Shadow of the Tomb Raider ne pouvait pas mieux porter son nom : récap de l’actu du 27 avril

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : le « reveal » TANT ATTENDU de Shadow of The Tomb Raider a eu lieu hier, l’occasion pour moi de revenir sur les tenants d’un rendez-vous raté.

Shadow of the Tomb Raider (pas mieux, tout est dans le titre)

À l’heure où des studios sont soucieux de délivrer un travail honnête en se laissant le temps de la réflexion sur une unique production, généralement 4 à 5 ans, Square Enix et Crystal Dynamics accouchent eux d’une trilogie entière dans ce même laps de temps. Et cela ne me dérangerait pas s’il s’agissait d’une licence obscure, mais malheureusement il s’agit de Tomb Raider, aka l’une des rares licences pouvant se targuer d’avoir forgé un avenir au sein duquel toute une industrie s’est précipitée par la suite. Incroyable mais vrai, le reboot de Tomb Raider ne date « que » de cinq petites années, donnant l’impression qui n’en est pas vraiment une que tout ce qui a suivi dès lors (extensions et autre épisode « inédit ») ne relevait que de la simple continuité… avec toute la facilité et le manque d’inspiration que cela sous-entend.

Shadow of the Tomb Raider
Sans surprise, l’introduction sera une nouvelle fois explosive.

Et comme le dit un vieux dicton que l’on aspire à n’être applicable qu’aux bonnes choses : « jamais deux sans trois ». Et ce trois n’est nul autre que Shadow of the Tomb Raider, ultime épisode pour cette trilogie « reboot ». Avec un compte à rebours diffusé sur plusieurs semaines auparavant, vendredi 27 avril devait donc se poser comme LA journée où le monde ne parlerait que de ce Shadow of the Tomb Raider, avec vidéos et pléthores d’informations à l’appui. Qu’à cela ne tienne, nous n’aurons rien de tout cela, mis à part le contenu des différentes éditions (dont le season pass) d’un jeu pour lequel nous ne savons strictement rien (et pour la modique somme de 200€ concernant l’une d’elle, Square Enix oblige).

Il faut dire que le soufflé est très vite retombé dans la matinée lorsque la version longue du trailer accompagnée de screenshots ingame ont « fuité » sur le net avant 15h (heure du « reveal »), tout comme le teaser avait lui-même fuité avant sa diffusion officielle. Décidément, il doit être de coutume chez Square Enix de tuer ses productions dans l’œuf. Mais ne soyons pas trop médisants puisque c’est justement là où nos chers « influenceurs » et quelques membres presse entrent en jeu. Eux, ont eu le droit de découvrir l’introduction de Shadow of the Tomb Raider (l’équivalent d’une heure de gameplay). Mais quoi de moins évocateur que l’introduction d’un jeu ? Bien joué Square Enix.

Et donc à l’heure où je vous parle, des vidéos YouTube et articles presse se multiplient, essentiellement articulés autour de « alors cet épisode c’est pareil que les autres, mais pas tout à fait non plus », « le début me fait trop penser à Coco de Pixar c’est fou », « c’est joli, quoi qu’un peu lent quand même, mais bon c’est le début aussi c’est normal »… en bref, la désinformation a encore de beaux jours devant elle.

Mais pour l’heure, de ce qu’il faut retenir : Shadow of the Tomb Raider sera l’épisode le plus sombre de la saga (sans déconner ?) ; il s’agira de la suite directe du second épisode (sans déconner ?!) ; le gameplay et la structure du jeu demeurent intacts avec la même recette exploration / gunfights / énigmes / crafts (sans déconner ?!!) ; la civilisation Maya servira de toile de fond pour Lara Croft qui tentera d’empêcher une apocalypse (oooooohh) ; et enfin Lara pourra se couvrir entièrement de boue pour se camoufler de ses ennemis… enfin normalement. Ne sous-estimons pas l’imagination des joueurs.

Shadow of the Tomb Raider
La descente en rappel, GROSSE nouveauté de ce chapitre.

Une surprise ceci étant, l’épisode a été développé par Crystal Dynamics mais également par Eidos Montréal. Ce dernier a progressivement récupéré le bébé pour laisser Crystal Dynamics travailler pleinement sur leur projet Avengers. Eidos Montréal qui, accessoirement, continue d’explorer en parallèle un hypothétique troisième opus pour Deus Ex. Lorsque l’on ajoute ces informations au tableau sur lequel est déjà inscrit le départ de Ian Milham, anciennement directeur de Shadow of the Tomb Raider avant de s’être fait virer l’année dernière, inutile de vous dire à quel point cet épisode s’annonce sous les meilleurs hospices. Le jeu sort dans 4 mois. 4 mois et nous ne savons rien.

Yohan Belhadj
Yohan Belhadj

Sensible à l'image et aux divers procédés de narration. Je suis peut-être plus vidéo que jeu, mais je ne boude pas pour autant mon plaisir à tenir une manette dans les mains.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.