Les bonnes nouvelles de la semaine : With You, du pain et The Wolf Among Us 2

Un ministre qui sort des horreurs sexistes à la tv, un nazi qui déballe des atrocités dans la plus grande matinale de France sans franchement de contradiction, une candidate qui crache sur les réfugiés le lendemain d’une journée de commémoration pour leurs morts en mer : c’est le service public qu’on continue de ne pas vouloir, mais qu’on nous inflige toutes les semaines. Pendant ce temps, Ubisoft fait des NFT de Lapins Crétins, écoutez, moi non plus je ne sais pas. Heureusement, et ce malgré cette météo morose, c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : With You, un petit jeu coop gratuit est sorti sur Steam et itch.io, des explications pour le « Bread Boy » de BioShock Infinite et un premier trailer pour The Wolf Among Us 2.

Carol Mertz ressort son titre coop With You

Carol Mertz, c’est une des développeuses du petit studio Insatiable Cycle, notamment derrière We should talk., ce simulateur de conversations gênantes par SMS, et dont la mécanique principale avait plu à Seastrom malgré les imperfections du titre. Et ce n’est pas un nouveau jeu de l’équipe qui sort cette semaine, mais un vieux projet, mené par la programmeuse durant ses études : With You. Le titre est disponible gratuitement sur Steam et itch.io, se termine en 15/20 minutes et est uniquement jouable en coop locale pour deux joueurs·euses.

Carol Mertz le décrit comme un « Date game », un style de jeu non-violent et basé sur la coopération et l’entraide, et dont les mécaniques ne sont pas conçues pour créer de la tension ou de la discorde – on se souvient de drames familiaux sur fond de Overcooked, ou de malheureuses claques distribuées « par erreur » dans Rayman Origins et Legends. Le titre nous met aux commandes de deux créatures, l’une avec une tête triangulaire, l’autre en demi-cercle, et devant coopérer dans de courts niveaux de plateforme pour que chacun atteigne son emplacement dédié. Et bien qu’il sorte aux alentours de la Saint-Valentin et malgré son étiquette de Date game, il s’agit autant d’un petit jeu à sortir en couple, qu’en famille ou entre ami·es : sa courte durée et la simplicité de ses contrôles et de son concept en font un titre accessible à tous·tes.

Une explication pour l’enfant à la baguette de pain de BioShock Infinite

Profitez-en : c’est la première et dernière fois que j’aurai quelque chose de positif à dire sur BioShock Infinite, le FPS grocervocosmik de Ken Levine et Irrational Games qui mettait sur le même plan des suprémacistes blanc·hes et des révolutionnaires racisé·es. Et tout commence avec un traditionnel shitpost et ce tweet, riant de l’étrange animation d’un enfant parisien dansant dans la rue en brandissant une baguette de pain dans le DLC Burial At Sea. Tout aurait pu s’arrêter là, si Gwen Frey, animatrice chez Irrational à cette époque et responsable du môme au pain – et désormais développeuse du chouette Kine et du prometteur Lab Rat -, Gwen Frey, donc, n’était pas venue donner quelques explications sur sa présence.

Elle explique ainsi que son travail consistait à placer et animer les personnages d’arrière-plan, afin de peupler les décors et ne pas donner d’impression de ville fantôme aux différents lieux. Cependant, pour des raisons d’optimisation et de performances, il n’était pas concevable de coller une IA, même basique, à ces PNJ. C’est pourquoi Frey a décidé, afin de ne pas avoir de scènes trop statiques, de récupérer une animation déjà existante dans une scène de danse préalable, de l’adapter pour un enfant, lui coller une baguette (car LA FRONCE) dans les mains au lieu d’un·e partenaire et de faire boucler le tout. Le résultat est franchement amusant, mais c’est surtout ce post-mortem excessivement spécifique qui attire mon attention, certains choix d’animation ou de game design restant encore trop souvent obscurs. Et si ça peut en plus faire taire les blaireaux qui se pensent très malins en accusant les devs de Horizon Forbidden West de fainéantise, on prend.

Un premier trailer pour The Wolf Among Us 2

Vu la bien mauvaise posture dans laquelle se trouvait Telltale en septembre 2018 – globalement pour cause de mauvaise gestion de studio, d’un trop grand nombre de contrats d’adaptation signé et d’un photocopiage automatisé de la même formule d’un jeu à l’autre -, bon nombre de projets et licences du studio étaient vouées à disparaître à jamais. C’était le cas de The Wolf Among Us, adaptation du comics Fables sorti au format épisodique entre 2013 et 2014, quand Telltale était encore sur le haut de la vague, et dont la saison 2 s’est vue annulée au moment de la fameuse pluie de licenciements. Une information démentie l’année suivante, quand la mise en production d’un The Wolf Among Us 2 a finalement été annoncée aux Game Awards 2019, co-développée par AdHoc et Telltale (ce qu’il en reste).

Une saison 2 qui prend enfin un peu de consistance suite au premier trailer dévoilé le 9 janvier, accompagné d’une note sur le blog officiel PlayStation, signée Darren Gladstone de Telltale. On y apprend que TWAU 2 tournera sous l’Unreal Engine, que le scénario des saisons suivantes est déjà anticipé – sortez celle-ci, déjà – et que le titre est pour le moment prévu pour courant 2023, sur PC, Xbox et PlayStation. Nous y jouerons toujours Bigby, le Grand Méchant Loup, et shériff dans le New York des années 80, auquel se mêlent des personnages de fables et contes de fées – le trailer nous montrant pour l’instant le bûcheron et l’épouvantail du Magicien d’Oz – dans une enquête se déroulant six mois après celle de la première saison. Et comme cela fait 8 ans qu’on l’a terminée cette première saison, il va peut-être falloir la refaire avant 2023.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé