Guide de survie approximatif pour les sorties jeux vidéo de septembre 2018

Bonjour à tous. Alors que la rentrée se profile, nous reprenons le clavier pour éclairer votre lanterne dans la jungle dense et hostile de l’embouteillage des sorties vidéoludiques de septembre. Impossible de vous lister en détail le tombereau de titres qui vont débouler dans les prochaines semaines, la plupart des éditeurs préférant la frénésie de septembre au désert du mois d’août pour sortir leur nouvelles merveilles. Cependant, cette rentrée est particulièrement chargée, avec certaines journées se permettant d’aligner plusieurs titres AAA ciblant plus ou moins le même public. Au risque d’en laisser l’essentiel sur le carreau. Voici un guide parfaitement malhonnête et peu exhaustif pour vous y retrouver à peu près.

4 Septembre : c’est (enfin) l’heure de Dragon Quest XI

Dragon Quest XI septembre

Sorti voilà plus d’un an au Japon, Dragon Quest XI débarque enfin chez nous. Sous-titré « Les combattants de la Destinée », il semble emprunter la modeste voie de ses ancêtres : proposer l’expérience JRPG la plus classique (la plus aride, diraient les mauvaises langues dont je suis) possible. Situé dans un simili open-world, plutôt joli, et sans doute destiné à ne parler vraiment qu’aux seuls fanatiques de la franchise, il débarquera dans un premier temps sur PC et PS4, en attendant un portage prochain sur Switch. A noter qu’il existe une sorte de version « demake » sur 3DS, qui ne sortira pas jusqu’à nouvel ordre des frontières japonaises.

Ils sortent en même temps (1er au 6 septembre)

Planet Alpha Septembre

Planet Alpha, le platformer bariolé de Team 17 dévoilé à l’E3 montrera le bout de son nez sur PC, ainsi que Zone of the Ender Second Runner, portage 4K, Dolby et tout le tintouin du jeu de mécha de Konami de 2003, alors produit par Hideo Kojima, comme quoi le temps passe. Une bonne façon de découvrir cet excellent jeu sur PS4 et PC. A noter aussi pour ceux que ça intéresse un nouveau DLC pour Destiny 2 et la sortie d’un nouveau V-Rally, le premier depuis 2002 (la licence s’étant perdue dans la Twilight Zone).

7 Septembre : Spider-Man tente le pari du grand jeu de super héros

Spider-Man Septembre

C’est LE jeu de super-héros que 2018 attendait (peut-être), du moins le 2018 équipé d’une PS4. Insomniac Games aux manettes, Sony à l’édition pour ce jeu d’action aventure en monde ouvert dont les premiers aperçus sont assez encourageants. Le principal challenge de Spider-Man : proposer une expérience qui ne soit pas un simple décalque de la formule « Arkham », que ça soit en terme de combats que de déplacement aérien. L’univers plus pop et plus coloré de Spider-Man devrait en tout cas donner quelque chose d’un poil plus lumineux. On verra ce que ça donne une fois entre nos mains agiles.

Ils sortent en même temps (du 7 au 12 septembre)

EUIV Dharma Septembre

Europa Universalis IV : Dharma, deux cent cinquante millième DLC du jeu de stratégie de Paradox, cette fois-ci consacré au monde Indien : avis aux petits stratèges en herbe. De son côté débarque Immortal Unchained, gros Souls-Like ultra bourrin se revendiquant lui même comme « ultra hardcore ». Grosses armures, gros pistolets, gros ennemis, désolé d’avoir deux énormes lance-flammes, et toutes ces sortes de choses. Par les poètes à l’origine de Vermintide et Dead Island 2.

Quand à SNK heroines Tag Team Frenezy, alias « King of Fighters avec des waïfus », son gameplay a l’air aussi fracassé que son titre, et ça sort sur PS4 et Switch. Et pour ceux qui en auraient marre du foot et voudraient changer de ballon, le très peu médiatisé NBA Live 19 rôdera d’ores et déjà sur les étagères, prêt à sauter directement dans un bac à solde après un bref passage sur votre One ou votre PS4.

14 Septembre : Shadow of The Tomb Raider, en mode Predator.

Shadow of the Tomb Raider septembre

Il suscite davantage d’inquiétudes que Spider-Man : c’est le nouveau Tomb Raider, dernier épisode d’une trilogie entamée en 2013 pour rebooter de A à Z le personnage de Lara Croft. Un premier épisode très remarqué, un second qui en confirmait les bonnes idées et la réalisation spectaculaire mais souffrait un peu du syndrome « Tomb Raider à la Neige », et enfin ce Shadow of the Tomb Raider, qui semble prendre une direction plus sombre et plus centrée sur de l’infiltration brutale. A mon humble avis, s’il est acté dans ce jeu qu’il s’agit d’une longue glissade d’un personnage vers le statut d’authentique psychopathe, ce Tomb Raider, avec sa Lara Croft devenue machine à tuer cachée dans les hautes herbes, a sa carte à jouer. S’il ne s’agit que d’un reskin des deux premiers jeux dans une jungle tropicale, cela sera un peu court.

Ils sortent en même temps (du 13 au 20 septembre)

Megaquarium Septembre

Xenoblade 2 Torna, Prélude Stand-Alone à Xenoblade Chronicles 2, que j’avais assez peu goûté malgré de bonnes idées. Si vous n’avez pas fait ce dernier, probable que vous n’y comprendrez strictement rien. The Bard’s Tale IV, retour d’une franchise qui ne parlera qu’à des gens encore plus vieux que moi, et surtout véritable retour au source du dungeon-crawler hardcore où on meurt tout le temps dans des labyrinthes de High-Fantasy. Bon courage. Megaquarium est un fort joli Theme-Park-Mais-avec-un-Aquarium, et on a envie très très fort de jouer à ça. Quand à Old School Musical, il est le 41616994è projet à reprendre une esthétique indé-catchy-8-bits pour trentenaires nostalgiques, mais avec un petit twist : il s’agit d’un jeu de rythme. A voir.

Grimshade Septembre

Lamplight City, Point and Click ultra rétro des créateurs de l’excellent Shardlight, vous emmènera dans une (on espère) passionnante enquête rétrofuturiste et steampunk en pixel art. Grimshade, un tactical-RPG isométrique indé annoncé il y a fort longtemps, montrera lui aussi le bout de son superbe nez. Et pour les amateurs de Squelettes Rigolos et d’histoires bouleversantes qui n’auraient pas encore eu la chance de jouer au chef d’oeuvre de Toby Fox : nous verrons également l’arrivée du fameux Undertale MAIS SUR SWITCH. A part ça, 2K sort LE vrai jeu de basket de septembre avec NBA 2K19, mais j’y connais rien.

21 septembre : CrossCode, sorti des limbes de l’early access

Crosscode Septembre

Perdu dans les limbes de l’Early Access depuis presque 4 ans, ce petit jeu pas vraiment indie (il est édité par Deck 13) aux allures de fast-Super-Nintendo-ish-RPG peut tirer son épingle du jeu : tout au long de ses années de développement il a recueilli pas mal de louanges et construit une communauté solide, bien que l’ensemble de l’aventure ne soit pas encore jouable. Sortant sur PC dans l’unique moment un peu creux du mois, il est possible que CrossCode soit une des surprises de la rentrée.

Ils sortent en même temps (du 21 au 24 septembre)

Labyrinth of Refrain : Coven of Dusk Septembre

Je n’ai vraiment pas beaucoup de goût pour les jeux de stratégie de Stardock, éditeur à la politique et au ton assez ringard, pour ne pas dire franchement réac. Néanmoins, les nostalgiques pourront se contenter de ce Star Control Origins, retour marqué d’une franchise tombée dans les limbes de l’histoire vidéoludique. Quant aux grands amateurs de donjons rôlistiques à la japonaise, ils pourront patienter avec  Labyrinth of Refrain : Coven of dusk de Nippon Ichi Software, moyen comme un autre de patienter en attendant Persona Q2.

