Les chaussures à Sonic 1, Outcast 2nd Contact se montre, Princess Maker 3 arrive : le récap de l’actu du 24 juin

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Vous ne lirez pas forcément ce qui concerne le dernier trailer de Fifa 18 ou autre. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : On chausse ses godasses Sonic, on mate les progrès du remake d’Outcast, et on devient le parent adoptif d’une princesse fée dans Princess Maker 3.

Commande les chaussures de Sonic pour faire un cadeau à quelqu’un que tu n’aimes pas

Dans une indifférence relative, le petit Sonic vient d’avoir vingt-six ans. Mais pour séduire les Sonicos de ta région, rien de plus simple que cette paire de pompes produite par Anippon, marque japonaise de vêtements et chaussures pour-vous-les-geeks. C’est tout neuf, ça vient de sortir. Alors, certes, c’est pas donné, mais c’est la première fois que vous pourrez réaliser à taille réelle que si Sonic court aussi vite depuis 1991, c’est sans doute pour essayer d’échapper à l’affreux design des trucs qu’il a aux pieds.

Sonic Chaussures
Vous en aurez pour un bon 70€ frais de port inclus tout de même.

Le remake d’Outcast montre son lifting dans une vidéo « Avant/Après »

Outcast a débarqué en 1999 et tout a changé. Avec son open world, son histoire ambitieuse, sa quête non linéaire, la voix de Bruce Willis et sa technique incroyable pour l’époque qui mettait votre Intel pentium III 1GHZ @1,09 GHZ par terre, le jeu d’action-aventure des belges d’Appeal ne ressemblait à rien d’autre. Vous voyez mon pseudo ? Ben il vient plus ou moins d’un PNJ d’Outcast. Parce que Outcast : c’est important.

Et pour que toute une nouvelle génération de joueurs puisse s’y essayer et dire que c’est le Dark Souls des Zelda-Like de 1999, les vétérans d’Appeal ont racheté leur licence perdue il y a quelques années, afin de produire dans un premier temps une version jouable sur des PC modernes (l’excellent Outcast 1.1,  actuellement à moins de 3€ sur Steam, vous n’avez aucune excuse). Mais non content de ce chouette portage, ils travaillent également à Outcast : Second Contact, un remake complet qui remplacera les vilaines têtes carrées des dinosaures du coin par des motifs plus contemporains, les pâtés verts de l’herbe par de jolis brins ondulants, et tout et tout. Un joli trailer comparatif est sorti il y a quelque jours pour qu’on puisse voir où les développeurs en sont. Le tout est attendu dans quelques mois sur PC, XboX One et PS4.

Les portages de Princess Maker sur Steam qui montent (malgré le silence des médias)

Princess Maker 3

Princess Maker. Je sais ce que vous allez me dire : ça a l’air nul. Ou malsain. Ou sans importance. C’est parce que vous êtes des philistins. C’est parce que vous n’y avez jamais joué. Parce que la série des Princess Maker, c’est avant tout le tamagochi le plus hardcore de l’histoire des jeux japonais. A chaque fois, vous récupérez sous un prétexte quelconque une gamine à élever, et vous allez devoir en faire une princesse en quelques années, en gérant son emploi du temps, ses émotions, son éducation, et éviter qu’elle ne finisse fille de mauvaise vie éventrée dans une taverne à 15 ans. Et comme ces jeux sont EXTRÊMEMENT DIFFICILES, c’est souvent ce qui va se produire.

Croyez-le ou non, les Princess Maker sont d’excellents jeux de gestion tout droit sortis de leur formol des années 90, et à défaut d’avoir des histoires très poussées, ils ont systématiquement des narrations à embranchements multiples avec de nombreuses fins et une certaine rejouabilité. C’est donc avec plaisir que nous accueillerons le 27 juin, dans un portage anglophone mené par des Coréens, le troisième épisode sur Steam.

Si vous voulez vous essayer à la série, les deux premiers épisodes sont d’ores et déjà disponibles (le premier est actuellement à 7€). On conseillera également Long Live the Queen, sorte de remake occidental de la série. Plus scénarisé et moins dur, il saura vous occuper quelques heures, n’hésitez pas à lui donner sa chance.

A demain !

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.