Yomi Wo Saku Hana, Anodyne et Doom Eternal : les miettes de l’actualité du 12 avril 2020

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. Aujourd’hui, ce qui devait arriver arriva : après un mois de confinement, l’actualité vidéoludique repart, parce que c’est un peu le temps nécessaire pour que les choses se réorganisent, et pour laisser passer l’immense vague de « on reporte notre jeu/convention/trailer/démo, etc. » C’est donc avec plaisir que je vais vous parler aujourd’hui de Yomi Wo Saku Hana qui abandonne son exclu Xbox One, d’Anodyne qui offre ses assets au monde et de Doom Eternal sur un PC à 200€ qui rame.

Les développeurs de Yomi Wo Saku Hana décident finalement qu’un jeu japonais exclu Xbox ce n’est pas l’idée du millénaire

Yomi Wo saku hana ps4

J’ai récemment regardé le film The Big Short, Oscar du meilleur scénario 2015, qui raconte comment une bande de petits malins ont anticipé l’écroulement du marché immobilier américain en 2006 pour faire fortune lors de la crise de 2008. C’est sans doute le même genre de contre-intuition qui a poussé le studio Experience à vouloir sortir un Dungeon RPG en japonais sur une console que presque aucun Japonais ne possède.

Sauf que les mecs de The Big Short avaient pour eux le fait que c’était, à moyen terme, effectivement une bonne décision de miser sur l’éclatement de la bulle immobilière, alors que je ne pense pas que des millions de Xbox One vont brutalement se mettre à se vendre comme des petits pains sitôt le déconfinement prononcé. Et c’est sans doute la même idée qui a poussé le studio Experience à revenir sur sa brillante idée : le très prometteur jeu d’Hajime Chikami sortira finalement sur PS4 et Switch dans le courant de l’année.

Le jeu Anodyne est désormais Open Source

Petit Zelda Like sorti il y a 7 ans, Anodyne s’était fait remarquer au sein de la scène indé pour l’expérience courte mais très bien calibrée qu’il proposait. Au point qu’une suite en 3D façon PS1 a pu voir le jour l’an dernier, elle aussi assez bien accueillie.

Et bonne nouvelle, le studio Analgesic vient de rendre le premier épisode totalement open source. Le but, selon les responsables du studio : fournir des outils simples pour aider les jeunes créateurs à comprendre comment fonctionne le développement d’un jeu. Bref, musique, documentations, assets, tout est là. Chouette, non ?

Faire tourner Doom: Eternal sur ton PC bureautique à 200€ que même Sim City 2000 fait ramer ? C’est possible.

Je vous avais déjà parlé une ou deux fois de LowSpecGamer, une chaîne Youtube consacrée aux toutes petites configurations et à la manière de faire tourner des jeux modernes sur celles-ci, parfois au profit de bricolage intense dans les options graphiques. La dernière prouesse de la chaîne : lancer sur des PC qui ont la puissance d’une 2CV en panne les très très gourmands jeux Doom 2016 et Doom Eternal.

Dans les deux cas, le bricolage va assez loin au-delà d’un simple triturage des options et nécessite de forcer le jeu à couper des features graphiques dont vous ne soupçonniez même pas l’existence mais, miracle, dans les deux cas le résultat est un jeu jouable, assez rapide, stable, et qui n’a pour unique défaut de ressembler à un jeu du début de la PS2. Mais que voulez-vous, sous chaque jeu à 120fps, gestion de la 8k et 32 gigas de ram recommandée se cache un jeu sans textures où tout le monde est un gros carré moche, et ça c’est beau.

Les autres trucs

Les jeux à paraître du 12 au 19 avril. J’aimerais avoir autant de chouettes trucs à annoncer que les semaines précédentes, mais après plusieurs semaines incroyablement denses en jeux de toutes sortes et quelques unes des sorties majeures de ces dernières années, bon ben voilà c’est une semaine où il n’y a pour ainsi dire pas d’actualité des sorties vidéoludiques.

N’écoutant que ma bravoure, j’ai néanmoins sorti la pelle et le marteau-piqueur pour aller vous dénicher trois ou quatre jeux qui ont quand même pas oublié qu’en cette triste période, il y a des gens qui n’aiment ni Doom, ni Animal Crossing, ni FF7, ni Persona 5 et qu’il faut bien que ces tristes individus aient de quoi jouer quand même :

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé