Les bonnes nouvelles de la semaine : Epic, Bethesda et A Highland Song

Vous serez tous et toutes d’accord, je pense, pour qu’on s’épargne le bilan désastreux de cette semaine, et admette qu’on a bien assez entendu parler de Russie, de chasse et de policiers comme ça – et qu’on risque d’en entendre parler pour encore un bout de temps. Mais trêve de sujets angoissants, c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : Epic Games embauche une centaine de travailleurs et travailleuses jusqu’ici précaires, Bethesda emmène son launcher à la ferme des plateformes nulles (vous savez, celle qui est trop loin pour qu’on puisse lui rendre visite, mais pas d’inquiétude, il est heureux là-bas…), Inkle Studios annonce son nouveau titre et Elden Ring est enfin sorti.

Epic embauche une centaine de travailleurs·euses précaires

Dans un mémo interne, Epic Games (qui ne développe ni n’édite Elden Ring, mais plutôt Fortnite) a annoncé embaucher massivement parmi les contrats précaires en cours. Contactée par The Verge, Elka Looks, porte-parole du studio, a confirmé qu’une centaine de personnes, majoritairement dans le domaine de la QA, s’étaient vues proposer un contrat à temps plein à durée indéterminée, et bénéficiant des avantages sociaux de l’entreprise. L’action n’est absolument pas anodine, et Elka Looks n’insiste pas sur les postes de QA pour rien. Nul besoin de rappeler ce qui se passe entre Activision et Raven Software depuis le mois de décembre : grèves, création de syndicat et pratiques anti-syndicales tournant autour des licenciements et des conditions de travail du service QA chez Raven ; l’affaire a été largement traitée par votre site d’analyse vidéoludique préféré et par les autres.

Epic Fortnite

Cette annonce d’embauche est une bonne nouvelle pour deux raisons. La première est particulièrement évidente : des travailleurs et travailleuses précaires, dépendant de contrats à durée limitée et avec peu d’avantages, vont pouvoir passer, s’iels le souhaitent, à un emploi stable et mieux rémunéré, pour le même travail et dans la même boîte. L’autre bonne nouvelle, c’est que la grève et le syndicat de Raven Software font peur, peur au point que les autres grosses entreprises du secteur préfèrent visiblement prendre les devants et améliorer les conditions de travail et la stabilité des emplois de leurs salarié·es sans avoir de mouvements sociaux à gérer. Et on aime quand les riches ont peur. Il reste cependant utile de rappeler que les conditions de travail chez Epic ne sont pas roses pour autant, que de sérieux cas de crunch ont été rapportés sur le développement de Fortnite, et que malgré cette vague d’embauche, un syndicat ne serait pas de trop…

Bethesda se débarrasse de son horrible launcher

Tout comme EA Games et son Origin ou Ubisoft et son Ubisoft Connect (ex-Uplay), Bethesda possède son propre launcher, habilement nommé Bethesda.net, et ayant comme point commun avec ses petits compagnons d’être tout pourri – et de ne pas héberger Elden Ring. Mais bonne nouvelle : les joueurs et joueuses contraint·es de l’utiliser, pour jouer par exemple à The Elder Scrolls Online ou Fallout 76 ou qui auraient, pour une raison ou une autre directement acheté dessus des titres comme Deathloop ou Doom Eternal en seront bientôt libéré·es. En effet, le service fermera ses portes en mai prochain, et transportera tout ce beau monde sur Steam, avant d’aller rejoindre Games for Windows Live dans le club des petits anges partis trop tard.

le launcher Bethesda point net rip
Adieu petit ange…

La migration des comptes sera disponible dès le début du mois d’avril, laissant un bon mois aux utilisateurs·trices pour effectuer la transition. Bethesda assure qu’aucune donnée ne sera perdue, qu’il s’agisse des jeux, des extensions et DLC, des sauvegardes (à l’exception pour le moment de Wolfenstein: Youngblood), de l’argent du porte-monnaie, des listes d’amis ou des meta-ressources de certains jeux en ligne. Une FAQ concernant spécifiquement Fallout 76 a été mise en ligne, pour clarifier quelques détails à propos des abonnements et serveurs. Si vous êtes concerné·e par cette dernière : pas d’inquiétude, vous conserverez tous vos achats, comptes, profils et autres bonus premium. Mais je ne suis pas complètement certain que les publics de Fallout 76 et TPP soient franchement les mêmes (ou alors vous n’êtes pas très susceptibles).

Inkle Studio annonce A Highland Song

Chez TPP, on aime plutôt bien, voire beaucoup, Inkle et ses propositions variées, que ce soit en termes d’atmosphère ou de gameplay, et ce tout en gardant une forte emphase sur le scénario et la narration. Du jeu d’archéologie linguistique, de l’adaptation de Jules Verne, du whodunnit inversé, du tactical arthurien : il y en a pour tous les goûts, et personnellement, ça touche toujours juste.

C’est donc avec joie que j’ai pu découvrir l’annonce de non pas Elden Ring, mais A Highland Song à mon retour de vacances. Le nouveau titre du studio nous mettra dans la peau de Moira McKinnon, une jeune Écossaise traversant les Highlands pour voir la mer pour la première fois. Une fois n’est pas coutume, Inkle se lance dans un nouveau type de gameplay, en orientant cette fois-ci son titre sur le terrain du jeu de survie – que l’on nous promet assez chill -, de la plateforme en side scrolling et du jeu de rythme. Un mélange assez étonnant, mais qui n’inquiète pas tellement quand on connaît la réputation d’Inkle, d’autant que ces derniers sont rejoints par Paul Scott Donovan (Magic the Gathering, Donjons & Dragons, Destiny 2) à la direction artistique, ainsi que les groupes de folk écossaise Talisk et Fourth Moon.

A Highland Song n’a pour le moment pas de date de sortie indiquée, mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Inkle ne chôme pas ces temps-ci. En plus de cette annonce, le studio a également sorti le guide officiel de son outil de création d’histoires interactives – avec lequel avaient été conçus les contes de Pendragon, par exemple – ainsi que Vaultle, un Wordle à la sauce Heaven’s Vault, parce que pourquoi pas.

Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

À l’heure où vous lirez ces lignes, Elden Ring sera sorti, ce qui nous garantit au moins une soixantaine d’heures de bonheur la semaine prochaine.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé