Tiny Lands, le jeu des erreurs chill arrive à la fin du mois

Les développeurs espagnols de Hyper Three Studio ont annoncé la date de sortie de leur petit jeu chill à dioramas Tiny Lands : le 22 janvier prochain sur Steam et plus tard dans l’année sur Switch.

Alors voilà, aujourd’hui on va rester chill, relax, tranquilles, parce qu’il y en a besoin. Donc je vais parler de Tiny Lands qui, sans révolutionner le jeu vidéo ou même apporter un max de fun dans nos vies, nous promet des petites sessions sympathiques d’investigation dans des dioramas en 3D. Sans limite de temps, juste en explorant avec la caméra les divers décors préparés, il faudra trouver 5 erreurs entre deux représentations des paysages proposés. Eh oui, Tiny Lands est une transposition en 3D de ces jeux des 7 erreurs sur papier qu’on a pu poncer par dizaines lorsqu’on était petits.

Plage, chalet enneigé, étang, bateau pirate, de nombreux thèmes seront proposés et ont l’air méticuleusement préparés pour nous offrir un maximum de petits détails et donc nous corser un tantinet la tâche. Évidemment, si Tiny Lands ne nous apportait pas un peu de la nostalgie de notre enfance, je n’en aurais peut-être pas parlé. En voyant les images et le trailer, cela m’a rappelé Hidden Through Time ou encore Hidden Folks de Adriaan de Jongh et Sylvain Tegroeg qui, là aussi, nous ramenait de façon brillante à une revisite totale et assez ardue de Où est Charlie ? (et puis les bruitages et musiques du jeu sont tous faits à la bouche, c’est très drôle). Je ne peux que vous conseiller de vous le procurer, sur smartphone, Switch ou PC.

Tiny Lands nous apportera un peu de douceur à la fin du mois, ce qui n’est absolument pas pour me déplaire. Il devrait être proposé aux alentours de 7$ (donc 7€ forcément), ce qui n’est pas si cher pour une expérience qu’on espère relaxante et intéressante.

Benjamin "Noodles"
Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé