PlatinumGames : vers des jeux plus longs ?

Nouveau PDG, mêmes ambitions pour PlatinumGames. Atsushi Inaba veut des jeux plus longs et plus expérimentaux. Difficile de vraiment savoir ce que ça signifie pour les licences existantes et les jeux déjà prévus ou annoncés mais on sent venir la volonté d’aller vers du « jeu-service » .

Passé PDG de PlatinumGames depuis le mois dernier, Atsushi Inaba a déjà bien en tête ce qu’il prévoit pour le futur de la société. Ainsi, il a expliqué à Famitsu dans un entretien qu’il souhaite que les prochains jeux soient d’une part plus expérimentaux, mais aussi et surtout plus « longs ». Et on peut être quasiment sûr de ce que ça veut dire : faire des jeux-services. En témoigne des extraits de l’interview :

Bien sûr, nous aimerions chérir et continuer de créer des petits jeux brillamment conçus tels que Sol Cresta, et des jeux dans lesquels vous pouvez profiter de niveaux uniques et bien échafaudé comme c’est le cas dans Bayonetta. Cependant, les projets que tentons de créer pour l’avenir seront différents en termes de structure. Compte tenu de l’évolution du marché au cours des cinq prochaines années environ, je pense qu’il est absolument nécessaire de suivre cette voie. Je suis désolé d’être si vague, mais je pense que c’est tout ce que je peux vous dire pour le moment.

Atsushi Inaba, PDG de PlatinumGames, pour Famitsu

Difficile de ne pas lire entre les lignes la volonté du nouveau PDG de faire du long terme via de l’ajout régulier de contenus, payants le plus souvent, afin de garder les joueurs et joueuses sur ses jeux. Alors qu’est-ce que ça signifie concrètement pour les jeux PlatinumGames déjà prévus et notamment le fameux Project G.G. dont on ne connaît pas encore le nom final ? Hé bien justement, ça rentre dans l’idée de jeux qu’il souhaite que le studio mette en valeur sur la durée, même s’il se garde bien de donner le moindre détail supplémentaire. Ce qu’on sait par contre, c’est qu’Inaba est déterminé à atteindre ses objectifs de développements puisqu’il souhaite faire passer le nombre d’employés de 300 à 500 personnes. Cela ferait de PlatinumGames l’un des plus importants studios indépendants au Japon.

Cela n’en dit par contre pas plus sur le concret des projets en cours de l’entreprise et cette fameuse envie d’aller vers plus de créations « expérimentales ». Je parlais de Project G.G. mais j’aurais aussi pu aborder le cas de Babylon’s Fall, bientôt sorti, ou un autre titre beaucoup moins nébuleux puisqu’il doit arriver normalement cette année : Bayonetta 3. La licence devenue iconique (je ne sais toujours pas pourquoi) n’a pas donné de nouvelles ou presque depuis une vidéo de gameplay en septembre 2021. Reste à espérer pour les adeptes des créations de PlatinumGames que la transition à la tête de la société se prépare depuis un moment. En effet, la dernière chose voulue serait de voir les développements en cours altérés par un changement hiérarchique chaotique.

Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé