#WarGames de Sam Barlow et le nouveau Tomb Raider : le récap de l’actu du 7 décembre

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Sam Barlow nous revient avec #WarGames et Square Enix lève officiellement le voile sur le nouveau Tomb Raider.

Tendances pour vous : #WarGames

Sam Barlow (Her Story) revient plus en forme que jamais avec #Wargames. Alors non, il ne s’agit pas du WarGames de John Badham, sorti en 1983. Enfin, pas exactement, puisqu’il constitue malgré tout le socle sur lequel Sam Barlow et cie ont bâti leur propre édifice. Un remake alors ? Non plus, seules l’idée générale ainsi que quelques thématiques du film éponyme ont été reprises. Initialement prévu pour être un court-métrage, #WarGames est finalement une série interactive employant des mécaniques de jeu vidéo sur un reboot libre d’un film de cinéma. Big up donc à ces hommes de l’ombre prenant plaisir à catégoriser nos productions audiovisuelles !

À l’instar de Her Story, #WarGames s’intéressera aux péripéties d’une femme, Kelly (incarnée par Jessica Nurse), hackeuse à plein temps et que l’on « contrôlera » lorsque celle-ci se retrouve en possession d’un programme informatique susceptible de déclencher une troisième guerre mondiale. Le tout à l’heure d’un contexte géopolitique plus que jamais instable. Cela résumerait presque notre actualité politique de ces derniers mois, et pourtant, c’est sous l’ère Obama que la fiction a été écrite. Avec #Wargames, Barlow voulait remettre au goût du jour cette angoisse politique perpétuelle, au sein même des avancées technologiques que nous connaissons aujourd’hui… D’où le hashtag, finalement.

Mais les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là puisque la série, produite par la MGM (on ne se refuse rien) et Eko (future plateforme d’accueil de la production) débarquera début 2018. Et dire que, en parallèle, Barlow poursuit son développement de Telling Lies, une suite spirituelle à Her Story qui sera cette fois-ci produite par Annapurna Interactive. Décidément, il sait très très bien s’entourer le bougre.

Le nouveau Tomb Raider pour 2018

C’est par le biais d’un tweet, aka la méthode moderne qui te donne ce que tu veux avant que tu puisses dire « ouf », que Square Enix a officiellement fait comprendre que : le troisième opus de Tomb Raider existait bel et bien, son développement est très avancé, le jeu sera présenté l’année prochaine et sortira dans la foulée… « ouf ». Par ces quelques mots, l’éditeur exprime vouloir tenter une nouvelle approche de communication autour de sa licence phare, afin de pallier l’impatience de ses fans. Hum hum.

En réalité, l’éditeur cherche surtout à provoquer l’engouement sur un cycle court, non loin de sa date de sortie, histoire que cela se répercute positivement sur les ventes du jeu. Parce que les chiffres de la saga ont été dévoilés et commentés il y a peu, et difficile de ne pas y voir une relation de cause à effet : si le Tomb Raider de 2013 a enregistré un total de 13 millions d’exemplaires vendus, Rise of the Tomb Raider a chuté presque de moitié, totalisant quant à lui 7 millions d’exemplaires. Alors ces chiffres seraient satisfaisants pour le commun des mortels, mais pour Square Enix ils sont « décevants ».

Mais qu’à cela ne tienne, l’éditeur croit toujours en son fer de lance occidental et reste plus que jamais confiant pour l’avenir de la licence. On verra ça l’année prochaine, mais avec le récent départ du Game Director (Ian Milham) de ce nouveau Tomb Raider, et ce manifestement un an avant sa sortie… comment dire…

Yohan Belhadj
Yohan Belhadj

Sensible à l'image et aux divers procédés de narration. Je suis peut-être plus vidéo que jeu, mais je ne boude pas pour autant mon plaisir à tenir une manette dans les mains.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.