25 Septembre : Valkyria Chronicles IV et Life is Strange 2, deux facettes du jeu double A

Valkyria Revolution IV Septembre

Difficile de départager mes deux principales attentes de la fin du mois de septembre. A ma gauche, le RPG-TPS-FPS-TACTICO-NARRATIF Valkyria Chronicles IV, retour en force et aux sources d’une longue série de jeux situés dans une seconde guerre mondiale alternative revue et corrigée par des otakus japonais. Si l’excellent premier épisode (disponible sur Steam pour vraiment pas cher) avait marqué pour son ton assez mature et son gameplay exigeant, la franchise a pour le moins été malmenée, avec des épisodes oscillants entre « médiocre », « franchement minable » et « même pas sorti en Occident ». Mais ô surprise, par un retour à la formule d’origine enrichie et complétée, SEGA semble avoir livré avec le quatrième épisode une fresque tactique quasi parfaite, qui a pris de court tout le monde lors de sa sortie japonaise.

Life is Strange 2 septembre

A ma droite, Life is Strange 2, qui s’annonce sous les meilleurs auspices. Petit bijou de Dontnod quasiment devenu phénomène de société, Life is Strange avait pris la formule des jeux narratifs à la Telltale pour en faire quelque chose de bien plus intéressant, une grande fresque humaine et humaniste sur fond d’adolescence rebelle. Après un épisode « Before the Storm » confié à d’autres développeurs pas vraiment inspirés, Dontnod a gagné l’E3 (avis personnel) en annonçant la sortie des Aventures de Captain Spirit, épisode gratuit salué par la critique servant d’introduction à ce Life is Strange 2. Je suis sur les starting blocks, et vous devriez faire pareil, car il y a fort à parier que nous tenons là un des jeux les plus importants de l’année.

Ils sortent en même temps (du 25 au 30 septembre)

The World Ends With You Septembre

C’est LE RPG occidental isométrique « à la Baldur’s Gate » de la saison, car il en faut toujours un. Passé par Kickstarter, édité par Deep Silver (ce qui n’est pas franchement un bon signe ces dernières années), et semblant avoir un mal fou à s’extraire d’une généricité marron-caca, c’est Pathfinder Kingmaker, sur PC. Un peu le même problème que Metal Max Xeno, JRPG post-apo où vous conduisez des chars d’assaut dans un désert à la Mad Max, qui débarque lui sur PS4.

Du côté Switch, il faudra regarder The World Ends With You, jeu de rôle culte (comprenez « tout le monde l’aime mais personne n’y a joué ») qui s’était royalement planté en Occident à l’époque de sa sortie sur DS, malgré des critiques charmées. Et pour ceux qui n’aiment pas les RPG, il reste toujours, et sur toutes les plates-formes possibles, l’éternel Fifoute, dans sa mouture 2019, mais il n’a pas vraiment besoin de The Pixel Post pour se vendre par containers entiers. Si rien de tout ceci ne vous intéresse et que vous êtes vraiment un vieux débris, vous pourrez de toute façon vous rabattre sur Namco Museum Switch, énième itération de la collection de vieilleries des bornes d’arcade Namco.

Entre la richesse des sorties de triple A (Spider-Man, Tomb Raider…) et la multitude de curiosité indées qui s’annoncent (Lamplight City, Planet Alpha), en passant par de nombreux jeux de sport et des portages de vieilleries assez attendus, le mois de septembre est extrêmement chargé, et il y en aura assurément pour tout le monde. J’aimerais dire que le mois d’octobre sera plus respirable, mais un certain Red Dead Redemption 2 pointe déjà le bout de son Stetson à l’horizon. Une chose est sûre : on est partis pour de longues et fructueuses nuits blanches devant les lumières bleutées de nos écrans, après deux mois plutôt mollassons. Difficile de savoir combien sortiront avec des ventes correctes de cet embouteillage encore plus conséquent que celui de l’année dernière à la même période.

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.