Les bonnes nouvelles de la semaine : Firewatch, Mask Of The Rose et Epic Games

Alors les pixelos, vous avez aimé cette semaine qui aura vu l’extrême-droite mollement débattre avec l’extrême-droite sur le service public ? Qui aura encore vu un paquet d’horreurs sortir, cette fois-ci à propos de Joss Whedon ou Nicolas Laurent – patron de Riot Games – , tandis que ça chouine à la censure qui n’en est pas du tout à propos des fesses de Miranda de Mass Effect 2, ou de l’éviction de Gina Carano (puisque pour certains être une facho, complotiste et transphobe tient de la liberté d’expression). Ou alors vous avez tout ignoré pour vous concentrer sur LA NEIGE. Dans tous les cas, c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : Campo Santo remettent en avant un easter egg de Firewatch, Failbetter Games réussit son Kickstarter pour Mask Of The Rose et quelques annonces d’Epic Games.

Campo Santo affiche un easter egg de Firewatch

Le 9 février dernier, le studio Campo Santo fêtait les 5 ans de leur titre Firewatch, ce très chouette walking sim mettant en scène Henry, un garde forestier novice dans le Wyoming partagé entre ses problèmes personnels, la surveillance des feux et ses interactions avec sa collègue Delilah – et à qui Veltar avait consacré un épisode d’Antagonistes. Cet anniversaire a été l’occasion pour les développeurs de partager quelques concept arts peu connus, ainsi que de dévoiler un easter egg exclusif à la version Switch.

Ce dernier était déjà connu d’un petit groupe de joueurs et joueuses qui l’avaient repéré à la sortie du portage en 2018, mais il restait un secret partagé par une petite niche – et globalement inconnu des joueurs PC, PS4 et Xbox One. Il s’agit d’un mini-jeu façon Nintendo 64, trouvable uniquement dans le mode libre, débloqué après avoir fini l’histoire. Pour accéder au jeu, il faudra trouver une cartouche nommée Forest 64 et la ramener à un totem représentant un garde forestier. Le mini-jeu est simplissime et consiste à ramasser quelques pièces dans le parc – ce qui reste plus intéressant et mieux fichu que Redout: Space Assault – , mais ce secret est franchement mignon et sympathique à découvrir, avec ou sans aide.

Image de Forest 64, le mini-jeu caché de Firewatch. On y voit un garde forestier attraper des pièces.

En moins sympa, rappelons toutefois que Campo Santo ont officiellement mis en pause leur projet suivant, le pourtant prometteur In The Valley Of Gods, après avoir été rattachés au développement d’Half-Life: Alyx par Valve, et que la sortie de leur titre est fortement compromise. Espérons tout de même le revoir dans cette rubrique dans un futur pas trop lointain.

Le Kickstarter de Mask Of The Rose a déjà atteint son objectif

Démarré le 10 février, le nouveau titre de Failbetter Games aura pris à peine une journée pour remplir son objectif de 90 000£, et devrait atteindre plusieurs autres paliers, au vu de la progression du nombre de backers. Mask Of The Rose sera un dating sim – un jeu de drague, donc – un peu particulier, puisqu’il se pose également comme préquel au jeu sous navigateur Fallen London, premier titre du studio, et dont l’univers a été enrichi par Sunless Seas et Sunless Skies. Ainsi, en plus des romances, il sera question d’enquêter dans une Londres fraîchement capturée et déplacée dans la grotte The Neath et où le Parlement a sombré dans la Tamise, tandis que des créatures innommables commencent à roder dans les rues. Un chouette programme, qui s’inscrit complètement dans le lore aussi trouble que passionnant développé par le studio depuis déjà 11 ans. Pour les personnes découvrant l’univers, le studio se veut rassurant et décrit Mask Of The Rose comme la meilleure porte d’entrée à la licence – tout en restant intéressant pour les fans.

Image de lancement de Mask of the Rose, mettant en avant cinq personnages du jeu

Les raisons du financement participatif sont plutôt insolites : le studio explique avoir les moyens de produire son jeu, et dit l’avoir proposé sur Kickstarter pour prendre la température quant à l’intérêt du public pour un dating sim dans cet univers – et ainsi ne pas perdre leurs précieuses économies dans un échec commercial. La réponse est donc claire. Le titre est prévu pour juin 2022, et si les contreparties du Kickstarter ne concerneront que la version PC de Mask Of The Rose sur Steam et GOG, il sortira également sur Switch, PS4, PS5, Xbox One et Series X/S.

Des annonces pour l’Epic Games Store Spring Showcase

Un nom bien long pour un évènement aussi court et si peu intéressant, qui aura cumulé jeudi soir problèmes techniques et annonces tièdes, pour une réception publique assez salée. Il aura surtout été question d’annoncer des titres déjà annoncés, en ajoutant « Pioupioupiou c’est une exclu (temporaire) EGS ». Ce sera donc le cas de la collection Kingdom Hearts sur PC, d’Axiom Verge 2, prévu depuis quasiment six ans, et qui devrait finalement sortir cette année, de Chivalry 2, qui sera disponible en beta fermée du 26 au 29 mars et sortira le 8 juin, ou de Oddworld Soulstorm, nouveau titre d’Oddworld Inhabitants, également prévu pour cette année.

Peu de choses d’autre à se mettre sous la dent en revanche, entre l’arrivée de free to play dans la boutique Epic et les nouvelles saisons de Fortnite et Rocket League. On se rabattra ainsi sur les deux seules vraies annonces méritant d’être mentionnées, à savoir le développement du jeu Binary Smoke par le tout jeune Outside Game Studio, qui proposera de mener la révolution contre la classe dirigeante dans un univers cyberpunk. Les néons roses ont probablement contribué à activer le batsignal de Fanny, qui devra malheureusement attendre 2022 avant de poser les mains dessus. Le second point d’intérêt de ce showcase était les quelques secondes de gameplay – nous recommandons de ne pas cligner des yeux, sous peine de rater quelque 25% de l’extrait – du prochain Frogwares, Sherlock Holmes Chapter One. Pour rappel, le titre est prévu pour cette année, et sera la première excursion du studio dans l’auto-édition, après deux expériences désagréables chez Focus et Bigben.

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Aujourd’hui c’est Seastrom qui nous recommande L’art de voyager léger et autres nouvelles, de Tove Jansson, autrice, illustratrice et peintre finlandaise. Le recueil raconte en quinze nouvelles la vie d’une femme sur une île dans le golfe de Finlande, et ça a l’air tout doux, comme la voix de Seastrom – que vous pouvez entendre sur notre chaîne Twitch.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé