Super Lone Survivor, Samorost 2, Dontnod : les miettes de l’actu du 22 novembre 2020

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. Au programme de cette semaine, on fait du neuf avec du vieux : Jasper Byrne va faire un remake de Lone Survivor, Samorost 2 se met à jour quinze ans après, et Dontnod fait du Telltale.

Jasper Byrne annonce une ressortie augmentée de Lone Survivor

Jasper Byrne, parfois plus connu pour son travail de musicien que de développeur, avait néanmoins marqué 2010 avec un jeu d’horreur indé choc, un des premiers du genre, Lone Survivor. Avec son pixel art superbe et son ambiance étouffante, le jeu reste à ce jour un des meilleurs du genre.

Bonne nouvelle pour les amateurs de flippe vidéoludique : le studio de Jasper Byrne, Superflat Games, dans un communiqué succinct, vient d’annoncer une nouvelle version du jeu dix ans plus tard, lui adjoignant tout ce qui lui manquait jusque-là : 60fps, gestion des résolutions supérieures, support manettes, ainsi qu’un tout nouveau chapitre à l’aventure. Super Lone Survivor devrait voir le jour courant 2021.

15 ans plus tard, Samorost 2 reçoit une update surprise !

samorost-2 mise à jour

Autre retour inattendu : celui de Samorost 2, le jeu d’Amanita Design qui a récemment sorti le sublime puzzle game Creaks. Quinze ans après sa sortie, l’étrange objet que constitue ce jeu d’aventure expérimental s’offre une sortie surprise sur tablettes et téléphones portables.

Néanmoins, ce simple portage aurait été un peu sec, aussi les développeurs de Samorost 2 en ont-ils profité pour mettre à jour le jeu dans son ensemble, en retravaillant les assets, en adaptant le jeu aux plus grands écrans et en corrigeant certains aspects un peu datés du jeu, comme le système de sauvegarde. À noter aussi l’arrivée d’achievements, pour ceux qui seraient dépendants à cette drogue contre laquelle le gouvernement est sans doute en train de lutter sous la forme d’un numéro vert quelconque.

Dontnod a actuellement 6 projets sur le feu, ce qui est beaucoup.

dontnod staff
Nuancier d’hommes blancs par temps froid (huile sur toile, circa 2020)

Six. C’est le nombre de jeux en développement chez Dontnod qui a déjà signé une année particulièrement dense : à peine Life is Strange 2 terminé en décembre 2019, le studio a enchaîné en livrant Tell me Why et s’apprête à sortir Twin Mirror, tout en ouvrant un nouveau studio à Montréal, apprend-on dans une interview faisant le point sur l’avenir du studio. Et cela sans compter un gros projet non encore annoncé avec Focus Home Interactive.

Un petit studio qui fait des jeux narratifs d’aventure gonfle brutalement en déclinant sa formule à l’infini et annonce un catalogue monstre de projet pour l’année à venir le tout avec un moteur de jeu qui commence un peu à accuser le coup, c’est quelque chose qu’on a déjà vu dans l’industrie vidéoludique, vous voyez très bien de qui je veux parler, et vous savez comment ça s’est terminé. Espérons pour Dontnod que leurs dirigeants sauront tirer les meilleurs enseignements de l’échec de leur ancêtre sur une stratégie similaire, et parvenir à se renouveler assez pour conserver leur public.

Les autres trucs

Les jeux à paraître du 23 au 29 novembre : après des semaines incroyablement denses, (et rassurez-vous ça repart à fond la caisse dès la première semaine de décembre), eh bien cette semaine il n’y a quasiment rien de notable. Bon, au moins ça va aller vite à rédiger.

football-manager-2021 epic
Football Manager 2021

Bon, il n’y a peut-être que deux sorties, mais ce ne sont pas les moins chronophages, puisque cette semaine on vous propose d’utiliser votre temps de confinement entre :

  • Football Manager 2021, pour, vous savez, manager du football.
  • Shadowlands, la huitième extension de World of Warcraft (vous m’auriez demandé je vous aurais dit que c’était la cinquantième).
zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.