Les bonnes nouvelles de la semaine : un concert, Portal 2, des mods et Samorost

Au bout d’un moment je ne sais plus trop quoi vous dire hein. La petite manif de flics fachos soutenue par un ministre et tous les peignes-culs social traitres de tous bords, c’est ça qu’on aime hein, des syndicats policiers qui menacent celles et ceux qui ne participent pas, le premier secrétaire du PS qui se torche avec la séparation des pouvoirs et une promesse d’état policier, cool cool cool. Et donc je suis censé vous apporter des bonnes nouvelles, je me sens bien, vraiment. Hé bien on va essayer. Aujourd’hui au menu : un concert pour The Longest Road on Earth, une mise à jour du Steam Workshop de Portal 2, un gros chapeau et Samorost.

Un concert pour le pré-lancement de The Longest Road on Earth

Alors que le jeu/clip interactif The Longest Road On Earth s’apprête à sortir le 27 mai prochain sur PC et mobile, le titre de Brainwash Gang s’est offert un concert de pré-lancement sur Twitch le 20 mai. La captation est d’ores et déjà disponible sur YouTube, et contient quatre de la vingtaine de pistes de l’album constituant la bande-son, composée et interprétée par Beicoli. The Longest Road on Earth propose une succession de tranches de vie sans le moindre dialogue, laissant la musique et la mise en scène se charger de la narration. Le court concert est entrecoupé d’extraits du jeu, permettant d’avoir un petit aperçu du magnifique pixel art du titre et commentés par la compositrice. Si l’aspect jeu vidéo de The Longest Road on Earth semble en retrait, le tout s’annonce tout de même très joli, et il serait dommage de se priver de ces quatre morceaux de pop mélancolique.

La limite de taille de fichiers du Steam Workshop pour Portal 2 est levée

Souvenez-vous, on parlait de la sortie à venir de l’énorme mod Portal Reloaded l’année dernière et le voici, depuis le 19 avril déjà. Le titre dure presque une dizaine d’heures, ajoute une mécanique de troisième portail permettant de retourner dans le passé – et ainsi de faire cohabiter des objets d’époques différentes – sur quelque 25 niveaux et est entièrement gratuit, pour peu que vous possédiez Portal 2 sur Steam. Bien que déjà vieille d’un mois, cette news est déjà en soi une bonne nouvelle, mais l’arrivée de ce mod n’est pas la seule nouvelle notable de ce jeu pourtant vieux de 10 ans.

Portal Reloaded

En effet, si le mod Portal Reloaded est probablement le plus conséquent et ambitieux à avoir été développé sur le titre de Valve ces dernières années, un nombre impressionnant de niveaux continuent d’être créés par la communauté, en grande partie grâce au très bon outil de création de maps, couplé au mod Perpetual Testing Initiative, permettant d’assembler ces créations en un ensemble cohérent, et commenté par des répliques générées de Cave Johnson. Et la création continue plus que jamais d’être encouragée, puisque la limite initiale de 100 MB par fichier vient d’être levée le 18 mai dernier, laissant ainsi une plus grande liberté aux moddeurs·euses. Il est certes surprenant de voir un jeu de puzzle solo et coop continuer de cristalliser une telle communauté 10 ans plus tard, et ce phénomène n’est dû qu’à la qualité de son créateur de niveaux et de la quantité de contenu qui s’y ajoute jour après jour. Et avec cette limite levée, nul doute que le titre a encore de beaux jours devant lui.

Encore une fois, les mods de Resident Evil c’est n’importe quoi

Zali nous expliquait récemment le rapport que la saga Resident Evil entretenait avec l’architecture à des fins horrifiques – ainsi que, malheureusement, ses limites, notamment d’un point de vue scénaristique – mais la série brille également sur un tout autre point, beaucoup moins intelligent cette fois-ci. En effet, depuis déjà plusieurs épisodes, la licence de Capcom fait très régulièrement parler d’elle pour la quantité affolante de mods toujours plus crétins – et donc indispensables – les uns que les autres.

Resident Evil Village ne déroge pas à la règle, et les mods complètement idiots ont commencé à fleurir à peine quelques heures après sa sortie le 18 avril dernier. Chris Redfield avec une tête de bébé, le bébé avec la tête de Chris Redfield, Lady Dimitrescu avec la tête de Mr. X ou de Thomas The Tank Engine – il y a toujours Thomas The Tank Engine à un moment ou un autre – , bref, vous l’aurez compris, ça ne vole pas bien haut, mais c’est drôle. Et le mod le plus populaire de cette semaine est sans conteste celui du chapeau de Lady Dimitrescu qui grandit à chaque fois que le joueur le regarde. Hé oui. C’est potache, inutile et inoffensif, mais il reste très plaisant de voir l’énergie et la créativité déployée par la communauté à chaque nouvel épisode pour proposer toujours plus d’idées stupides pour dénaturer l’aspect horrifique du titre – des initiatives sans aucun doute encouragées par l’aspect déjà bien nanardesque de la saga, touchant à son paroxysme dans le dernier épisode.

Samorost 1 ressort gratuitement

Le sympathique Samorost, point&click sorti en 2003 sur navigateur par le talentueux studio Amanita Design et doté de deux suites respectivement en 2005 et 2016 est de nouveau disponible, cette fois-ci sur Steam, itch.io, Google Play et App Store – et ce toujours gratuitement. Le jeu ressort en version remasterisée, avec des graphismes et sons peaufinés, et surtout une nouvelle OST, composée par Floex, déjà à l’œuvre sur Samorost 2&3 et Machinarium. Comme d’habitude avec Amanita, c’est aussi joli qu’étrange et tarabiscoté, et les quelques heures des aventures du gnome de l’espace aideront parfaitement à patienter en attendant Happy Game, le prochain titre du studio promettant de l’horreur psychédélique assez dérangeante. Vivement.

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Aujourd’hui, c’est moi-même qui recommande Le discours de Fab Caro, auteur de bandes-dessinées comme Zaï Zaï Zaï Zaï, Et si l’amour c’était aimer ou Open Bar. Comme d’habitude avec Fab Caro, c’est drôle, grinçant et absurde.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé