Intellivania, SNK, Zelda, etc. : les Mégamiettes de l’actualité de la fin d’année 2020

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. C’est la fin de l’année, et les miettes de l’actu vont faire une pause de trois semaines ! Mais rassurez-vous, comme l’été dernier, je vous propose un pot-pourri des news qui vous ont échappé cette semaine, dans un format un peu plus long que d’habitude. Partons donc explorer les aventures des sorties sur Intellivision, des acquisitions douteuses chez SNK ou encore des remasters étranges de Zelda CD-i, et bien d’autres choses ! A l’année prochaine, amateurs et amatrices de miettes !

Il y a des nouveautés sur l’Intellivision, la console de Mattel des années 80

intellivania mattel
Intellivania

Nostalgique des années 80 comme si vous étiez un producteur Netflix avide de soutirer de l’argent à des quadragénaires mélancoliques ? Pas de problème, la scène des jeux homebrew pour les vieilles consoles de jeu est là pour vous. Nous apprenons ainsi que quatre nouveaux jeux sont en commande pour l’Intellivision de Mattel, cette console publiée entre 1979 et 1984.

Parmi ces jeux développés par différents développeurs indépendants, on trouve entre autres Intellivania, qui comme son nom l’indique est une version de Castlevania adaptée à cette machine antédiluvienne. Attention, comptez quand même une soixantaine de dollars par jeu plus les frais de port, et une livraison dans environ deux mois. 2021 ne sera pas en reste puisque Intellivision Revolution annonce d’ores et déjà une fournée d’au moins sept nouveaux jeux pour l’année prochaine, dont un demake de Prince of Persia.

SNK en partie acquise par une ONG saoudienne accusée d’espionnage et de meurtre

King of Fighter SNK

Les heures de gloire de la société SNK, éditeur de la Neo-Geo et de nombre de grands succès de l’arcade et du jeu de baston dans les années 90 semblent désormais très lointaines. Après avoir perdu une grosse partie de sa valeur, la société a été rachetée par un fonds d’investissement chinois il y a quelques années, et vient désormais de voir entrer à son capital à hauteur de 33% la société Misk, une ONG caritative à la réputation pour le moins sulfureuse.

Propriété du prince d’Arabie Saoudite Mohammed Bin Salman, un bon vivant notamment connu pour faire découper ses opposants dans des hôtels par des escouades de tueurs à gage, la société Misk a elle-même été liée à des scandales allant de scandales financiers à la conduite d’assassinats ciblés. Misk a déclaré se préparer à devenir actionnaire majoritaire de SNK, une firme qui n’a par ailleurs pas été en mesure de sortir un nouveau jeu depuis des années et vit essentiellement sur le portage de son catalogue à droite et à gauche. C’est sans doute mieux comme ça.

Quelqu’un a choisi en toute conscience de faire des remakes des jeux Zelda sur CD-i

Il n’y a pas de sottes occupations, il n’y a que de sottes gens. Si vous voulez mon avis, le très discret développeur Dopply n’est pas de ceux-là, il a juste des passions bizarres. Il a ainsi décidé de se « prouver à lui-même qu’il pouvait faire un jeu » en produisant des remakes complets, à partir du code source d’origine, de deux des trois horribles jeux Zelda produits dans un accident de l’Histoire pour la console de Philipps, le CD-i.

Sans doute n’est-il pas nécessaire de représenter ces jeux catastrophiques, source de memes et de YouTube Poop en série depuis plus d’une décennie. Néanmoins, signalons que le remaster de Dopply est plus que correct et, sans transformer un tas de fumier en or, redonne une seconde vie à ces jeux étranges, au point de susciter un réel enthousiasme des amateurs de Let’s play et de Speedrun. Et dans le même ordre d’idée, signalons également le projet « Zelda Cd-i Reanimated » qui entend appliquer le même traitement aux affreux cartoons qui parsemaient les jeux d’origine.

Le « mystificateur » Uri Geller accepte d’être un Pokémon

Kadabra lawsuit

Connu pour de soi-disant pouvoirs télékinétiques qui ont fait de lui une star dans les années 70 en tant que tordeur de cuiller, le magicien Uri Geller est aussi très défavorablement connu pour être un arnaqueur notoire (affaire largement racontée dans l’excellent documentaire « An Honest Liar« ), se définissant lui-même comme un « mystificateur », et plus doué pour les poursuites judiciaires en tout genre que pour produire des tours originaux.

Depuis 20 ans, une longue controverse opposait le magicien à Nintendo à propos du personnage de Kadabra, un Pokémon de première génération arborant une cuiller, et dont le nom japonais évoquait vaguement le nom d’Uri Geller. La controverse est désormais résolue, Uri Geller ayant récemment décidé d’abandonner ses poursuites judiciaires à ce sujet. Cette décision ouvre la porte à une possible réédition de Kadabra en produits dérivés, ces derniers étant bloqués depuis 2003.

Atelier Ryza 2 réalise d’excellentes ventes

Nous vous parlions il y a quelques mois du premier épisode d’Atelier Ryza, spectaculaire renaissance de la série Atelier après des années compliquées. Cet épisode s’était fait remarquer non seulement pour ses qualités ludiques, mais aussi par un très gros succès commercial qui avait largement rempli les caisses de Koei Tecmo en début d’année.

Le second épisode, Atelier Ryza 2 : Lost Legends & The Secret Fairy, qui sortira chez nous dans quelques semaines, n’est pas en reste : plus de 150 000 exemplaires de la suite des aventures tropicales de la jeune alchimiste Ryza ont trouvé preneur dès la semaine de sortie au Japon, un gros chiffre pour un RPG à petit budget du genre.

Les autres trucs

Les jeux à paraître du 14 décembre au 10 janvier : vous imaginez bien que ça va me faire du bien de faire cette petite pause dans le calendrier des sorties, d’autant plus qu’on arrive dans la période de l’année où sortir un jeu vidéo tient soit de la folie, soit d’être Edmund McMillen. Ceci dit, certains ont tenté leur chance, malgré le fait que bon ben on entre dans la période où y a pas vraiment de clients pour de nouveaux jeux.

Super Meat Boy Forever sortie
Super Meat Boy Forever

Allez, y a pas rien-RIEN non plus, promis, on a fouillé et trouvé quelques petits trucs pour ceux qui souhaitent absolument jouer à un nouveau jeu entre le sapin de Noël et les crêpes du début d’année, donc merci de soutenir l’économie vidéoludique en achetant :

  • Airborne Kingdom, un city builder aérien.
  • Super Meat Boy Forever, attendu depuis bien longtemps.
  • OMORI, un RPG minimaliste lui aussi attendu depuis des années.
  • Garlic, le metroidvania où vous incarnez un oignon qui s’appelle Garlic (ce qui est vraiment bizarre).
  • Calico, un jeu à base de chats et de vie quotidienne cheloue (sans date précise mais annoncé pour décembre 2020, on y croit).
  • Dragon Blazers, un jeu d’action bourrin en pixel-art.
zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé