Les bonnes nouvelles de la semaine : Chicory, Lost in Random et une jam

Nous voilà de retour de l’E3, et donc repartis pour quelques semaines de bonnes nouvelles avant la traditionnelle pause estivale. Et pendant que nous multiplions les nuits de 4h pour nous fader les 150 conférences plus ou moins intéressantes, j’espère que vous avez apprécié la suite du shitshow qu’est la politique française car nous étions servi·es, entre les fachos qui nous sortent des vidéos tutos de meurtre de gauchistes, d’autres fachos qui collent des tartes molles au président, président dont le parti vient de coller la déconjugalisation de l’AAH sous le tapis puisque ces personnes sont de belles crevures. Honte à tous ces gens. Mais sans tarder : c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : Lena Raine nous en dit plus sur la composition de Chicory, Lost in Random s’annonce dans un nouveau trailer et le collectif Arabic Games organise une jam en soutien à la Palestine.

Lena Raine revient sur la composition de Chicory

Vous l’aurez peut-être remarqué, la bande-son de Chicory : A Colorful Tale m’a assez plu – tout comme le reste de la discographie de Lena Raine, Pikachu surpris, je sais – et cette dernière est particulièrement mise en avant dans la communication du jeu. Cela avait déjà été le cas le week-end précédent la sortie du titre, qui avait vu la diffusion d’une Listening Party dévoilant la première moitié de l’album sur YouTube, et qui remettra le couvert le jeudi 24 juin prochain, pour la diffusion cette fois-ci de l’album complet. La présence de Lena Raine et Greg Lobanov dans le chat pour donner des précisions sur la composition et l’écriture des pistes étant bien entendu un ajout considérable à l’écoute de la bande-son.

En plus de ces diffusions en direct, Lena Raine est venue présenter un article détaillant piste par piste son travail sur Chicory. Y sont décrits les choix d’instruments, de rythmes, de leitmotivs selon les zones et séquences narratives, les motifs musicaux associés à différents personnages et la raison pour laquelle certains s’entremêlent, et, pour les plus calé·es en théorie musicale, des extraits de partitions pour illustrer certaines explications. Une démarche certes pas indispensable pour apprécier l’album, mais des petites anecdotes et explications de composition bienvenues pour toute personne un peu curieuse sur sujet, et qui rappelle les commentaires de Chris Christodoulou à propos de ses albums de Risk of Rain, Deadbolt et Risk of Rain 2.

Un nouveau trailer pour Lost in Random

Le gros de l’E3 2021 est fini, ouf, mais ce n’est pas pour autant que les éditeurs calment leurs ardeurs, en témoignent les tonnes d’annonces et de trailers qui continuent à traîner dans le sillage de la conférence. C’est le cas de Lost in Random, édité par le label EA Originals – également à l’origine du très très bon It Takes Two – , qui, après s’être un peu montré au Tribeca Games Spotlight, s’offre un trailer centré sur le scénario et l’univers, ainsi qu’une fourchette de sortie un peu plus précise.

Si tout se passe bien, nous pourrons poser nos mains cet été sur le nouveau titre de Zoink Games (Fe, Ghost Giant, Flipping Death), et ce nouveau trailer m’a personnellement pas mal saucé. Comme le laissait deviner la toute première bande-annonce, Lost in Random sera un jeu d’action/aventure d’aspect assez nerveux, et au gameplay et esthétique assez proches d’un certain Alice : Madness Returns, ce qui n’est pas pour me déplaire. Le scénario, écrit par Ryan North (Adventure Time), nous mettra dans les bottes d’Even, une petite fille à la recherche d’Odd, sa sœur enlevée par la reine de Random, monde où le destin de chaque personne est écrit par un lancer de dé réalisé durant son enfance. Bonne ambiance. Elle sera accompagnée de Dicey, un dé vivant, décidé à l’aider dans sa quête et à détruire le système en place dans leur monde. Vivement.

Une Game Jam en soutien à la Palestine

Le collectif Arabic Games, dont nous avions déjà parlé l’année dernière à l’occasion de leur conférence dédiée à l’E3, lançait le 17 juin une game jam en soutien à la Palestine, qui s’achèvera le 24. Durant cette semaine, les développeurs·euses sont encouragé·es à soumettre des jeux parlant de la Palestine, que ce soit pour faire découvrir la culture et l’histoire du pays ou pour traiter de l’occupation et des exactions israéliennes que subit le peuple palestinien depuis 73 ans. Le but est ici de continuer à faire porter la parole des Palestiniens, pour que ne s’essoufflent pas les prises de position et manifestations de début de mois. La jam se déroule sur itch.io – dont l’Indie Bundle for Palestine a rapporté pratiquement 900 000$ – , avec quelques règles très strictes. Les jeux pas assez en rapport avec la Palestine ne seront pas acceptés – il faudra donc plus qu’un reskin pour participer – , de même que tout jeu portant des propos racistes, antisémites ou discriminants de toute autre manière. Tout le monde est prévenu.

Le lancement de la Free Palestine Jam était accompagné d’une courte conférence, durant laquelle plusieurs intervenant·es palestien·nes sont venu·es apporter des précisions sur la situation actuelle, ainsi que sur l’histoire et la culture du pays, afin de donner un maximum de contexte aux personnes souhaitant participer à la jam mais n’étant pas forcément au fait de tous les éléments. Le replay est disponible sur YouTube, si vous souhaitez vous renseigner un peu, ou peut-être participer à l’évènement. Dans tous les cas, guettons le 24 juin pour le dévoilement des jeux proposés.

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Aujourd’hui, c’est Murray qui nous recommande Flash-back de Dan Simmons, une nouvelle décrivant un futur dans lequel une drogue permet de revivre ses souvenirs. Attention cependant, la nouvelle a été adaptée ensuite en roman, Flashback sans le tiret, que Murray déconseille fortement.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé