Les bonnes nouvelles de la semaine : Celeste, encore Celeste, Playdead et de la Game Boy

Oh mais dites donc, du complotisme à qui mieux mieux, une facho invitée à la tv, un dessinateur de presse qui s’insurge que la liberté d’expression n’aille pas que dans son sens, c’était encore sacrément faisandé comme semaine ! Heureusement, c’est aussi l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : Celeste fête ses 3 ans, tandis que ses compositeurs et compositrices vont enfin être payé·es, Playdead parle un peu de son prochain titre et The Shapeshifter s’annonce sur Game Boy.

Un gros patch pour l’anniversaire de Celeste …

TPP fêtera les 3 ans du plateformer de EXOK Games le 25 janvier prochain sur sa chaîne Twitch (soyez-là, allez, s’il-vous-plait ?) mais Maddy Thorson en profitera, quant à elle, pour déployer un gros patch développé à l’aide de la communauté. La mise à jour n’apportera aucun nouveau contenu mais un certain nombre d’options d’accessibilité, de mises à jour de confort et d’ajustements dans la physique. La première nouveauté sera la possibilité de modifier l’intégralité des contrôles, fonctionnalité qui n’est malheureusement pas encore dans toutes les options de jeux vidéo, malgré l’importance qu’elle tient dans l’accessibilité du média. Cette option permettra également d’assigner une touche pour le « Crouch Dash », une technique de speedrunner qui permet de s’accroupir et de dasher en une seule frame, et qui nécessitait jusque-là d’être programmée comme macro.

Celeste Farewell : nouvel agencement de niveau, suite à la mise à jour du 25 janvier.

Le reste des ajouts se tourne d’ailleurs majoritairement vers la pratique du speedrun – un des deux aspects phares de Celeste, aux côtés des mods – , avec quelques modifications de level design – principalement sur le DLC Farewell, qui a jusqu’ici été très peu retouché – et l’ajout du « Pause Buffering », à savoir la possibilité de préparer plusieurs actions pendant la pause, qui s’effectueront une fois le jeu relancé, simplifiant la vie des nouveaux speedrunners, ainsi que l’exécution des manœuvres les plus tendues. La dernière modification porte enfin sur la physique, et plus particulièrement les dash sur les coins, qui avaient tendance à provoquer quelques morts injustes en cas de pics à proximité. Maddy Thorson pointe l’importance de la physique dans un titre qui tient autant sur sa communauté de speedrunners, et du côté délicat de chaque modification. Les plus impatient·es d’entre vous peuvent déjà s’y frotter, puisque le patch est déjà disponible en beta sur Steam, mais l’attente générale restera tout de même de courte durée puisqu’il sera officiellement déployé lundi prochain.

… Celeste dont les compositeurs oubliés vont enfin être payés

Tout ceci ne commence vraiment pas comme une bonne nouvelle, puisqu’on apprenait cette semaine que les compositeurs des Faces B – qui sont pour rappel des remix des formidables morceaux de Lena Raine – n’avaient pas été payés par Materia Collective depuis juillet 2019. L’affaire a été mise en avant par l’artiste 2Mello, qui, après avoir contacté le label plusieurs fois depuis octobre 2020, a décidé d’en parler publiquement, espérant ainsi faire bouger les choses. Et les choses ont effectivement bougé, puisque Nathalie Clayton de PC Gamer a contacté Materia Collective et plusieurs compositeurs et compositrices du label, révélant que les autres artistes ayant travaillé sur les Faces B n’avaient pas plus été rémunéré·es que 2Mello, et que d’autres musicien·nes se trouvaient dans le même cas, à l’instar de Laura Intravia et Alex Parish, toutes deux en attente de paiement depuis respectivement 13 et 20 mois. Pour en revenir à Celeste, les compositeurs et compositrices ayant pris la parole ont bien souligné que seul le label produisant l’album était visé par les accusations et en aucun cas l’équipe derrière le jeu Celeste – ce qui n’a pas empêché Lena Raine de prendre la parole à ce sujet, abordant notamment son sentiment de culpabilité pour avoir dirigé les artistes vers Materia Collective et leur adressant son soutien.

Celeste, 2e round : communiqué de Materia Collective, s'excusant auprès des artistes et promettant une rémunération des compositeurs en février

Le label a depuis réagi via un communiqué, disons, plutôt tiède, donnant comme excuses la pandémie mondiale – alors oui, certes, mais la plupart des affaires ont débuté mi-2019 – et la complexité de partager les revenus entre les différents artistes de l’album – sauf que c’est votre travail les gars, et puis c’est quoi l’excuse pour Laura Intravia et Alex Parish ? Bref, malgré des explications que je qualifierai poliment de très faibles, la conclusion de cette histoire plutôt moche est que Materia Collective promet un versement aux artistes en février prochain, ainsi qu’une grosse amélioration de leur système pour que ce genre de situations ne se reproduise plus. J’espère bien oui.

Le Playdead nouveau se dévoile un peu

Tritri nous en avait parlé l’année dernière, Playdead, le studio danois derrière les très chouettes LIMBO et INSIDE fait partie des trois heureux élus du plan de financement d’Epic Games. Malgré cette annonce en mars dernier, le studio n’avait pas beaucoup plus communiqué sur leur titre à venir, en développement depuis 2016 et la sortie d’INSIDE. Même si ce dernier est encore bien loin de se montrer – et encore plus de sortir – , une récente annonce du studio – à la base pour recruter – a permis de lever le voile sur le sujet et la forme de leur titre à venir. Si l’on ne connait toujours pas son titre, on sait au moins que ce dernier sera un monde ouvert – un format qui dénote pas mal à côté des deux plateformers scriptés du studio – de science-fiction. Les premières images laissent en revanche penser que ce nouveau jeu sera aussi riant et coloré que ses grands frères.

Artwork du nouveau jeu de Playdead, représentant un personnage dans un décor de science-fiction

The Shapeshifter s’annonce sur Game Boy

En novembre dernier, il était question dans les miettes de l’actu de la sortie de Dragonborne, RPG germano-britannique développé sur Game Boy, et Zali pourra se réjouir : nous allons une nouvelle fois parler d’une sortie en cartouche sur la vénérable console portable de Nintendo. Le projet est porté par la développeuse espagnole Dana Puch, fondatrice de Greenboy Games et déjà à l’origine du titre – également sur Game Boy – Where’s My Body. La production du titre a été financée en quelques heures sur Kickstarter, mais il est toujours possible d’y participer afin de récupérer The Shapeshifter en version physique (avec boîte, cartouche et manuel) ou numérique – ce qui m’arrange, ma Game Boy est cassée depuis 2011. Le titre mettra en scène Elliot, un petit garçon parti en vacances dans les montagnes avec ses amis, et disposant du pouvoir de prendre la forme des animaux qu’il touche, dans un jeu de plate-forme et d’énigmes. The Shapeshifter sortira normalement en avril 2021 et la développeuse parle d’ores et déjà d’un potentiel portage sur NES. C’est aussi pour ce genre de curiosités qu’on aime le jeu vidéo.

Boite, cartouche et manuel du jeu Game Boy The Shapeshifter

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Aujourd’hui c’est Murray qui nous recommande la nouvelle Petits Soldats de Stephen King, tirée du recueil Danse Macabre. Cette dernière met en scène un tueur à gages aux prises avec une boîte de petits soldats en plomb prenant vie. L’occasion de rappeler que Stephen King a écrit des nouvelles en plus de ses nombreux romans – et qu’elles sont souvent meilleures.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé