et capacités spéciales, afin de s’adapter à toutes les situations. Un concept au moins intrigant, si ce n’est enthousiasmant, d’autant que le titre sera jouable en solo comme en coop et nous arrivera sur PC et consoles Xbox le 18 janvier. Et bien entendu, sur le Game Pass dès le premier jour pour tout le monde.

Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Hé oui, ça fait un moment que l’on n’a pas recommandé de trucs à lire par ici, mais il se trouve qu’un certain Zali s’est glissé dans mes DM pour pratiquer le conseil sauvage. Nous lirons donc cette semaine Le Maître de Go de Yasunari Kawabata, un très court roman japonais sur un vieux maître de go qui joue son ultime tournoi avant la sénilité et la mort. C’est mélancolique et badant mais fort bien écrit, nous dit-on, ça a donc tout à fait sa place dans les recommandations des bonnes nouvelles.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.