Say No ! More, Mario, Omni, etc. : Les mégamiettes de l’actualité du 1er août 2021

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. C’est le dernier épisode de l’année avant la rentrée ! Je vais prendre un petit mois de repos de veille sur l’actualité, mais ne vous en faites pas : j’ai ramassé tout ce qui trainait encore dans les coins pour vous faire un article un peu plus long sur tout ce qui restait encore à aborder, avec entre autres un documentaire pour Say No ! More, un remaster pour un film Mario, ou encore la console rétro OMNI qui donne des nouvelles… Et pour le reste, rendez-vous en septembre !

Un documentaire pour Say No! More

Si le jeu indépendant Say No ! More n’a pas vraiment remporté un grand succès critique, on peut tout de même lui concéder que sa grande originalité et son concept farfelu l’ont largement placé sur les radars : il y était question de crier « NON » et tout un tas d’autres choses lors de votre recrutement dans une boîte horrible. Un véritable petit défouloir anti vie de bureau.

Très bonne nouvelle : en partenariat avec le Studio Fizbin et Thunderful (l’éditeur du jeu), IGN a publié un documentaire de 25 minutes pour revenir sur la genèse et la conception du projet. Le genre d’initiative que l’on aime beaucoup au Pixel Post !

Le film Super Mario Bros de 1986 est en cours de restauration en 4K

Super Mario Bros. : Peach-Hime Kyushutsu Dai Sakusen! n’est sans doute pas aussi connu que le nanar américain sorti en 1993, mais c’est un vrai objet de curiosité. Film d’animation produit dans des conditions peu optimales mais avec la supervision de Nintendo, ce film est considéré comme une rareté, du fait de sa faible diffusion à l’époque, en salle comme en VHS.

D’où l’idée farfelue mais bienvenue de Carnivol d’en effectuer un ambitieux remaster 4K, afin de pouvoir admirer les moindres détails du lustre des moustaches des deux plombiers aventuriers. Une aventure entamée il y a des années et qui est loin d’être terminée mais qui donne déjà des résultats spectaculaires, particulièrement depuis que l’équipe de restauration a mis la main sur une copie 16mm de l’original.

Aurion : l’Héritage des Kori-Odan va peut-être recevoir une adaptation animée

Témoignage du dynamisme de l’Afrique en termes de création culturelle reconnue à l’internationale ces dernières années, le jeu Aurion : L’héritage des Kori-Odan du studio camerounais Kiro’o Games fait un pas de plus vers le transmédia. Après une série de bandes dessinées amenée à prolonger l’univers du jeu, c’est un projet de série animée qui pourrait voit le jour.

Fruit d’une collaboration entre le studio parisien Chouette et le studio Kiro’o, la série devrait durer une dizaine d’épisodes de 22 minutes. Elle a même déjà un distributeur, via la société de Mounia Aram, qui est en charge du démarchage des médias internationaux pour trouver ce qui manque encore au projet : un diffuseur final. Souhaitons-leur pleine réussite dans cette entreprise !

Dr.Mario World s’arrêtera définitivement le 1er Novembre.

Dr. Mario World fermeture

Dans les multiples tentatives de Nintendo pour percer sur le marché du mobile, il y a les réussies (comme Fire Emblem Heroes et ses 163 millions de dollars de recettes) et il y a ceux qui se sont tellement plantés qu’on s’en souvient à peine. On ne va pas se mentir : Dr.Mario World est de ceux-là. Lancé en juillet 2019, il aura ironiquement duré moins de temps que la pandémie mondiale, puisqu’il prendra fin en novembre prochain dans une indifférence générale.

Il n’est déjà plus possible d’acheter des diamants, la monnaie in game du jeu, même s’il est encore possible de jouer jusqu’au 31 octobre, après quoi la seule trace hors musée de ce ratage commercial sera une page « mémorial » sur le site du jeu où il sera possible de retrouver sa fiche de score.

Encore une console rétro ? Oui, encore une console rétro. Voici l’OMNI.

C’est par le site MO5 qu’on l’apprend : une console retro de plus est sur les rangs. Encore à l’état de projet et après plusieurs mois de silence complet suite à son annonce, l’OMNI est une console qui se donne pour objectif de créer une console « what-if » imaginant ce que serait devenu Atari en passant à la génération 16 Bits. C’est encore un peu nébuleux, mais l’auteur du projet n’est pas tout à fait un inconnu.

En effet, derrière le projet OMNI on trouve Opcode, un petit studio spécialisé dans le développement de jeux homebrew pour ColecoVision. Et autour du projet gravitent d’anciennes gloires de l’industrie comme Rob Furlop et Eduardo Mello… Ce qui n’empêche pas que le projet n’est pour le moment pas financé, Opcode ayant besoin a minima de 20 000$ pour que l’OMNI puisse effectivement voir le jour. Autant dire qu’on n’est pas vraiment près d’en avoir une dans les mains. Déjà que le projet s’adresse à des gens qui ne sont pas loin de se promener en déambulateur…

Les autres trucs

Les jeux à paraître du 2 août au 5 septembre : oui, on va ESSAYER de lister toutes les sorties majeures jusqu’à la rentrée. Et comme je le craignais, il y en a vraiment beaucoup, cette année 2021 ayant été marquée certes par de nombreux reports sur 2022 mais surtout par une saturation complète des sorties sans pause estivale. Alors dans cette période habituellement molle, on aura cette fois-ci droit à des dizaines de titres dont j’ai tenté d’isoler les plus marquants.

Humankind île habitée
HUMANKIND

La bonne nouvelle si jamais vous êtes cas contact / coincé chez vous / privé de vacances / désireux de passer un mois devant votre machine préférée, c’est qu’il y en aura absolument pour tout le monde et dans tous les styles. La mauvaise, c’est qu’il y a assez peu de gens en train d’écrire des reviews, été oblige. Il va donc falloir vous faire votre propre opinion sur :

  • Grime, le Metrosoulsvania de la semaine.
  • Here Comes Niko !, un platformer 3D « pour les gens fatigués ».
  • Svoboda 1945 : Liberation, un Serious Game sur le thème de l’expulsion des Allemands de République Tchèque en 1945.
  • Toodee and Topdee, un puzzle platformer très original mais le concept est dur à résumer en une phrase alors allez voir le trailer.
  • Phantasy Star Online 2 New Genesis, le MMORPG de 2012 pas spécialement acclamé par la critique ni gratuit jusqu’au niveau 60.
  • Starmancer, début d’early d’un simulateur de station spatiale envahie par de mystérieuses entités.
  • Haven Park, un jeu où on est un oiseau qui se promène sur une île pendant une session camping (pas A Short Hike avec une fausse moustache du tout donc).
  • Dodgeball Academia, seul RPG à ma connaissance où il est question de balle au prisonnier.
  • Lifeslide, un jeu d’avion en papier.
  • Dreamscaper, un roguelite qui termine son accès anticipé.
  • Death Trash, qui commence le sien avec son ambiance JDR post-apo lovecraftien.
  • City of Gangsters, au titre évocateur, puisque c’est un jeu de stratégie de gestion de gang mafieux.
  • Black Book, un jeu d’aventure et de deck building dans la mythologie slave.
  • Button City, une aventure narrative low-poly avec un renard blasé dans des dioramas.
  • Fire Tonight, un jeu d’aventure narrative qui se déroule, vous l’aurez deviné, pendant un incendie.
  • The Plane Effect, une autre aventure narrative où vous tentez de rentrer chez vous, mais depuis votre bureau maudit.
  • Road 96, un road trip procédural.
  • HUMANKIND, le très très attendu civ-like maintes fois repoussé d’Amplitude.
  • Greak : Memories of Azur, où vous incarnez tour à tour trois personnages dans un jeu de plates-formes façon Lost Vikings.
  • Mayhem Brawler, où vous TAPEZ SUR DES TRUCS.
  • Monster Harvest, le simulateur de ferme de la semaine.
  • Twelve Minutes, le très très attendu jeu de boucle temporelle.
  • Recompile, un « metroidvania de piratage informatique » (ne me demandez pas).
  • Ghost of Tsushima : Director’s Cut, écoutez le titre décrit assez bien ce que c’est.
  • Hoa, un superbe jeu de plateformes.
  • King’s Bounty II, le RPG tactique de 1C Company attendu depuis quelques années.
  • Behind the Frame : Les plus beaux paysages, un jeu narratif de peinture qui a l’air très original.
  • Psychonauts 2, les grenouilles avec les grosses têtes moches, là.
  • No More Heroes III, le retour de Travis Touchdown qui signe la grosse sortie Switch de la fin de l’été.
  • Baldo : The Guardian Owls, un Zelda-like qui aura mis longtemps à aboutir
  • Book of Travels, un joli « conte de fées dynamique ».
  • Song of Iron beuar les vikings boum boum.
  • Rustler, mais si, vous savez « GTA avec un cheval ».
  • KeyWe et ses oiseaux étranges qui font des trucs.
  • The Big Con, où vous arnaquez des gens dans les années 90.
  • Lamentum, un des rares jeux d’horreur en pixel art de cet été.
  • Lake, l’authentique seul simulateur de factrice dans les années 80.
  • Surgeon Simulator 2, pour faire de la méDEciNe maLAdroIte mdrr.
  • Kitaria Fables, un autre simulateur de ferme.
  • Big Rumble Boxing : Creed Champions, parce que les fans de la franchise Rocky ne passeront jamais à autre chose.
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé