Les trésoriers de six États font pression sur Activision-Blizzard

Depuis lundi nous n’avions pas encore évoqué les déboires d’Activision-Blizzard, je commençais à craindre pour la pureté éditoriale de The Pixel Post. Aujourd’hui, ce sont donc les trésoriers de plusieurs États qui commencent à faire pression sur l’éditeur.

Je ne résumerais pas toutes les affaires qui entourent Activision-Blizzard depuis cet été, il y en aurait pour un article à lui tout seul, tout juste puis-je glisser des liens vers les articles que nous avons consacré au sujet au fil des mois. Ceci étant dit, penchons-nous sur le dernier développement en date dans le nœud d’histoires entourant l’éditeur et son PDG Bobby Kotick. Cette fois, c’est le gouvernement qui l’ouvre, et non pas l’agence du travail californienne, mais les trésoriers de plusieurs États (Californie, Massachusetts, Illinois, Oregon, Delaware, et Nevada) qui insistent pour que l’éditeur prenne ses responsabilités et agisse au plus vite concernant la pluie d’affaires entourant l’entreprise.

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec le travail des trésoriers des États américains, ce sont eux qui gèrent les affaires financières qui concernent leur État. Leur intérêt dans cette affaire, c’est que tous ces États ont des investissements dans la société, financés par les fonds de pension. Ils sont donc en quelque sorte actionnaires d’Activision-Blizzard et, comme tout actionnaire, ont un droit de regard sur ce qu’il se passe au sein de l’entreprise, en particulier si les décisions des dirigeants ont un impact négatif sur les actions et la stabilité de la société, impactant donc à leur tour les investissements réalisés.

Michael Frerichs, trésorier de l’État de l’Illinois déclare ainsi à Axios :

« Nous craignons que le PDG actuel et les membres du conseil d’administration n’aient ni les compétences, ni la conviction d’instaurer ces changements radicaux nécessaires pour transformer leur culture, pour restaurer la confiance des employés, des actionnaires et de leurs partenaires »

Michael Frerichs trésorerier de l'État d'Illinois
Michael Frerichs : il fait les comptes et il demande des comptes.

Plusieurs autres trésoriers expriment des inquiétudes similaires, insistant sur le point qu’il ne s’agit pas uniquement d’une simple question pécuniaire mais aussi de décence, certains étant par exemple choqués par les différences de salaire entre homme et femme au sein de l’entreprise, ou encore le soutien inconditionnel des actionnaires à Bobby Kotick qui, je le rappelle, a été directement mis en cause dans les dernières révélations sur l’entreprise. Pour certains de ces trésoriers, ça ne suffit pas de mettre en place un fonds de dédommagement de 18 millions de dollars et de faire des grandes déclarations, il faut que les choses changent, et vite, à Blizzard.

Ce genre de pression venant des trésoriers des Etats est rare mais pas inédite. Par exemple, l’Etat de New York a récemment désinvesti dans les industries fossiles, moyen de pression pour lutter contre le changement climatique. Il est en tout cas évident que ces déclarations auront un peu plus d’impact que les quelques mails envoyés par les partenaires de l’éditeur ces derniers jours. Affaire à suivre.

Tritri

Ici pour parler de jeux avec tableurs, aka 4X, grande stratégie, gestion. Aussi expert ès jeux spatiaux, tire régulièrement sur l'ambulance Star Citizen. Egalement le pire cauchemar de nos chers correcteurs

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé