Les bonnes nouvelles de la semaine : du twerk, Silent Hill, un crossover et des couleurs

Alors les ptits confinautes à la compote, ça vous a plu cette semaine à base de mensonges ministériels, de fausses attaques de pirates mais de vrais restaus clandestins pour riches, pendant qu’une ministre vient faire la leçon dans Top Chef ? Moi bof, puisque le télétravail n’a pas été rendu obligatoire. Mais sans plus attendre, c’est tout de même l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : un jeu de twerk, une suite spirituelle pour Silent Hill: Shattered Memories, un crossover entre Dead Cells et Curse of the Dead Gods et de l’accessibilité dans Chicory.

Lil Nas X promeut son dernier clip avec un jeu de twerk

Les liens entre le jeu vidéo et le rap ne sont pas nouveaux, souvenez-vous des jeux un peu gênants 50 Cent: Bulletproof et 50 Cent: Blood on the Sand ou du concert de Travis Scott dans Fortnite et plus généralement, des liens entre l’industrie musicale et le jeu vidéo (tout le monde souhaite oublier le jeu Kiss: Psycho Circus: The Nightmare Child). Bref. Ces visions cringes ramenées à notre doux souvenir, nous pouvons nous pencher sur la nouvelle occurrence du phénomène : Twerk Hero, court jeu promotionnel du rappeur Lil Nas X pour son récent morceau MONTERO (Call Me By Your Name), développé par Roni Games (qui a la meilleure page d’accueil, s’il vous plaît, cliquez). Le titre met en scène l’artiste dans une des tenues de son clip (en caleçon, donc) et consiste à attraper son boule à la souris, pour le faire twerker sur la musique, dans quatre niveaux montrant différents décors, une nouvelle fois tirés du clip.

Image de Twerk Hero, représentant le rappeur Lil Nas X en train de twerker dans un champ coloré

Si le jeu ne brille ni par ses graphismes, ni par son gameplay – en revanche, la physique de cette paire de fesses, wouahou ! – , il interpelle sur plusieurs points. Déjà, pour l’utilisation plutôt drôle et maline du format vidéoludique pour promouvoir sa musique : il est suffisamment court pour ne pas être plus qu’une bonne blague qui dure juste le temps qu’il faut et réussit son objectif, puisqu’après avoir fait se trémousser Lil Nas X, je suis allé regarder le clip. Ensuite, il soulève une question essentielle : qu’est-ce que les éditeurs et studios attendent pour sortir un vrai jeu de twerk ? Maintenant que Lil Nas X a ouvert la voie, le monde a besoin d’un Twerk Hero mais sur Switch, avec des accessoires à la Ring Fit à s’accrocher sur les fesses.

Une suite spirituelle pour Silent Hill: Shattered Memories

Vous l’ignoriez peut-être, mais Sam Barlow, scénariste et réalisateur des très bons Her Story et Telling Lies a également été lead designer et scénariste des épisodes britanniques de la saga Silent Hill : Shattered Memories (qui contenait la fantastique chanson Hell Frozen Rain par Akira Yamaoka et Mary Elizabeth McGlynn) et Origins, développés tous deux par Climax Studios sous la direction de Konami. La perche avait visiblement été tendue dans Shattered Memories pour que d’autres studios s’en emparent et continuent la saga, malheureusement en pause depuis un Downpour assez moyen – mais moins mauvais que Book of Memories sur PS Vita – et un Silent Hills annulé.

C’est ainsi que Half Mermaid Productions et Sam Barlow ont annoncé reprendre eux-mêmes ce flambeau et se sont mis à chercher activement des pointures du AAA pour bosser sur une suite spirituelle de Shattered Memories – et ce en parallèle du développement du très intrigant Project Ambrosio. De la même manière que The Outer Worlds ne se déroule pas explicitement dans l’univers de Fallout et Bloodstained dans celui de Castlevania, Sam Barlow n’entend pas se lancer dans un survival horror estampillé Silent Hill ni travailler avec Konami, mais seulement reprendre l’ambiance, l’esthétique et les idées amorcées par Shattered Memories. Nous suivrons bien entendu l’avancement de ce projet avec attention, en espérant très fort qu’il ne subisse pas le même sort que l’épisode amorcé puis annulé de Kojima et Del Toro.

Un crossover pour Dead Cells et Curse of the Dead Gods

Les deux titres sont au cœur de l’actu, entre la sortie sur PC et consoles du DLC Fatal Falls et sur mobile de The Bad Seed pour Dead Cells d’un côté et de la sortie d’early access pour Curse of the Dead Gods de l’autre – on passera sur le malheureux rachat du studio Passtech Games par Nacon, qui ferait mieux de commencer par s’occuper correctement de ses studios, n’est-ce pas Werewolf: The Apocalypse – Earthblood. C’est donc un moment tout à fait opportun pour les deux studios français pour s’associer et lancer la Dead Cells update pour Curse of the Dead Gods, qui ajoutera une nouvelle malédiction (Curse of the headless), trois armes (l’épée de Conjonctivus, l’épée large du chevalier et l’arbalète du condamné) et un type de salle (contenant les fameux coffres maudits), toutes tirées de l’univers de Dead Cells. En plus de ces ajouts liés au titre de Motion Twin et Evil Empire, la mise à jour verra apparaître d’autres contenus propres à Curse of the Dead Gods, qui seront dévoilé à la sortie de la mise à jour, prévue pour le 14 avril prochain. À voir également si une mise à jour similaire débarquera dans Dead Cells !

Greg Lobanov évoque l’accessibilité des jeux basés sur la couleur

C’est régulièrement un angle mort de l’accessibilité dans le jeu vidéo : l’utilisation des couleurs, notamment dans les énigmes, peut être un réel frein pour les personnes daltoniennes. On se souviendra de The Witness, totalement injouable pour quiconque ne pouvant distinguer les couleurs, d’énigmes à base de Simon dans Elli ou d’éléments rattrapés a posteriori dans Among Us. Ainsi, Greg Lobanov, concepteur du très mignon Chicory: A Colorful Tale, prévu pour courant 2021, est venu expliquer que malgré leur place centrale dans le titre – puisque le principe même du jeu consiste à repeindre un monde passé en noir et blanc – les couleurs utilisées dans Chicory n’auront pas d’importance pour la progression, afin de se rendre accessible aux personnes daltoniennes. Ainsi, la résolution des énigmes passera bien entendu par la peinture de différents éléments de décor, mais le choix des couleurs utilisées n’aura aucune importance et ne sera que purement esthétique. Lobanov explique ainsi que la moitié des testeurs·euses QA sont daltonien·nes et que le titre n’est pas seulement accessible pour cette catégorie de personnes, mais intentionnellement conçu et pensé pour elles.

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Aujourd’hui, c’est de nouveau Chloé qui vient nous recommander une nouvelle, et c’est de nouveau pas très joyeux puisqu’il s’agit cette fois-ci du pas si connu Celui qui chuchotait dans les ténèbres du très connu H.P. Lovecraft. La nouvelle nous parle de corps de créatures étranges qui sont, d’après des témoignages flous, retrouvés dans les forêts et près des rivières, dans l’état du Vermont, aux États-Unis. Un professeur de littérature à l’université s’intéresse à l’affaire et pense d’abord à de vieilles légendes folkloriques, mais reçoit peu de temps après une lettre d’un habitant du Vermont lui prouvant l’existence de ces mystérieuses créatures….

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé