Blizzard et une date de sortie pour Pillars of Eternity II : le récap de l’actu du 26 janvier

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Pillars of Eternity II : Deadfire a enfin une date de sortie et Blizzard se transforme en Big Brother.

Les précommandes sont ouvertes

Mais ne précommandez pas. Oui oui, même pour Pillars of Eternity II, ça reste toujours une mauvaise idée. Mais si vous ne pouvez vraiment pas résister à la tentation, sachez que c’est désormais possible de « réserver » sa copie numérique sur les sites de GoG, Steam et d’Obsidian, afin d’avoir quelques petits goodies inutiles supplémentaires. Le jeu est donc prévu pour sortir le 3 avril et j’ai immensément hâte.

Pour ceux qui n’ont rien suivi de ces dernières années, Pillars of Eternity premier du nom a été un immense succès sur Kickstarter et a contribué à relancer la mode des CRPG, ce qui nous a permis d’avoir par la suite d’autres belles réussites (non Tyranny et Tides of Numenera, vous ne faites pas partie de la liste). La nouveauté de Deadfire est principalement dans le fait d’être dans un bateau (oui, UN BATEAU) pour aller visiter une nouvelle région. L’importation de sauvegarde sera possible alors si vous avez eu la mauvaise idée de ne pas conserver la vôtre, il vous reste donc un peu plus de deux mois pour refaire une partie. Bon courage.

Blizzard cherche toujours à réduire les comportements négatifs

C’est tout naturellement que Jeff Kaplan a sous-entendu, au détour d’une vidéo, que les équipes d’Overwatch étaient actives en-dehors du jeu afin de réduire les comportements toxiques. Sont visés les réseaux sociaux et surtout YouTube, afin de détecter les mauvaises actions de certains joueurs avant même que ceux-ci se fassent dénoncer.

Alors même si ça peut être un bien pour l’ambiance générale en jeu, je dois dire que ça me fait flipper. J’étais déjà pas très à l’aise de recevoir des presque-félicitations de Blizzard à chaque fois que j’ai report quelqu’un pour insultes, alors savoir qu’un employé de la compagnie scrute des vidéos pour trouver des comportements répréhensibles, c’est carrément inquiétant. Jeff Kaplan n’est pas rentré dans les détails quant à la façon de faire afin d’éviter que des joueurs détournent le système donc méfiez-vous, Big Blizzard is watching you.

Ailleurs dans l’actu

  • Dead Cells sortira cette année sur PS4, Xbox One et Switch. Je vous en ai parlé ici, c’est un très bon jeu alors foncez.
Fanny Dufour
Fanny Dufour

Passionnée de politique et maniaque de l'orthographe appréciant les jeux qui ont du sens et les indés.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.