Les bonnes nouvelles de la semaine : GOG, PlayStation et Loop Hero

Aussi naze que soit son résultat, nous pouvons au moins nous réjouir à propos d’une chose quant à l’élection présidentielle : sa campagne est terminée, et avec elle l’immense cirque de fachos, la foire à la saucisse et autres punchlines hors-sol. Pas dit que les cinq années à venir soient sympathiques pour autant. Ce qui l’est, en revanche, c’est que c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : GOG expérimente le congé menstruel, PlayStation met en place une équipe de préservation du jeu vidéo et la communauté de Loop Hero se rassemble pour créer un bestiaire.

GOG permet désormais les congés menstruels

GOG – anciennement Good Old Games – c’est cette plateforme mise en place par CD Projekt (The Witcher, Cyberpunk 2077) proposant autant de jeux récents que de vieux titres – et ce avec le véritable travail d’émulation et d’optimisation qui manque souvent à Steam – le tout sans DRM.

C’est via un post LinkedIn (beurk) que l’annonce a été faite. L’initiative d’expérimenter un congé menstruel au sein de GOG provient de Gabriela Siemienkowicz, manager de la communication et de la culture, après avoir évoqué ses règles extrêmement douloureuses au cours d’un Women of GOG meeting, et s’être rendu compte qu’elle était loin d’être seule dans ce cas. Dans la pratique, le congé menstruel prévoit de base un jour de congés payés supplémentaire par tranche de quatre semaines, mais autorise les employé·es à prendre autant de temps que nécessaire tant que les douleurs se manifestent, que ce soit quelques heures ou quelques jours. Par cette nouvelle mesure, Siemienkowicz entend à la fois banaliser le sujet des règles et des douleurs menstruelles qu’elle juge encore trop tabou, mais également d’éviter aux employé·es concerné·es de sacrifier leurs jours de vacances dus pour des douleurs chroniques.

gog.com

Cette politique n’est encore qu’au stade expérimental, et un bilan de l’intérêt de ce type de congés sera fait à la fin de l’année 2022, durant lequel il sera décidé ou non d’adopter cette mesure définitivement. En attendant, cette initiative a reçu un accueil particulièrement enthousiaste chez GOG, initiative que Siemienkowicz considère comme la suite logique des nombreux mouvements sociaux qui ont eu lieu dans l’industrie vidéoludique ces derniers mois, de la création de syndicats au passage à la semaine de quatre jours. CD Projekt, propriétaire de GOG, envisage également de proposer ce congé menstruel au personnel du studio.

PlayStation met en place une équipe de préservation du jeu vidéo

C’est via le compte Twitter de Garrett Fredley, ex-build engineer chez Kabam (studio canadien à l’origine développeur de jeux Flash, puis reconverti dans le jeu mobile), que nous avons appris la création d’une équipe de préservation chez PlayStation. Le choix de Garrett Fredley est assez logique, puisqu’encore avant Kabam, ce dernier officiait déjà à la préservation de jeux vidéo, chez EA Games cette fois – il parlait d’ailleurs de son travail sur la franchise FIFA lors d’une conférence à la GDC.

La mise en place de cette équipe fait suite à une autre annonce de Sony concernant la fusion des abonnements PS Plus et PS Now, et de l’ajout de titres PS1, PS2, PS3 et PS4 au roster. Il s’agit probablement aussi d’une tentative de rattrapage de leur part, après l’indignation légitime qu’avait provoqué l’annonce de fermeture des magasins PSP, PS Vita et PS3 – sur laquelle Sony avait fini par revenir, admettant son erreur. On regrettera que, comme Nintendo, Sony verrouille la préservation et restauration de jeux vidéo derrière des abonnements payants, mais il reste réjouissant que les gros constructeurs et éditeurs commencent à sérieusement se pencher sur la question – on préfèrera quand même la position de Phil Spencer sur l’émulation.

Un bestiaire créé par la communauté de Loop Hero

L’année dernière, le développeur russe Four Quarters avait cassé la baraque avec son Loop Hero, écoulé à tout de même 500 000 exemplaires en une semaine, un score assez peu commun chez les indés. Mais une fois la drogue prise en large quantité, le phénomène s’est tout de même bien essoufflé, et cela faisait longtemps que nous n’avions plus trop de nouvelles du jeu ou du studio. Pas de nouveau titre ou même de contenu aujourd’hui, mais un large bestiaire créé par la communauté, imaginant de nouvelles créatures qui pourraient avoir leur place dans l’univers de Loop Hero.

Le site recueillant toutes ces fiches de personnage – et mis en avant par Four Quarters eux-mêmes – est malheureusement intégralement en russe et ne bénéficie pas de traduction, mais un add-on de traduction automatique fait somme toute assez bien l’affaire pour comprendre de quoi il s’agit. Reste que même sans localisation, l’intérêt principal du site réside surtout dans l’incroyable qualité de pixel art et chara design mis en œuvre, et l’impressionnante homogénéité de l’ensemble, comptant plus de 80 personnages. Et puisque l’on parle d’eux, rappelons également que Four Quarters encourageait récemment à pirater Loop Hero, suite aux restrictions économiques ciblant la Russie, et ce avec la bénédiction de leur éditeur Devolver Digital et en refusant les dons proposés en contrepartie. Classe.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.