Fntastic s’appuie sur du travail non rémunéré pour son prochain jeu

Alors que les travailleurs du secteur du jeu vidéo commencent à former des syndicats et à demander des conditions de travail un minimum décentes (et on leur souhaite le meilleur), les dirigeants des studios continuent tranquillement à s’asseoir sur le respect des employés et de l’éthique. En ce début de semaine, c’est le développeur Fntastic qui s’illustre dans le domaine, alors qu’on découvre qu’une partie de sa main-d’œuvre est composée de « volontaires » non payés et que le studio cherche à en recruter davantage.

Fntastic, déjà à l’origine des jeux The Wild Eight et Propnight, a vu son futur titre The Day Before, initialement prévu pour le 21 juin 2022, propulsé en tête du classement des jeux mis sur wishlist dans Steam à la suite d’une vidéo d’annonce très prometteuse. Fntastic avait par la suite annoncé que le lancement était repoussé à mars 2023 en raison d’un changement du moteur de jeu. Jusque-là, pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais il se trouve que le studio basé à Singapour et qui, en tout cas selon son site web, effectue tout son travail à distance, a mis en place un système pour faire appel à des « volontaires » pour « aider » sur leur jeu.

Ces volontaires (le terme anglais « volunteer » signifie à la fois volontaire et bénévole, c’est bien pratique) se classent en deux catégories : les volontaires à plein temps payés et les autres qui reçoivent des avantages de type code promotionnels et des certificats de participation. On pourrait imaginer un problème de traduction ou de compréhension assez anodin, si ce n’était le fait que ces volontaires non payés occupent des fonctions qui devraient échoir à des employés rémunérés, de la traduction à la modération de communauté. Les volontaires peuvent également « proposer leurs talents pour améliorer nos projets ou créer des nouvelles fonctionnalités spéciales » selon le site web. Tout cela est visible publiquement sur le site de Fntastic et promu par une charmante vidéo (voir ci-dessus) qui vante le fait d’être volontaire, de dire oui aux choses et de travailler ensemble à un objectif commun. Naturellement, il n’est possible à l’heure actuelle que de postuler pour des postes de volontaires non payés.

L’appel à bénévole par les studios n’est pas nouveau et soulève de plus en plus de critiques, à raison. Sous couvert de participer à une belle aventure et mettre le pied dans un milieu où il est difficile de faire sa place, il faut rappeler que le travail de ces bénévoles, même s’ils sont de bonne foi, permet surtout aux studios de faire des bénéfices pour pas cher et de continuer à proposer des conditions de travail douteuses à leurs employés, car après tout il s’agit d’un métier passion et que plein de gens sont prêts à le faire gratuitement.

BatVador

Traductrice ascendante topiaire qui aime les city builders, les dystopies et les jeux avec des gens déprimés dedans.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé