PlatinumGames tease Project G.G un nouveau jeu de super héros

Lors d’une interview, qui a fuité, donnée au magazine japonais Famitsu, Hideki Kamiya et Atsushi Inaba ont annoncé que Platinum avait pour projet un nouveau jeu de super héros dirigé par Kamiya lui-même et qui s’appelle Project G.G.

On ne présente plus vraiment PlatinumGames vous savez, ni Hideki Kamiya. Le studio japonais est à l’origine de beaucoup de jeux, comme Okami (qui est super), Bayonetta (idem), NieR Automata, ou le beat’em all Tortue ninja (lui il est pas ouf). HIdeki Kamiya quant à lui est un vétéran du jeu vidéo, et il a dirigé justement Bayonetta, Okami, The Wonderful 101 et bien d’autres.

On a donc appris le 26 février, d’abord via la fuite d’une interview du magasine japonais Famitsu, puis confirmé directement par le studio lui-même, que PlatinumGames est en train de commencer à développer un nouveau jeu, nommé pour l’instant Project G.G. Le jeu a été décrit comme le dernier opus de la trilogie de super héros du studio, commencée il y a 17 ans avec Viewtiful Joe, et suivi par The Wonderful 101. D’après le peu qu’on a pu en apercevoir via la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Project G.G nous fera peut-être incarner un héros devant combattre des gros monstres.

Cette annonce, déjà très cool, s’accompagne de quelques informations assez intéressantes par rapport à Platinum. Déjà Project G.G fait partie des Platinum 4, un groupe de 4 jeux dont le premier est le remake de The Wonderful 101 et dont les autres titres seront annoncés plus tard. Ensuite, Project G.G et les deux autres annonces à venir, sont les premiers jeux autofinancés et autopubliés du studio, ce qui signifie une très grosse prise de risque pour cette entreprise qui jusque là n’avait que fait des travaux pour des éditeurs voire des travaux à licence. La venue de ces trois projets n’empêchera néanmoins pas Platinum de continuer à collaborer avec des éditeurs à l’avenir.

Enfin une autre grosse annonce accompagnant celle du nouveau jeu : Platinum ouvre un nouveau studio de 100 personnes à Tokyo et recrute donc de nouveaux collaborateurs. Pour rappel en mai 2019, le développeur n’avait un effectif « que » de 200 personnes environ, du coup, recruter pas loin de 100 employés n’est pas rien à ce niveau.

Je pourrais extrapoler en disant que si PlatinumGames se lance dans un aussi gros chantier, c’est en partie grâce à l’entrée de Tencent à son capital, mais ma connaissance des arcanes financières de ce genre de chose n’est pas à la hauteur, et je laisse ça aux pros. Plus sérieusement, je souhaite vraiment voir ce projet arriver à son terme, étant plutôt friand des jeux Platinum, et j’espère sincèrement qu’ils n’auront aucun problème de financement. Bref je croise les doigts.

Avatar
Un Rieur

J'aime tous les jeux, surtout les jeux un peu nazes ou cassés. C'est pas parce que c'est nul que c'est pas bon, et puis j'aime aussi la bouffe, et le JDR

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.