Shuntaro Furukawa prend le lead, les Sims dérangent : le récap de l’actu du 28 juin 2018

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Nintendo change de patron. Shuntaro Furukawa a promis de pousser la firme à son maximum, alors faisons le tour des premières heures de son mandat pour entrevoir l’avenir de la firme nippone. Quant aux Sims, la version gratuite dérange au Moyen-Orient et va bientôt être retirée du marché, et les raisons sous-entendues ne sont pas très belles.

Shuntaro Furukawa prend son fauteuil chez Nintendo

Shuntaro Furukawa président

Voilà, c’est fait : comme annoncé dans un autre expresso, Tatsumi Kimishima a passé le lead à  Furukawa lors de la 78e assemblée générale annuelle des actionnaires. Le premier était venu à la tête de Nintendo en 2015 suite au décès du président Satoru Iwata (55 ans), puis il a décidé de prendre sa retraite trois ans plus tard, à l’âge de 68 ans.

Le second, Shuntaro Furukawa, devient donc le 6ème président de Nintendo, à 46 ans. Il travaille pour l’entreprise depuis ses 24 ans, et en était le directeur marketing depuis 2016. Le voici donc fraîchement nommé, et le jeu du chamboule-tout a déjà commencé : des cadres supérieurs accompagnent l’ancien président à la retraite, et sont remplacés par Yoshiaki Koizumi (on lui doit notamment beaucoup de Zelda, de Mario, et la Switch), et Takashi Tezuka (ANIMAL CROSSING !).

Mais le siège japonais n’est pas le seul à subir quelques bouleversements. Comme Satoru Shibata (très présent dans les Nintendo Direct et accessoirement le PDG de Nintendo of Europe) rejoint également le conseil d’administration à Kyoto, Koji Miyake lui succède, et c’est Stephan Bole, ancien président de Nintendo France, qui devient le président et directeur d’exploitation de Nintendo of Europe (et non le PDG, comme certains titres le laissent supposer). Cocorico ! Ceci dit, l’organigramme de Nintendo est assez obscure, hein.

Bref. Ça déménage sec chez Nintendo, mais cela n’est pas forcément de mauvais augure, puisque les personnes qui font partie du noyau dur ont de l’expérience sans être trop vieux, ont pleins de belles idées, et surtout, connaissent parfaitement l’univers Nintendo pour le pratiquer depuis de nombreuses années. J’ai bon espoir (d’avoir un nouvel Animal Crossing sous peu… chut) pour une bonne remontée de Nintendo auprès des actionnaires et toujours plus de nouveautés pour le public.

Des normes régionales entraînent le retrait des Sims Gratuits dans certains pays

Sims LGBT

La date est fixée au 5 juillet 2018 : les Sims Gratuit ne seront plus accessibles sur mobile dans 8 pays pour cause de normes régionales. Toutefois, les personnes qui ont déjà téléchargé le jeu (ou qui vont le faire avant le 5 juillet) pourront continuer d’y jouer tant qu’elles ne changent pas de plate-forme. Cependant, comme il n’y aura plus de mise à jour, il est probable que le jeu soit supprimé un jour ou l’autre.

Quels pays sont concernés ? Le Koweït, la Chine, l’Égypte, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, l’Oman, et le Qatar.  Quelles sont ces normes régionales ? Ce n’est pas précisé dans le communiqué d’Electronic Arts sur le sujet.

Or, ces 7 pays ont quasiment tous en commun de ne pas trop aimer la liberté sexuelle, de genre, bref, la cause LGBT en général, et comme le communiqué commence par « Nous avons toujours été fiers que nos expériences dans le jeu embrassent des valeurs aussi larges et diverses que notre incroyable communauté de Sims. Cela a été important pour nous, car nous savons que ça l’est pour vous.« , il y a de grandes chances que ça soit cette possibilité d’explorer sa sexualité virtuellement qui puisse poser problème, au final. C’est en tout cas la thèse d’Internet.

 

bob thebob
bob thebob

Mes parents ont trouvé ça drôle de m’appeler Bob, notre nom de famille étant Thebob. Ça vous en bouche un coin ? Moi pas. Pour une raison simple : je n'en ai pas, de coin. Du coup, même si je suis une femelle, je suis Bob. Et grâce aux jeux vidéo, je sais maintenant que la vie a un mode d'emploi, et que si un chat est assis dans un rai de lumière, c'est qu'il a forcément une quête à me proposer. Et ça, ça n'a pas de prix. Pour le reste...

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.