Bilan de l’assemblée annuelle des actionnaires chez Activision Blizzard

Dans le tumulte de l’actualité, il y a une entreprise qui fait preuve d’une constance en termes de mauvais choix qui serait admirable si ça n’impactait pas autant la vie de ses employés. Sans suspense, je parle évidemment d’Activision Blizzard. Suite à l’assemblée annuelle des actionnaires, le PDG de l’entreprise, Bobby Kotick a été reconduit dans ses fonctions, les actionnaires ont voté en faveur de la publication d’un rapport annuel documentant les efforts de l’entreprise pour mettre un terme aux abus et au harcèlement sur le lieu de travail et ont refusé d’octroyer un siège à un représentant du personnel au conseil d’administration.

Bobby Kotick chez Activision Blizzard

Les employés du groupe avaient demandé aux actionnaires de créer un siège au conseil d’administration d’Activision Blizzard pour un représentant des employés afin que leur voix soit entendue. Selon le Washington Post, seulement 5 % des actionnaires se sont prononcés en faveur de cette mesure. Malgré les efforts des employés du groupe pour se faire entendre, se syndiquer et demander l’amélioration de leurs conditions de travail, il semblerait que leurs demandes ne soient toujours pas prises au sérieux.

Le PDG, Robert « Bobby » Kotick a été reconduit dans ses fonctions au conseil d’administration avec une large majorité des voix, même si une minorité s’est prononcée contre sa reconduite, ainsi que celles de Brian Kelly et Robert Morgado, membres du conseil d’administration depuis les années 1990. 88 % des actionnaires ont également approuvé le régime de compensation des dirigeants de l’entreprise.

Déjà deux mauvaises décisions sur trois ce n’est pas un bilan très glorieux, mais il faut en plus noter que si les actionnaires ont largement voté en faveur de la publication d’un rapport annuel documentant les efforts de l’entreprise pour mettre un terme aux abus et au harcèlement sur le lieu de travail ainsi que d’une compilation des plaintes actives ou traitées contre l’entreprise, ce vote n’est pas contraignant. Le conseil d’administration d’Activision Blizzard, qui est globalement opposé à cette mesure, et avait demandé aux actionnaires de voter contre, pourrait très bien se contenter de l’ignorer. Kotaku rapporte que l’entreprise se dit toujours profondément engagée à rendre les lieux de travail inclusifs pour toutes et tous et entend « prendre en compte » la décision des actionnaires.

BatVador

Traductrice ascendante topiaire qui aime les city builders, les dystopies et les jeux avec des gens déprimés dedans.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.