Valve achète Campo Santo, God of War est écrit trop petit : le récap de l’actu du 22 avril

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Valve achète Campo Santo et God of War est écrit petit

Valve Achète Campo Santo, développeur de Firewatch

Ils sont partis de Telltale pour faire leur propres projets de jeux d’aventure narratif, et ont livré  le splendide Firewatch. Puis ils ont annoncé l’intriguant In The Valley of Gods, sensiblement la même chose mais avec des archéologues en Egypte, a-t-on cru comprendre.Je parle bien sûr du Studio Campo Santo, petite célébrité dans le monde du jeu indépendant. Indépendant jusqu’à hier, en tout cas, puisque Valve (éditeur de la plate-forme Steam et jadis éditeur de jeux vidéo, souvenez-vous c’était il y a bien longtemps) vient d’annoncer l’acquisition du studio.

Au risque de décevoir ceux qui avaient pris l’annonce récente de Valve de recommencer à shipper des jeux pour un « Portal 3 confirmé », l’annonce de rachat d’un studio symbolique comme Campo Santo était prévisible. Bien que vivant dans le culte du secret, l’éditeur américain ne semble pas avoir de projet interne extrêmement ambitieux sur le feu, et à vu partir nombre de ses scénaristes et développeurs célèbre vers d’autres entreprises ces dernières années. Valve sera donc l’éditeur principal de In The Valley of Gods, et a annoncé que le jeu ne serait pas pour autant une exclusivité PC. Et pour la suite, difficile à dire. Ce qui est sûr, c’est qu’on est pas prêt d’avoir un Firewatch 3 à se mettre sous la dent.

God of War : c’est écrit trop petit.

God of War, je n’y ai pas joué, il paraît que l’écriture était un modèle d’intensité et de sensibilité, pour peu qu’on ait des standards particulièrement peu élevés. Cependant, nombre de joueurs se sont agacés d’une feature déplaisante, malheureusement inhérente à de nombreux jeux AAA : le texte à l’écran du jeu de Sony est si microscopique qu’il est littéralement impossible à déchiffrer sans écran 4K moderne de chez Sony et sans une consultation chez l’orthoptiste dans la foulée.

N’écoutant que son courage, Sony a admis son erreur et augmenté la taille des polices dans la mise à jour 1.12 du jeu. C’est toujours illisible. Merci Sony.

Ailleurs dans l’Actu

  • Agony, qui a été repoussé sur console pour pouvoir mettre des cache-tétés aux succubes, sortira en version non censurée sur PC
  • Platinum « aimerait bien » porter Wonderful 101 sur Switch (comprenez « un portage de Wonderful 101 est en cours sur Switch »)
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.