Ragnarök Online nous emmerde et rentre à sa maison : le récap de l’actu du 26 avril

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Le MMORPG Ragnarök Online ferme ses serveurs européens. La raison de cette décision va vous surprendre (tag un pote et il devra partager ses données mdr). 

Salut, tu ne nous manqueras pas

Si vous êtes utilisateur.rice des réseaux sociaux, vous avez très probablement remarqué ces derniers jours des messages intempestifs s’afficher sur votre écran lorsque vous lanciez un de ceux-ci. Ces messages disaient en gros que leurs conditions d’utilisation avaient été mises à jour et que si vous ne les acceptiez pas, bah vous pouviez aller vous faire cuire un œuf et supprimer votre compte (pas une si mauvaise idée finalement lorsqu’on voit les turbo tonnes de déchets circuler sur Facebook). En fait, ces messages arrivent maintenant parce que, dès le 25 mai prochain, sera mis en application dans toute l’Union Européenne le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Ce texte, sur la table depuis 2012 mais voté en 2016, est le nouveau cadre européen concernant le traitement et la circulation des données à caractère personnel. Ces données là qu’utilisent nombre de sociétés pour nous vendre des choses sur Internet. Une mise à jour, en quelque sorte, de la directive sur la protection des données…qui datait de 1995.

Parlement européen RGPD

En quoi est-ce important, ce texte pour nous ? Plutôt que de paraphraser, je vais reprendre les explications claires et concises de Numerama sur le sujet :

« Du point de vue de l’internaute, le RGPD met en place ou conforte un certain nombre de protections. Il faut par exemple que les entreprises récoltent au préalable un consentement écrit, clair et explicite de l’internaute avant tout traitement de données personnelles, ou qu’ils s’assurent que les enfants en-dessous d’un certain âge aient bien reçu l’aval de leurs parents avant de s’inscrire sur un réseau social.

Le RGPD inclut aussi une reconnaissance d’un droit à l’oubli pour obtenir le retrait ou l’effacement de données personnelles en cas d’atteinte à la vie privée, le droit à la portabilité des données, pour pouvoir passer d’un réseau social à l’autre, d’un FAI à l’autre ou d’un site de streaming à l’autre sans perdre ses informations, le droit d’être informé en cas de piratage des données.

Les internautes pourront aussi être défendus par les associations dans le cadre d’une action de groupe en vue de faire cesser la partie illicite d’un traitement de données. »

Toutes les entreprises qui ont entre leurs mains, et qui les manipulent, des données personnelles d’européens doivent se soumettre au RGPD en mettant à jour leurs politiques pour qu’elles respectent le texte, avant le 25 mai prochain, sous peine de grosses amendes (à hauteur de 4% du chiffre d’affaires mondial de la société, ou de 20 millions d’euros). Evidemment, cela inclue nos chers amis les GAFA mais aussi des centaines d’autres entreprises, et même des entreprises du jeu vidéo.

Eh oui, on y vient enfin, et désolé pour tout ce laïus mais cela semblait important pour bien comprendre l’actualité qui nous intéresse aujourd’hui. Un jeu en ligne requiert une inscription de la part du joueur avec quelques informations et, éventuellement, le numéro de carte bleu au moment du paiement du jeu ou des achats effectués en ligne in game. C’est ce que les joueurs ont notamment donné au MMO Ragnarök Online depuis son ouverture en 2002.

Ragnarök Online

Les joueurs européens ont eu, hier matin très tôt, la désagréable surprise d’apprendre sur Facebook que l’éditeur du jeu, Warp Portal, fermerait tous les serveurs de ses jeux sur le territoire européen à compter du… tenez vous bien… 25 mai prochain ! Bah tiens ! Pile poil le jour de l’entrée en vigueur du RGPD ! Quelle coïncidence ! Donc, soit le jeu (qui est encore le plus gros et connu de l’éditeur) n’a plus de joueurs en Europe mais en a ailleurs dans le monde, soit ses dirigeants sont trop fainéants/radins/en ont rien à foutre de se mettre à jour pour respecter le nouveau texte. C’est vrai que dans ce cas là, ils n’avaient absolument pas le temps ni l’argent pour le faire hein. Non, bien sûr, ils ne sont au courant que depuis 2 ans et aucune structure (comme la Cnil chez nous) n’a mis à disposition des aides pour s’y préparer.

Désolé pour vous, les fans européens de Ragnarök Online, vous ne méritiez pas ça, surtout après avoir passé si longtemps sur le même jeu… Ah si, petit lot de consolation quand même, les joueurs ayant fait des achats dans le jeu entre le 1er février 2018 et le 30 avril prochain seront remboursés. Super.

Ailleurs dans l’actu

  • Est-ce que ça vous étonne si je vous dis que la Switch marche plutôt très bien ? Genre bien comme en vendre 17,79 millions dans le monde depuis son lancement il y a un an quoi. Suite à ces annonces, Nintendo revoit un peu à la hausse ses espérances de ventes pour cette année fiscale 2018 à 20 millions de consoles écoulées en plus.
Benjamin
Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.