Sony dépose un brevet pour laisser les spectateurs retirer des joueurs d’un stream

La liste des mauvaises idées déposées en brevets est longue comme le bras : entre Activision et leur brevet sur le matchmaking pour vendre plus de lootboxes, ou encore le brevet de cages pour employés d’Amazon, l’histoire est longue d’idées nauséabondes déposées au bureau des brevets du coin. Aujourd’hui, découvrons Sony et leur brevet pour rendre les streams compétitifs plus attractifs.

Leur idée est la suivante : c’est agaçant de regarder des streams de jeux compétitifs et de voir des joueurs mal jouer ? Hé bien si on laissait les spectateurs voter pour exclure des joueurs qui n’auraient pas des performances satisfaisantes ?

En l’essence, l’idée de Sony se présente ainsi : les spectateurs d’un stream auraient accès à une interface pour voter sur les performances d’un joueur. Dans cette fenêtre, ils pourraient voter pour exclure un joueur, laisser un message, ou voter pour le laisser jouer. Au delà d’un certain seuil de votes d’exclusion, le joueur se verrait éjecté de la partie. L’idée est d’une idiotie sans bornes. Comme si vous pouviez décider à la place du sélectionneur de votre équipe de foot préférée d’effectuer des remplacements, car vous estimez que l’avant-centre joue mal.

Brevet de sony pour permettre aux spectateurs de bannir des joueurs
J’adore qu’en 2021 les diagrammes de brevets ressemblent toujours à des trucs faits à l’imprimeuse.

Mais point d’inquiétude, Sony a pensé à tout. Pour éviter les abus (j’y viendrai), ils proposent que le vote soit payant (en monnaie in game, réelle ou crypto), mais également qu’il y ait un système de poids de vote : plus le votant est classé dans le jeu, plus son vote compte (on appelle ça le suffrage censitaire, mais version gamer).

Ce monde cauchemardesque imaginé par Sony est bien évidemment ouvert à toutes formes d’abus. Par exemple : ce joueur a le malheur d’être une femme, ou une minorité, on sait très bien comment va se passer le vote, n’est-ce pas ? Uniquement sur le skill de la personne et ses performances in game. Non attendez, probablement pas. Dans un monde où Twitch fait face à un énorme souci de raids haineux juste à cause de l’orientation sexuelle de streamers, ou de leur couleur de peau, difficile d’imaginer comment l’idée de Sony pourrait donner autre chose qu’un nouvel outil aux trolls de tous genres pour rendre la vie de leur cible un petit peu plus misérable. Fort heureusement, ce n’est pour l’instant qu’un brevet.

Tritri

Ici pour parler de jeux avec tableurs, aka 4X, grande stratégie, gestion. Aussi expert ès jeux spatiaux, tire régulièrement sur l'ambulance Star Citizen. Egalement le pire cauchemar de nos chers correcteurs

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé