Les bonnes nouvelles de la semaine : Frogwares s’autoédite, des jeux indés en pagaille et des moddeurs plus actifs que jamais

Les bonnes nouvelles se ramassent à la pelle, et vas-y les packs de jeux gratuits ou presque pour le confinement, les mises à jour qui pleuvent, les employés mis à l’abri les uns après les autres, et oui, c’est un peu maigre tout ça, si on compare avec les mauvaises nouvelles quotidiennes, qui elles se ramassent au tractopelle. Au menu du jour : le studio Frogwares se lance dans l’autoédition, les studios indés annoncent leurs jeux tous en même temps et les moddeurs vivent leur meilleure vie.

Frogwares se lance dans l’autoédition

Frogwares, le studio ukrainien à l’origine de nombreux jeux Sherlock Holmes et du plus récent Sinking City, n’avait donné que peu de nouvelles depuis son embrouille avec Focus Home Interactive qui lui avait valu la disparition d’une grosse partie de son catalogue. Waël Amr, le PDG du studio, est venu expliquer à Games Industry qu’après avoir passé les 8 millions de ventes pour les Sherlock Holmes, Frogwares était prêt à passer le cap de l’autoédition. Le studio possédant les licences de tous ses anciens jeux, des Holmes édités par Focus au Sinking City avec Nacon/Big Ben, ils ont décidé qu’il était temps de se passer d’intermédiaires. Le choix est principalement motivé par le coût amoindri de l’édition en dématérialisé, et la liberté qu’implique de pouvoir configurer son propre marketing et sortir ses jeux en bon état à la date souhaitée par les développeurs, mais également par le modèle de ces dernières années apporté par des AA voire AAA autoédités comme CD Projekt RED, Ninja Theory, 11 Bit Studios ou Techland.

The Sinking City

Frogwares n’a pour le moment édité que le portage Switch de The Sinking City et n’a annoncé aucun nouveau titre, mais après une telle déclaration, un jeu est probablement déjà dans les cartons du studio. Après leurs récentes mésaventures, souhaitons-leur une continuation plus sereine sur la route de l’autoédition – et de faire un jeu un peu mieux que The Sinking City, hum hum.

Tempête de jeux indés

La semaine dernière se plaçait sous le signe du mini Nintendo Direct, cette semaine c’est Sony qui nous dévoile quelques indés à venir sur PS4. Côté portages, nous accueillerons ainsi dès le 8 avril Biped, un mignon jeu de coop avec des robots – sorti sur PC fin mars -, et John Wick Hex le 5 mai – sorti sur PC en octobre dernier et adapté de la trilogie de films si chère à Murray. Côté nouvelles sorties, nous pouvons attendre Windbound – jeu d’exploration et survie maritime – pour fin août, Going Under – sorte de hack’n’slash/roguelite coloré et humoriste dans le monde cruel et pourri des stages et des start-up – courant août également, en enfin Boundary, FPS multi de combats dans l’espace, que voulez-vous, il en faut pour tous les goûts je suppose. À lire les commentaires du blog officiel, les gens attendaient plutôt des jeux gratuits de la part de Sony qu’une annonce de jeux indés, mais soyons honnêtes deux minutes : on a déjà rempli nos bibliothèques et backlogs à ras bord, ça suffit maintenant. Surtout que certaines de ces annonces sont loin d’être inintéressantes.

Et si Sony s’est arrêté là, ce n’est pas le cas de tout le monde, puisque contrairement à FDG Entertainment, certains studios ont attendu le 3 avril pour annoncer leurs jeux. Ainsi, Chucklefish redonne des nouvelles de son Witchbrook, RPG/Simulation de vie dans un monde fantastique Harry Potteresque avec la tronche d’Habbo en présentant quelques visuels de leur pixel art en vue isométrique – mais toujours sans date de sortie. Sans date de sortie non plus, mais cependant pour mon plus grand plaisir, c’est Cellar Door Games qui – après le malheureux plantage de son titre précédent, Full Metal Furies – revient aux sources en présentant Rogue Legacy 2, suite d’un des roguelites majeurs des années 2010. Le studio n’a pour le moment présenté que quelques – très jolis – visuels, mais promet déjà un titre plus grand et plus varié, tout en conservant la même structure et dynamique de jeu, basée sur les successions d’héritiers d’une même lignée, partie après partie. Enfin, ce sont les Britanniques d’Inkle Studio, qui, après les fantastiques 80 Days et Heaven’s Vault, changent une nouvelle fois de style pour se lancer dans Pendragon, tactical RPG narratif basé sur les légendes Arthuriennes, et prévu pour l’été 2020.

Les moddeurs ont encore plus de temps devant eux

Half-Life: Alix était à peine sorti – et la rédaction de The Pixel Post injustement privée de vidéos de Tristan y jouant – que les moddeurs s’étaient déjà jetés dedans la tête la première. Valve eux-mêmes s’y attendaient, il n’aura fallu que très peu de temps pour que débarque un mod non-VR pour leur dernier titre, mais les gens ne se sont évidemment pas arrêtés en si bon chemin. En effet, l’inverse est également en train de se produire, puisqu’un talentueux petit malin est en train d’importer des éléments d’Half-Life 2 sous Source 2, le moteur d’Alyx. N’est disponible pour le moment que cette démo technique devant la gare de la Cité 17 et un portage complet du titre demanderait un travail énorme d’adaptation du gameplay – à commencer par le pied de biche, énorme écueil auquel se sont confrontées les équipes d’Half-Life: Alyx – mais Vect0r, auteur de la vidéo, n’a pas l’air parti pour s’arrêter là et ça pourrait bien donner quelques séquences vraiment sympas.

Et puisque décidément ces derniers temps, certaines personnes bénéficient d’encore plus de temps libre que d’habitude, notons qu’Animal Crossing n’a pas fait que parasiter DOOM Eternal, mais également Resident Evil 3 Remake, tandis que d’autres, suivant le chemin de n00bplatformer et son Assist Mode pour Cuphead, se sont attelés au mode facile d’un certain Sekiro – qui avait une nouvelle fois relancé le débat des modes de difficulté au moment de sa sortie – ainsi que de Kingdom Come : Deliverance. Au-delà du sujet de la légitimité ou non de modes faciles pour certains titres, il est surtout ici question de l’accessibilité de ces jeux pour les personnes en situation de handicap et qui est fort bien traité dans ce papier de RPS.

Bonus

Le premier avril est passé, on est tranquilles pour le reste de l’année.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.