Ubisoft fâche les artistes et Sony fait polémique : le récap de l’actu du 14 juin 2018

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Sony répond à peine à la polémique Fortnite, Telltale collabore avec Netflix et l’initiative d’Ubisoft pour Beyond Good and Evil 2 ne plaît pas à tout le monde.

 

Les comptes de Fortnite liés à la PS4 bloqués sur les autres plateformes

Sony n’est vraiment pas fan du cross-play et c’est devenu évident ces derniers jours quand les joueurs se sont rendus compte qu’ils ne pouvaient pas utiliser leur compte Fortnite lié à la PS4 pour jouer sur Switch. L’inverse est également vrai : un compte Switch ne peut pas être utilisé sur la PS4. Une limitation qui a fait grandement réagir les utilisateurs sur les réseaux sociaux mais aussi le compte Twitter anglais de Xbox, qui n’a pas hésité à se moquer de son concurrent dans un tweet.

fortnite ps4

Pour pouvoir jouer sur Switch, les possesseurs d’un compte Fortnite sur PS4 doivent donc en faire un nouveau et perdre toute leur progression et l’argent dépensé dans le jeu. Profitant de son avance confortable sur la Xbox One, Sony continue donc d’avoir des pratiques hostiles aux consommateurs avec peu de conséquences puisqu’ils sont pratiquement seuls sur le marché aujourd’hui, la Switch jouant dans une toute autre catégorie. Et le fait qu’ils répondent à la polémique avec un communiqué bateau ne donnant aucune réponse, attendant vraisemblablement que celle-ci se tasse, n’arrange pas les choses. Avec la prochaine génération de consoles qui approche, il est utile de se rappeler que c’est ce genre de bêtises incompréhensibles qui ont coûté à Microsoft leur place de concurrent sérieux ces dernières années.

 

Telltale s’allie à Netflix

Ah Telltale. La dernière fois qu’on avait entendu parler du studio, les choses ne se présentaient pas sous leur meilleur jour : des effectifs fortement réduits, une rumeur d’annulation de The Wolf Among Us Saison 2 (qui n’est finalement « que » repoussé à 2019)… L’entreprise ne va pas bien et c’est sûrement pour cette raison qu’ils se sont rués sur la possibilité d’un partenariat avec Netflix sur une autre franchise à succès. Alors que leurs jeux The Walking Dead touchent enfin à leur fin, Telltale en profite pour annoncer qu’ils se penchent déjà sur autre chose, à savoir une adaptation de Stranger Things. Et à côté de ça, Netflix va proposer une série interactive de 5 épisodes basée sur les jeux Minecraft de Telltale.

Si vous êtes fan de Stranger Things, ne soyez pas trop hypés : les jeux Telltale de ces dernières années étaient la plupart du temps médiocres, la faute à un rythme de production beaucoup trop soutenu et vu que le studio n’a pas l’air de vouloir ralentir alors même qu’ils ont perdu 25% de leurs effectifs, je n’ose imaginer ce que ça va donner.

 

Ubisoft fait grincer des dents les artistes

La conférence d’Ubisoft à l’E3 était riche en annonces (non) mais l’une d’entre elles a particulièrement retenu l’attention : un appel aux artistes de tous bords à proposer des artworks, de la musique ou autres sur le site de hitRECord pour enrichir le monde de Beyond Good and Evil 2. Bien que Joseph Gordon-Levitt ait expliqué par la suite sur Twitter que chaque artiste retenu serait payé pour son travail, la grogne a continué.

Certains artistes, dont le co-créateur de Night in the Wood, accusent Ubisoft de vouloir économiser de l’argent en exploitant leurs fans et en leur faisant faire du « spec work ». Ce terme désigne l’habitude de certaines entreprises à pousser les artistes à réaliser un projet complet pour les mettre en concurrence et après de choisir arbitrairement lesquels seront payés et combien, ce qui signifie que tous les autres ont en gros perdu leur temps et de l’argent. Beaucoup s’interrogent sur cette décision de consacrer 50 000$ à ce type de projet plutôt que de les utiliser pour payer des salaires à temps plein ou encore pourquoi hitRECord ne sélectionne pas des artistes en amont et leur fait une promesse de paiement ou encore mieux, rémunère chaque personne proposant quelque chose.

Gordon-Levitt a fait un post sur Medium pour essayer de répondre au mieux aux questionnements de chacun et quand on ajoute à ça l’article de Mashable pour expliquer les contours du projet, les choses paraissent bien plus compliquées que chaque côté semble vouloir le faire croire. L’idée d’Ubisoft n’est en soi pas si mauvaise que ça : préférer utiliser le travail d’artistes de tous horizons plutôt que celui de quelques employés de la boite pour créer un monde plus ressemblant au nôtre à travers des posters ou de la musique sur la radio semble assez logique. Cependant, le budget alloué semble ridicule au premier abord et semble ne pouvoir récompenser qu’une poignée de personnes, même s’il est précisé que c’est une base qui pourrait être enrichie si jamais l’entreprise décide de choisir plus de gens.

La méfiance des artistes face à ce genre de projet est également compréhensible : les témoignages pullulent sur les réseaux sociaux pour dénoncer les abus auxquels ils sont confrontés, autant de la part de gens ordinaires qui ne comprennent pas pourquoi ils devraient payer pour quelque chose qu’ils s’imaginent, à tort, comme étant facile que de la part d’entreprises qui n’hésitent pas à demander des travaux complets en guise d’entretien d’embauche et qui les utilisent par la suite sans avoir donné de contrat à leurs auteurs. Quand une grande entreprise se permet d’user des mêmes méthodes dans un monde aussi précaire que le jeu vidéo, il est normal que la grogne soit d’autant plus importante. Mais encore une fois il y a une nuance : que votre travail soit sélectionné ou pas au final, vous pouvez toujours le réutiliser ailleurs, vous conservez vos droits dessus. Et surtout, hitRECord précise qu’étant une entreprise collaborative, ils ne demandent pas des travaux complets, le but est plus d’avoir une base à laquelle viennent se greffer plusieurs personnes.

bge ubisoft

Bref, toute cette histoire est bien compliquée et n’étant pas dans ce domaine du tout, je préfère attendre de voir le résultat final de cette initiative et des témoignages de gens qui auront participé avant de me prononcer. Si vous voulez vous faire votre avis, je vous invite à chercher sur Twitter les threads de plusieurs artistes qui se sont exprimés sur le sujet, comme celui de Scott Benson linké plus haut, et je vous conseille également de regarder la vidéo d’Ubisoft et de hitRECord qui explique leur démarche, que j’ai mise plus bas, histoire d’avoir les deux côtés de la chose. Et si vous êtes un artiste, n’hésitez pas à vous exprimer en commentaire, je serais très intéressée d’avoir votre point de vue.

 

Ailleurs dans l’actu

  • Je ne pouvais pas ne pas parler de ça : EVE Online a remarqué de grosses similitudes entre l’un de leurs vaisseaux et un design de Star Citizen et ne s’est pas empêché de le faire remarquer. Oups.

 

Fanny Dufour
Fanny Dufour

Passionnée de politique et maniaque de l'orthographe appréciant les jeux qui ont du sens et les indés.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.