Alors, à quoi on va jouer au mois de Mars ?

Votre serviteur ayant été en vacances depuis une dizaine de jours, il n’a, hélas, pas la moindre idée de l’actualité du jeu vidéo. Alors, à l’image de ce que j’avais fait en janvier, je vous fais pour ce mois de mars, en lieu et place des dernières news sur Star Citizen, un petit panorama des sorties. 

Fear Effect Sedna (6 Mars – PC, PS4, ONE, SWITCH) : rétronanar ?

Fear Effect Sedna

Série oubliée du tournant du millénaire, quelque part entre Tomb Raider, Resident Evil et S.A.S (mesurez à quel point c’était une mauvaise idée), la franchise Fear Effect s’est éteinte presque aussi vite qu’elle était apparue dans le catalogue d’Eidos. Un ton racoleur, un gameplay imprécis et des technologies balbutiantes, deux épisodes dont on ne retiendra qu’une scène lesbienne insérée au forceps dans un ascenseur parce que hey, c’est ce que tu veux voir, toi le cool kid de 1999. ET POURTANT, Square Enix a décidé de rebooter la licence, car Square Enix a décidé de tout rebooter. Le studio français Sushee travaille actuellement sur deux jeux : Fear Effect Reinvented, remake du premier épisode et Fear Effect Sedna, jeu d’action en 3D vue du dessus avec explosions et doubles-sticks, parce que pourquoi pas. Peu de communication, une démo mise en ligne puis retirée, une sortie dans un anonymat relatif : on a hâte.

Chuchel (9 mars – PC) : Le jeu d’aventure enchanteur

chuchel-04

On aime Amanita Design (Machinarium, Botanicula). Parce qu’Amanita Design, ce sont de magnifiques jeux d’aventure muets mais servis par une OST superbe et conçus comme de superbes livres pour enfants. Et que dire, sinon que Chuchel promet beaucoup, beaucoup de beauté, de rires et d’émotions. On a hâte aussi, mais ce coup-ci, ce n’est pas ironique.

Surviving Mars (15 mars – PC, PS4, ONE) : Space Tropico

Surviving Mars

« C’est édité par Paradox » est souvent un gage de qualité. Le city builder des Bulgares d’Haemimont Games débarque le 15 mars. Le studio, surtout connu pour leur série Tropico, a cependant une fâcheuse tendance à abuser de la photocopieuse en créant ses jeux. Si Surviving Mars semble prometteur, il a aussi tout les atours d’un Tropico, MAIS SUR MARS. On nous promet cependant une planète Mars assez fidèlement reproduite, et une colonisation plutôt réaliste (ou du moins plausible).

Kirby Star Allies (16 Mars – Switch) : Kirby MAIS SUR SWITCH

kirby-star-allies

Vous connaissez la politique de Nintendo sur Switch depuis la sortie : une grosse exclue en boîte tous les mois. C’est plan-plan, mais ça marche (et ça marche d’autant plus qu’il y a tous ces jeux auquel personne n’a jamais joué sur WiiU). Pour le mois de mars, on nous propose un Kirby Star Allies, sur lequel j’ai peu de choses à dire car je connais mal Kirby. Kirby me fait peur. Je pense qu’il est foncièrement démoniaque, et que c’est le personnage le plus puissant du catalogue Nintendo. Vous l’aurez lu ici en premier, quand il commencera à manger tout ce qui vit dans l’univers.

The 25th Ward: The Silver Case (18 mars – PC, PS4) : le VN bizarre de Suda51

25th Ward Silver Case

Suda51 a eu une vie avant No More Heroes. Une vie naviguant entre jeux de Catch et Visual Novel extrêmement bizarres et dérangeants. Sortis respectivement en 1999 et 2005, les deux épisodes de la série Silver Case sont des objets perturbants, entre dungeon crawler malaisant et feuilleton politico-mystique sur fond de meurtres atroces et de rivalité entre différentes factions de police. Le premier épisode a été porté sur Steam en 2016, avec une traduction en anglais hélas assez approximative. Le second débarque donc le 18 mars. Totalement dispensable si vous n’avez pas fait le premier, lui-même franchement difficile d’accès tant le gameplay est daté et balourd. Mais, comme on dit, « le film est sur Youtube ».

Attack on Titan II (20 mars – PC, PS4, ONE, SWITCH… Vita ?) : tût-tût les titans.

AoT II Koei Tecmo

« C’est la suite de l’adaptation en Musô de l’Attaque des Titans ». Voilà, tout est dit. Le premier épisode avait le mérite de proposer une expérience intéressante, jouant pour une fois sur la verticalité et la différence de taille entre vous et les adversaires. Le titre suivait assez fidèlement la trame du manga, pour ce que ça vaut. Si je ne serai pas personnellement très client de la suite, le soft de Koei Tecmo reste un produit dérivé plutôt sympathique pour peu qu’on soit fan de la série.

Ni No Kuni II : L’Avènement d’un Nouveau Royaume (23 Mars – PC, PS4) : Le nouveau RPG Level-5

Ni no Kuni II

Le dernier Level-5, édité par Bandai Namco, suite d’un JRPG très remarqué sur PS3 pour ses graphismes évoquant de manière évidente les films du studio Ghibli. Ni No Kuni II devait sortir dans le calme du début d’année, et a été repoussé à la dernière minute dans l’embouteillage de titres de la fin mars. Le saviez-vous ? Techniquement, Ni No Kuni II est le troisième épisode de la saga, le tout premier jeu de la série étant sorti sur DS en 2010.

A Way Out (23 Mars – PC, PS4, ONE, pas encore sur Switch mais vous-même vous savez) : Electronic Arts, lol.

A way Out

Petite sensation d’un E3 2017 qui en manquait un peu, A Way Out était plutôt prometteur avec sa très bonne idée de Prison Break en coop. Depuis, l’éditeur Electronic Arts a commencé à relâcher de mauvaises effluves à table, et sans s’excuser. Et le développeur n’a pas vraiment brillé par sa classe. Et le jeu a été retardé à 2019. Puis dé-retardé au 23 mars. Je ne sais pas vous, mais je ne m’attend pas forcément à la meilleure surprise de l’année. Mais c’est comme les endives : interdit de dire que c’est mauvais avant d’avoir essayé au moins une fois.

The Alliance Alive (27 Mars – 3DS) : JRPGénérique

The Alliance Alive

La 3DS persiste à ne pas mourir, parce que mine de rien, un parc installé de 70 millions de consoles, dont 3 millions vendus l’an dernier, c’est difficile à enterrer comme ça. FuRyu, à l’origine du RPG au pire titre de tous les temps (The Legend of Legacy) nous y livrera donc un nouveau jeu de rôle, dont les trailers laissent entendre que c’est générique et pas très intéressant. Mais, bon, ça existe, et c’est une exclu d’une console sortie avant l’élection de François Hollande.

Far Cry 5 (27 mars – PC, PS4, ONE) : It’s Like Far Cry

Far Cry 5

Je retire ce que j’ai dit plus haut sur la généricité et l’aspect photocopieuse de certains titres, car j’avais oublié qu’on avait un gros Ubi qui sortait ce mois-ci. Difficile de juger avant de l’avoir touché pour de vrai, mais ça a sévèrement la tronche d’une copie carbone du 3 et du 4, open world avec un héros générique et un méchant un peu foufou, l’épaisseur politique de Nicolas Dupont-Aignan, un season pass trop cher, probablement des micro-transactions, et des collectibles à en vomir. Mais comme d’habitude, ça sera rigolo pendant une dizaine d’heure, avant que vous commenciez à oublier d’y jouer, parce qu’au fond, c’est un peu chiant. Je n’exclus cependant pas une bonne surprise, car ça peut toujours arriver, sur un malentendu. Quoi qu’il arrive, des adolescents blancs fragiles menaceront les développeurs de mort parce que des missions impliquent de tuer des nazis et qu’un NPC gentil est noir.

Penny Punching Princess (30 mars – SWITCH) : La Bagarre

penny Punching Princess

C’est un action-RPG mignon, par Nippon Ichi, où vous incarnez une petite princesse qui tape sur des trucs. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise de plus ? A vue de nez, c’est sympa.

State of Mind (30 mars aussi – Partout même Max et Linux) : Berlin du Futur

state-of-mind

Avec ses polygones volontairement mal dégrossis, son ambiance oppressante et son pitch plaçant le joueur dans un Berlin pré-apocalyptique au bord du gouffre technologique, le dernier titre de Daedalic promet beaucoup, et voit l’éditeur spécialisé dans le point’n’click à l’ancienne sortir un peu de sa zone de confort. A voir si la narration et le gameplay arrivent à remplir le cahier des charges d’un jeu d’aventure de qualité, mais c’est sans conteste un des projets les plus intéressants du mois.

Atelier Lydie & Suelle (30 mars toujours – PC, PS4, SWITCH, VITA) : Alchimignon

lydie Suelle

Tentative manifeste de Gust de sortir de son oeuvre de clonage du même jeu d’alchimie depuis quasiment vingt ans en renouant avec une aventure plus scénarisée et plus haletante que « résoudre les problèmes de la boulangerie du village », Atelier Lydie ne sera, disons-le d’emblée, pas le meilleur RPG de l’année. Mais si Gust arrive à livrer un titre un peu différent des précédents et à persévérer sur la pente encourageante d’un Blue Reflection, on pourrait tenir là une des bonnes surprises du printemps. Et puis, soyons honnête, c’est sur Switch, je pourrai y jouer dans mon lit avant de dormir.

Agony (30 mars comme tout le monde – PS4, PC, ONE) : Bouh ça fait peur

Agony jeu

C’est un jeu d’horreur à la première personne… MAIS EN ENFER. Soit une bonne surprise, soit un nanar gore pour Youtubeurs qui aiment crier, et je ne sais pas pourquoi, mais mon nanar-sense me ferait plutôt pencher pour la deuxième solution.

Fatal Twelve (31 Mars – PC) : Il arrive enfin.

fatal Twelve

Je vous en avais parlé ici. C’est le gros Visual Novel de ce début d’année, avec un scénario très prometteur. Depuis, il a été déplacé à fin mars, puis le « 31 mars » est devenu un « coming soon » pour redevenir un « 31 mars » un peu plus tard. On dirait que quelqu’un a un petit problème avec la localisation.

Mentions honorables

Après avoir été annoncé en décembre 2017 puis « bientôt », Forgotton Anne a désormais « 2018 » comme date de sortie, et n’a toujours donné aucune nouvelle depuis août dernier. Detective Pikachu débarquera sur 3DS, et je peine à croire que ça en sera le jeu le plus indispensable. Assassin’s Creed Rogue Remastered vous visitera dans vos rêves (non) malgré le silence des médias, de même que Warhammer Vermintide II. Et a propos de remasters, notons ceux de Burnout Paradise, The Raven et Assault Runners (oui, dans tous les cas on s’en fiche un peu). Litte Witch Academia qui devait sortir ce mois-ci sortira peut-être en mars, mais plus vraisemblablement en avril.

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.