Capcom, SOMA, Praey for the Gods : les miettes de l’actualité du 28 Mars 2021

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. Cette semaine, les écoles françaises restent ouvertes envers et contre tout, mais ça n’empêche pas l’actualité du jeu vidéo d’avancer, avec Capcom qui semble interdire le télétravail à ses employés, SOMA qui passe le million d’exemplaires vendus, et Praey for The Gods qui s’approche de sa date de sortie.

Capcom ferait travailler ses équipes en présentiel en dépit des consignes sanitaires.

RESIDENT EVIL 3 aqua

Si le Japon a été relativement épargné par la pandémie de Coronavirus, il semble que ça soit davantage grâce à un mélange de contrôle renforcé aux frontières, de chance, et d’une capacité des Japonais à s’auto-confiner en absence de toute consigne obligatoire qu’à cause du gouvernement, qui a (lui aussi), pas mal changé d’approche et multiplié les consignes contradictoires depuis un an. Dans ce cadre, le télétravail a été tour à tour encouragé puis découragé dans l’archipel… Mais jamais rendu obligatoire et laissé à la discrétion d’employeurs parfois réticents pour des raisons aussi absurdes que « on ne souhaite pas que les employés aient le tampon de l’entreprise chez eux pour signer des documents ».

Depuis quelques mois, une nouvelle flambée épidémique a poussé certaines villes, dont Osaka, à adopter des mesures d’état d’urgence et à insister très très (très) fortement, mais toujours sans obligation, les entreprises à imposer le télétravail à leurs salariés. A la suite d’une fuite de données en novembre 2020, il semble que la direction de Capcom ait imposé le contraire à ses troupes, leur imposant une présence quotidienne sur site, sans même envisager des équipes tournantes. Depuis, les mesures d’urgence et d’incitation au télétravail ont été partiellement levées, et, sans doute par pur hasard de génération spontanée virale, les contaminations ont explosé dans l’Archipel. Capcom est l’éditeur de Resident Evil, la série qui documente assez bien ce genre de pratiques.

Frictional Games affiche des résultats contrastés mais SOMA passe le million d’unités PC écoulées

Amnesia : Rebirth divinité
Amnesia : Rebirth

Horizon plutôt paisible pour Frictional Games : le spécialiste des jeux horrifiques angoissants (à peu près les seuls jeux du genre qui arrivent à me mettre mal) vient d’annoncer que la seule version PC de SOMA, sorti depuis 2015 sur de nombreux autres supports, venait de passer le million d’exemplaires vendus, un bon score pour un petit studio et un jeu du genre.

En revanche, les résultats sont plus contrastés du côté du petit dernier du studio : si Amnesia : Rebirth a eu un démarrage assez satisfaisant, il semble que les ventes se soient tassées autour de 100 000 exemplaires. Frictional impute ces résultats un peu modestes à l’actualité très chargée de la fin d’année dernière (le jeu est sorti quasiment en face d’un certain Cyberpunk 2077), et on ne va pas les détromper. Mais le fait qu’Amnesia : Rebirth était un peu bif bof et ait eu un retour critique un peu plus faible qu’attendu a quand même dû jouer un peu aussi.

Praey For the Gods donne des signes de vie

On était pas tout à fait inquiet pour Praey for The Gods, mais le fait que le jeu ait débuté son développement il y a sept ans et ne donne des nouvelles qu’une à deux fois par an, et encore moins depuis le début de son early access il y a deux ans laissait quand même une pointe de suspense. En octobre dernier, le jeu d’action-aventure avait laconiquement annoncé une sortie prévue également pour les consoles Next Gen pour le premier trimestre 2021, et puis plus rien.

Néanmoins, No Matter Studio a produit il y a quelques jours un long communiqué revenant sur les difficultés de la dernière année en termes de développement : outre les difficultés liées à la pandémie et à la réorganisation des méthodes de travail, le jeu a connu deux mois de blackout littéral, une partie de l’équipe travaillant depuis le Texas qui a subi de plein fouet des coupures d’électricité apocalyptiques cet hiver. Le communiqué se veut cependant très optimiste : si le jeu va « rater » sa fenêtre de sortie en version 1.0 annoncée pour ce trimestre (qui se termine dans trois jours, ça ne vous aura pas échappé), il est bel et bien terminé et entre dans sa phase finale de polish et de lancement. Praey for The Gods devrait donc arriver en version complète dans quelques semaines, ce qui vaut mieux qu’un lancement bâclé quelques semaines trop tôt.

Les autres trucs

  • En confiant le remake de Gothic à un studio barcelonais, THQ Nordic confirme ses ambitions en Europe de l’Ouest (après avoir racheté la moitié des studios allemands, autrichiens, tchèques et polonais).
  • Un portrait de Remute, un musicien spécialisé dans la composition d’albums avec de vieux chipsets de consoles rétros.
  • Un nouveau jeu pour la Game Boy Color se profile ! 2021 est sauvée.
  • La Paradox Con, ça sera en mai et (évidemment) en virtuel : une bonne occasion d’être sans doute une nouvelle fois déçus de l’absence d’annonce d’un Victoria III.
  • Fin de la malédiction pour Nier : Automata : les joueurs PC peuvent ENFIN découvrir une version correcte de ce chef-d’œuvre, des années après son portage Steam tout pourri.
  • Becastled a publié la road map la plus sobre et la plus courte que j’ai jamais vu mais bon au moins c’est clair.

Les jeux à paraître du 29 mars au 4 avril : une petite semaine calme après des semaines de saturation complète, ça fait du bien, mais ça ne va pas durer, plus d’une trentaine de jeux étant sur nos radars pour le mois d’avril. Je me demande de combien de ces titres on se souviendra encore dans deux mois, drame de la surproduction.

Garlic Sdate de sortie
Garlic

Cette semaine est d’ailleurs très reposante, parce que non seulement on ne croule pas sous les titres majeurs, mais ceux qui sortent sont quand même assez variés, et il devrait y en avoir pour tous les goûts et toutes les bourses, donc desserrez les cordons des vôtres pour accueillir :

  • Narita Boy, un jeu d’action aventure à gros pixels
  • Evil Genius 2 : World Domination, le jeu de construction de base démoniaque que tous les méchants du dimanche attendaient.
  • Shelter 3, le simulateur de survie en low poly où vous incarnez un éléphant (j’avais dit qu’il y en aurait pour tout le monde)
  • Garlic, un platformer dont le personnage principal EST UN OIGNON contrairement à son nom, ça me rend fou (edit : le jeu a été repoussé entre temps)
  • OUTRIDERS, mais si vous savez ce jeu bourrin dont le logo est apparu 250 fois pendant le trailer.

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé